Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Mathew Maione: de la ligue universitaire canadienne à la KHL en 5 saisons


Par Guillaume Arcand

Si vous pensez que la ligue universitaire canadienne est une ligue peu relevée, vous allez vous détromper après avoir lu l’histoire de Mathew Maione. Les joueurs comme Maione sont de véritables exemples, et leurs histoires ne font que démontrer que pour chaque hockeyeur sur la planète, tout est possible.

 

Une ascension hallucinante

L’histoire du défenseur petit format de 5’9 » commence dans la OHL, entre 2007 et 2010.Jouant avec les IceDogs de Niagara et le Storm de Guelph, Maione était loin d’être un défenseur d’impact. Sa meilleure saison au niveau des points est de 23 points et il n’a jamais montré un meilleur différentiel que +4. Après une carrière loin d’être reluisante dans la ligue junior ontarienne, le défenseur torontois a joint les rangs de l’Université de l’Île-du-Prince-Edouard dans la ligue universitaire canadienne, et ce, après qu’aucune formation de la OHL n’ait voulu de lui dans son trio de joueur de 20 ans.

Le défenseur actuellement âgé de 27 ans a connu de bons moments dans la ligue universitaire canadienne, lui a cumulé 65 points en 112 matchs sur une durée de 4 saisons entre 2010 et 2014. Après 4 ans dans la ligue USport, le défenseur ontarien s’en va jouer dans la ECHL, notamment avec le Beast de Brampton.

Dans la ECHL, il a connu son lot de bons moments, et, en 2016-17, ça lui a valu un contrat avec le HC Branska Bystrica dans la ligue élite slovaque, une ligue qui gagne actuellement en crédibilité et en calibre. Avec la formation slovaque, Maione termine au sommet des pointeurs de son club avec 57 points en 55 matchs en plus d’afficher un différentiel de +19. Ses 57 points ont représenté le meilleur total dans l’équipe cette année-là.

Toujours en 2016-17, Maione a terminé la saison avec le plus grand nombre de mentions d’aides (47) et de points (57) pour un défenseur dans la première ligue slovaque. Il a également conduit son équipe vers le championnat de la ligue.

Cette saison de rêve a permis à l’ancien des IceDogs et du Storm dans la OHL de se trouver un contrat avec KalPa dans la Liiga, la ligue élite finlandaise, pour la saison 2017-18. Cette ligue est dans le top 5 des circuits de hockey les plus relevés au monde, ce qui est un réel changement de calibre et d’environnement pour un joueur qui roulait sa bosse en ligue slovaque la saison précédente.

Pourtant, ça n’a pas empêché le petit défenseur de faire sa marque dans la Liiga. En 2017-18, Maione a récolté un grand total de 39 points en 60 matchs. Il a été élu sur l’équipe d’étoile de la Liiga et a été nommé joueur le plus divertissant, en plus d’avoir remporté, avec ses 39 points, le championnat des marqueurs chez les défenseurs comme il l’a fait l’année précédente.

Cette année, l’ancien étudiant de l’Université de l’IPE a réussi à obtenir un contrat avec un club de la KHL, le Dynamo Riga. Le défenseur natif de Toronto a récolté jusqu’ici 27 points en 24 matchs, ce qui lui vaut le plus haut total de son club, le plus haut total chez les défenseurs dans la KHL et le 3ème plus haut total du circuit, toutes positions confondues. Si la tendance se maintient, le défenseur canadien terminerait avec le plus haut total de points chez les défenseurs pour une 3ème fois en 3 saisons dans 3 ligues différentes.

 

Un jour dans la LNH?

Bien malin celui qui aurait deviné, lorsque Maione avait 22 ans, qu’il serait un des meilleurs pointeurs de la KHL à un moment de sa carrière. Pourtant, c’est ce qui arrive, et qu’on le veuille ou non, les portes de la LNH sont ouvertes pour lui. C’est impressionnant qu’un défenseur qui a eu beaucoup de mal à s’établir au niveau junior et qui a su rouler sa bosse dans la ligue universitaire canadienne de hockey masculin ait réussi à multiplier les succès un peu partout en Europe.

Également, ce n’est pas comme si l’actuel porte-couleur du Dynamo Riga n’avait pas les qualités pour connaître du succès dans le circuit Bettman. C’est un petit défenseur agir et habile qui protège bien la rondelle. Il possède également un bon lancer frappé et il sait comment déjouer les joueurs adverses.

Ne soyez pas surpris si vous voyez le nom de Mathew Maione au sein d’une brigade défensive de la LNH bientôt, son nom est à retenir. Rien ne l’empêche de continuer de s’améliorer comme il l’a fait dans les dernières années et d’être un joueur d’impact dans la LNH après tout ce qu’il a accompli dans les dernières années.

 

Crédit photo: Dinamo Riga

Mots clés: , , ,