Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Luguentz Dort: le prodige québécois du basketball


Par Guillaume Arcand

J’aime beaucoup faire le profil d’un joueur de basketball, que ce soit un joueur influent, un futur prodige ou un joueur qui se trouve dans les limbes et qui mérite plus d’attention. Ce qui arrive moins souvent, c’est lorsque je parle d’un joueur qui vient de notre petit coin de pays, le Québec.

 

Peu de québécois dans la NBA

Si vous l’avez remarqué, les Québécois ne sont presque pas présents dans la NBA. Il y a le pivot Khem Birch, qui évolue pour le Magic d’Orlando, mais il joue très peu et il est très bas dans la hiérarchie de l’équipe. Il le serait encore même si un des pivots importants de l’équipe, tels Nikola Vucevic ou Mo Bmaba, se blessait.

Il y a aussi Chris Boucher, des Raptors de Toronto. Boucher est présentement le joueur qui détient la meilleure moyenne de points par match dans la G League, l’équivalent de la AHL par rapport à la NBA. Aussi, Boucher a impressionné à chacune des auditions qu’il a reçues des Raptors, mais il reste un bon joueur pour un banc d’une équipe de la NBA, sans plus.

 

Des exploits fantastiques

Luguentz Dort est le meilleur joueur de basketball provenant de la belle province depuis un très long moment. Étant un jeune talent possédant un beau potentiel, Dort a réussi à entrer dans la NCAA, plus précisément avec l’Université de l’Arizona. Malgré qu’il ne soit âgé que de seulement 19 ans, le québécois de 6’4″ sonne la charge, lui qui a la meilleure moyenne de points par matchs de son équipe avec 22. Sa moyenne de points par matchs le place également au 23e rang de tous les joueurs de la NCAA.

En plus de cette très bonne moyenne de points par matchs, Dort affiche également une moyenne de 6,4 rebonds par matchs, ce qui est très bon pour un joueur qui ne mesure que 6’4 ». Il faut savoir que pour le prodige de la belle province, il a fait face à une tonne de changement cette année, à son entrée dans les rangs collégiaux américains.

Avant qu’il débarque avec les Sun Devils, Dort jouait à la position d’ailier fort et/ou de pivot. 2 positions qui obligent le joueur à évoluer proche du panier, car il était l’un des plus grands joueurs des ligues où il évoluait. L’actuel porte-couleur est maintenant dans la NCAA, ligue où les joueurs sont beaucoup plus costauds et développés physiquement. Il doit maintenant jouer comme arrière, une position bien différente d’ailier fort. C’est aussi à cette position qu’il devrait évoluer lorsqu’il jouera dans la NBA.

Aussi, effectuer la transition dans la NCAA est un pas énorme. Passer des différents programmes de basketball auquel le Montréalais à la ligue collégiale américaine de basketball a pris part est quelque chose qui est loin d’être facile. Pourtant, c’est en plein ce que Dort a fait, et la transition ne l’empêche aucunement de performer et de briller.

Dans la NBA, les joueurs peuvent choisir leur année de repêchage tant et aussi longtemps qu’ils fêtent leurs 19 ans l’année de leur repêchage. Dort peut vraisemblablement se déclarer l’année prochaine ou dans 2 ans, mais il devrait annoncer sa candidature cette année. Plusieurs analystes et recruteurs voient le jeune québécois être choisi dans le milieu du premier tour.

 

Une version plus musclée d’une vedette dans la NBA

Dort est un excellent joueur qui possède un beau potentiel ainsi que plein de qualités. Il est très agile et athlétique, et il est très bon lorsqu’il va en lay up. Étant un joueur rapide, il est capable d’attaquer le panier malgré la présence de gros joueurs qui essaient de le contrer. Chaque fois qu’il pénètre dans la clé, il force l’autre équipe à commettre une faute. Disons qu’il me rappelle CJ McCollum, l’arrière étoile des Trail Blazers de Portland, mais en plus costaud.

Étant le premier québécois depuis un bon moment à aspirer à être sélectionné parmi les 30 premières sélections au repêchage de la NBA, le Montréalais représente un véritable exemple pour beaucoup de jeunes Québécois qui rêvent à la NBA. Dort ne fait que démontrer que peu importe si on est Québécois, Français, Espagnol, Slovène, Africains, la NBA est à la portée de toutes les nationalités.

Petit à petit, l’équipe nationale canadienne de basketball devient très compétitive, et les places au sein de l’équipe de plus en plus limitée. Pourtant, rien n’empêche un joueur comme Dort d’en faire partie un jour. Malgré que l’équipe compte sur plusieurs joueurs talentueux, le jeune québécois aura sa place au sein de la sélection canadienne, je n’ai aucun doute là-dessus.

 

Dort est non seulement un espoir qualité auprès de la NBA, mais aussi un énorme pilier du basketball québécois, si ce n’est pas du basketball canadien. S’il parvient à atteindre ses objectifs et à franchir les portes de la NBA, il sera un modèle pour bien des jeunes Québécois dans les années à venir.

Crédit photo: TVA Sports

 

À lire aussi sur le 7e match :

 

Des nouvelles d’Adonis Stevenson :

Des progrès pour Adonis Stevenson

Nikita Scherbak ne semble déjà plus dans les bonnes graces de son entraineur

La lune de miel est déjà terminée entre Nikita Scherbak et les Kings

Jeff Carter se rapporce-t-il ds Bruins?

RUMEUR : Jeff Carter avec les Bruins

Mots clés: , , ,