Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Joel Armia ne doit pas jouer sur la première vague de l’avantage numérique


 Par Daniel Vanier 

Joel Armia est une très bonne acquisition pour le Canadien de Montréal, mais plusieurs partisans du Canadien de Montréal s’interrogent tout de même au sujet de sa présence sur la première vague de l’avantage numérique de l’équipe.

Attention, ce n’est pas parce que Armia est mauvais offensivement. Le finlandais a une fiche de 6 buts et 6 passes en 25 matchs cette saison. Cependant, le Tricolore possède certaines armes offensives qui lui sont supérieures.


Armia est improductif en avantage numérique depuis toujours

Ce qui nous rend encore plus perplexe sur le fait que les entraineurs du Canadien s’entêtent a utilisé Armia sur la première vague, est qu’il ne produit pas du tout en avantage numérique. C’est le cas depuis longtemps d’ailleurs. Jean-François Chaumont a publié une statistique démontrant qu’en 205 matchs en carrière dans la LNH, il n’a toujours pas marqué en avantage numérique. Armia a cependant 4 buts en 126 matchs lors de ces situations dans la Ligue américaine :

Utiliser d’autres options

Cependant, Joel Armia n’a joué qu’un match dans la LNH avec les Sabres avant de passer aux Jets de Winnipeg. Les Jets possèdent une offensive extrêmement redoutable et Armia n’était pas une option pour la première vague là-bas. Il était parfois utilisé sur la 2e vague, mais pas de façon régulière.

Le Canadien de Montréal possède aussi d’autres options. Max Domi et Brendan Gallagher apparaissent tous les 2 comme des options plus logiques. Pourquoi alors utiliser Armia sur la première unité ? Est-ce pour ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier ?

Le Canadien est présentement au dernier rang de la LNH en avantage numérique avec un faible pourcentage d’efficacité de 12,58 %. Il n’a inscrit que 2 filets en 12 opportunités au cours des 5 derniers matchs. Bref, diviser ses forces, alors qu’elles sont déjà très faibles est incompréhensible.

Comme si cela n’allait pas assez mal, les prochains adversaires du CH, les Coyotes de l’Arizona sont au premier rang de la LNH en désavantage numérique avec un superbe pourcentage d’efficacité de 87,23 %.

Kotkaniemi sur la première unité

Par contre, l’idée d’utiliser le jeune Jesperi Kotkaniemi sur la première vague apparait excellente. Malgré ses 18 ans, il est de loin l’un des meilleurs passeurs de l’équipe. Il faut maintenant l’entourer de bons buteurs, Malheureusement, le CH utilise 2 de ses 3 meilleurs buteurs (Gallagher et Domi) sur la 2e vague.

La logique voudrait donc qu’un de ces 2 joueurs prenne la place de Joel Armia sur la première unité et que ce dernier joue sur la 2e.

Il semble malheureusement que Claude Julien et les entraineurs du Canadien voient cela d’une autre façon !

Crédit photo : Minas Panagiotakis/Getty Images

À lire aussi sur le 7e match :

Des matchs des Sénateurs à Québec ?

Réjean Tremblay dévoile son idée pour avoir des matchs des Sénateurs à Québec

Un nouveau président pour l’Impact :

Joey Saputo quitte le poste de président de l’impact

La LNH doit-elle modifier son match des étoiles ?

Le match des étoiles en 2019 dans la LNH, quel intérêt?

Mots clés: , , , ,