Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

CMJ 2019 : Le meilleur attaquant et le meilleur défenseur du tournoi sont des espoirs du Canadien


Par Daniel Vanier

Le Championnat Mondial Junior est terminé 2019. Ce sont les Finlandais qui l’ont remporté. Les journalistes ont voté pour leurs équipe d’étoiles du tournoi. 2 espoirs du Canadien ont été choisis parmi celle-ci.

Ryan Poehling a été choisi le meilleur attaquant. L’américain a terminé le tournoi avec une fiche de cinq buts et trois passes. Il rentre au pays avec la médaille d’argent.

Le choix pour le meilleur défenseur s’est arrêté sur Alexander Romanov. Le choix de 2e ronde (38e au total)des Canadiens en 2018 a terminé donc le tournoi avec huit points (1B – 7A), bon pour le premier rang chez les défenseurs. Encore mieux, sa fiche de +12 fut la meilleure de tous les joueurs prenant part au tournoi.Romanov et la Russie ont remporté la médaille de bronze.

Le gardien finlandais Ukko-Pekka Luukkonen, le défenseur suédois Erik Brannstrom et l’attaquant suisse Philipp Kurashev ont complété l’équipe d’étoiles.
:

Poehling et Romanov furent aussi choisis comme le meilleur attaquant et le meilleur défenseur par l’IIHF. Cependant le choix du meilleur gardien de l’IIHF fut le gardien russe Pyotr Kochetkov :

Un record pour le Canadien

Rappelons que la participation de sept de ses espoirs au Championnat mondial Junior consiste en un record pour le Canadien de Montréal. Voici les statistiques finales de leur tournoi.

Josh Brook (Défenseur) Canada

Brook a passé en moyenne 17 minutes et demie par rencontre sur la glace. Il fut utilisé beaucoup en désavantage numérique. Il a obtenu 5 passes.Il n’a pas été flamboyant, mais s’est avéré très utile comme membre du top 4 de la défensive canadienne.

Nick Suzuki (centre et ailier) Canada

Suzuki n’a pas rempli les filets adverses lors de ce tournoi. Il n’a inscrit aucun but et terminé avec 3 passes en 5 matchs. Cependant son grand talent est indéniable et il a multiplié les belles pièces de jeux tout au long du tournoi. Il est extrêmement habile et excelle pour se créer de l’espace et est un fabricant de jeux hors pair.

Jesse Ylonen (ailier droit) Finlande

Une bombe sur patin ! Ylonen à de la vitesse à revendre. Le médaillé d’or du tournoi 2019 a terminé avec une fiche de 3 buts et 3 passes pour 6 points en 5 matchs. Les partisans du CH doivent déjà saliver à l’idée d’un futur duo Kotkaniemi et Ylonen avec le Tricolore et ils ont raison de le faire…Ça promet !

Cayden Primeau ( Gardien ) États-Unis

Le choix de 7e ronde >(199 au total) en 2017 a connu un très bon tournoi. Il fut le choix de son entraineur comme gardien numéro 1 après sa belle performance dans la victoire des États-Unis contre la Finlande lors du dernier match de la ronde préliminaire. Il a conservé son poste lors de la ronde des médailles et fut une des raisons principales de la belle performance de son équipe. Lors des quatre derniers matchs du tournoi, le médaillé d’argent a affiché un taux d’efficacité de ,947.

Jacob Olofsson (centre et ailier) Suède

L’Espoir du Canadien qui a connu le plus de difficulté lors de ce tournoi. Cependant son entraineur l’a utilisé comme ailier au détriment de sa position naturelle de centre. Olofsson n’a pas paru à l’aise à cette position.Il a terminé le tournoi avec une seule passe à sa fiche. Olofsson a de toute évidence beaucoup de talent, il lui faudra cependant ajouter un peu plus de caractère s’il veut évoluer un jour dans la LNH.

4 médaillés

Au final, les espoirs du Canadien reviennent avec 4 médailles : Ylonen avec l’or, Poehling et Primeau avec l’argent, et Romanov avec le bronze.

Dans l’ensemble, ce fut un excellent tournoi pour les espoirs du Tricolore. Les partisans du Canadien peuvent être fiers !

Crédit photo : HKO-HKI-SPORT

À lire aussi sur le 7e match :

 

Voici le résumé et tous les buts du match du Canadien d’hier soir :

 

La dernière chance pour un Super Bowl pour Philip Rivers :

P.K. Subban et Craig Smith s’occupent du Tricolore

Une blessure horrible :

À voir : Allen Hurns des Cowboys de Dallas subit une blessure atroce

Le capitaine d’Équipe Canada Junior n’était pas à 100%

Une épaule disloqué pour Comtois

Mots clés: , , , , , , , ,