Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Ryan Suzuki: meilleur que son frère Nick?


 Par Guillaume Arcand

Alors que le prochain repêchage est rempli d’espoirs de qualité à la position de centre, un de ces joueurs de centre attire l’attention par son nom de famille. Ce joueur de centre est Ryan Suzuki, le frère la toute nouvelle acquisition du Canadien, Nick Suzuki.

Une meilleure moyenne de points par match que Nick

Premier choix au total du repêchage 2017 de la OHL, Suzuki brille depuis qu’il a mis les pieds dans le Midget. Disons qu’il a été habitué de toujours être sous les projecteurs. L’actuel porte-couleur des Colts de Barrie dans la OHL semble suivre les traces de son frère, lui qui a amassé 44 points en 64 matchs l’an dernier avec les Colts, ce qui lui fait une moyenne de 0,69 points par match à 16 ans. Son frère a tant qu’à lui réussi à maintenir une moyenne de 0,60 points par rencontres au même âge dans la même ligue. Ryan Suzuki risque d’être repêché, en juin prochain, dans les mêmes environs que son frère Nick lors de son année de repêchage en 2017, c’est-à-dire dans les alentours du 15ème rang.

Les meilleurs depuis les Staal ?

Si vous pensez que Suzuki est surtout vu d’un bon œil par les recruteurs ainsi que par les observateurs, uniquement parce qu’il est le frère de la nouvelle acquisition du Canadien, c’est faux. Le joueur de centre de 6’1″ possède un talent tout simplement naturel, et il risque probablement d’être un meilleur joueur que son frangin. Si les 2 jeunes joueurs de centre exploitent leur plein potentiel, la famille Suzuki risque d’être la meilleure famille de hockey depuis la famille Staal.

L’ascension des 2 joueurs va être intéressante à suivre lors des prochaines années. Disons que les comparaisons entre les 2 vont être assez nombreuses. Lorsque 2 membres d’une même famille sont repêché à 2 années d’intervalle, les comparaisons entre les 2 risquent fort d’être inévitables.

Un fabricant de jeu hors-pair

Selon moi, c’est Ryan le meilleur des 2 frangins. Ce qui fait de lui un joueur magnifique est sa vision exceptionnelle du jeu. Ses passes sont extrêmement difficiles à anticiper pour l’adversaire et il remet toujours la rondelle à l’option de passe la mieux placée pour marquer. Le plus jeune des 2 frères Suzuki est même capable d’effectuer des passes lorsqu’il est plus ou moins en position pour le faire. Le numéro 61 des Colts de Barrie est donc avant tout un excellent fabricant de jeu et la plupart de ses passes se convertisse toujours en buts ou au moins en occasion de marquer. L’Ontarien possède également tout un tir et il est très bon pour créer des revirements à sa faveur.

On a pu constater les qualités hors-pairs de fabricant de jeu de l’attaquant natif de London en Ontario lors du tournoi de la Coupe Hlinka-Gretzky alors que le plus jeune des Suzuki représentais le Canada. Lors du tournoi, il n’a pas du tout laissé une mauvaise impression, compilant 8 points en 5 matchs. Sa vision et son intelligence est ce qui fait de lui l’excellent joueur qu’il est et aussi ce qui va le mener vers la LNH dans plusieurs années.

Le meilleur est encore à venir pour Ryan !

Ayant connu une très bonne première saison avec les Colts la saison dernière, je crois que ce n’est qu’un petit aperçu de ce qu’il va apporter lors de la prochaine saison. Considérant que le grand frère de Ryan a littéralement explosé lors de son année de repêchage, je ne serais pas surpris de voir le plus jeune des 2 frères exploser cette année. Si je fais autant de parallèles entre les 2 Suzuki, c’est non-seulement parce que, évidemment, ils viennent de la même famille, mais aussi car ce sont 2 types de joueurs assez semblables qui empruntent tout les 2 un parcours vers la LNH très similaire.

Voici une vidéo des meilleurs moments de Ryan Suzuki pour la saison 2017-2018 :

Comme vous pouvez le voir, Ryan Suzuki ne manque pas de talent ! Qui de Nick ou de Ryan sera le meilleur? On aura la réponse dans quelques années, mais ce qui est certain, c’est que le jeu des comparaisons entres les 2 frères sera omniprésent tout au long de leurs carrières.

Crédit photo: Getty Images

Mots clés: , , , ,