Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Mais où était la hargne d’Eleider Alvarez ?


Par Daniel Vanier

Eleider Alvarez a offert une performance totalement à l’opposée du premier combat de championnat contre Sergey Kovalev ,le 4 août dernier. Hier soir au Ford Center, Alvarez a passé la soirée à reculer au lieu de foncer . Résultat : il a perdu son titre de champion mondial WBO des mi-lourds.

Le montréalais s’est avoué vaincu par décision unanime des juges qui ont donné respectivemnt des cartes de 116-112 ( 2 fois ) et de 120-108.

Un boxeur amorphe
Lors du premier combat, Alvarez avait surpris Kovalev par sa détermination et sa hargne. Hier Kovalev a eu la chance d’affronter un boxeur totalement différent. Un boxeur éteint et amorphe. S’il avait prouvé lors du premier combat qu’il pouvait boxer à un niveau supérieur et qu’il était capable d’ hausser son jeu d’un cran lors d’un moment crucial, Eleider Alvarez ne l’a pas prouvé hier soir. Surtout sur ce dernier point.

Marc Ramsay a pourtant tout tenter pour le fouetter. On a pu l’entendre dire des commentaires direct et précis en voici quelques exemples :

« C’était un round de paresseux! Il ne te donnera pas la victoire! »

«On ne peut pas le laisser frapper, il va gagner des rounds comme ça»

« Tu comprends ce que je dis? Commence à travailler! »

Cependant, rien n’y fit . Alvarez n’a jamais réussi à se mettre en marche et à lancer des attaques dévastatrices comme lors du premier affrontement entre les deux pugilistes. Il s’est contenté de boxer défensivement, parant la grande majorité des attaques de Kovalev en demeurant camouflé derrière ses gants. À trop vouloir être prudent, Alvarez aura perdu.

Que s’est-il passé ? Comment un boxeur aussi énergique et confiant a-t-il pu se transformer en boxeur passif, voir craintif ?Alvarez a dit n’avoir aucune excuse après le match :

« Je n’ai pas d’excuses, a déclaré Alvarez après sa défaite. Je savais que si le combat se rendait à la limite de douze rounds, il serait avantagé par les juges, mais encore, je n’ai pas d’excuses. »

Il aussi ajouté ceci plus tard en enterevue :

« Kovalev voulait vraiment la victoire »

C’est là que le match s’est joué. Le boxeur qui désirait le plus l’emporter a gagné ce combat. Contrairement à Sergey Kovalev, Alvarez ne semblait pas prêt à mourir dans le ring hier soir.

Une occasion qui ne se représentera pas de sitôt

Lorsqu’interrogé après le combat, Kovalev n’a pas voulu dire qu’il donnerait une autre occasion à Alvarez. Le russe a plutôt : « Je veux affronter les autres champions». Autrement dit, il va maintenant éviter Alvarez pour un bon moment..Ce qui veut dire qu’une autre occasion pour redevenir champion du monde pour le boxeur montréalais d’origine colombienne n’est pas près de se représenter. Alvarez devra maintenant recommencer a zéro il a dit qu’il était prêt à se relever :

«Je me vois comme un perdant ce soir, mais je vais me relever.»
Eleider Alvarez veut bien se racheter, c’est très honorable de sa part, seulement, ce qui est bien dommage, c’est qu’il n’aura pas l’occasion de pouvoir le faire avant un bon moment.

Son promoteur Yvon Michel avait pourtant été très clair au sujet du danger que courait Eleider Alavarez avec une défaite :

«C’est certain que c’est majeur. Avec une victoire, tu te retrouves au sommet de la chaine de la division et une défaite, t’es relégué au niveau des aspirants. Et un aspirant qui est dangereux, donc qui ne serait peut-être pas invité rapidement pour se battre en championnat du monde. »

C’est malheureusement là où en est Alarez maintenant.

Il est probable qu’il va disputer un autre combat de moindre importance, en sous-carte, bientôt. Cependant, pour ce qui est d’un 3e affrontement contre Sergey Kovalev ou d’une autre occasion pour un combat de championnat, Eleider Alvarez devra s’armer de patience.

C’est malheureux. Espérons simplement qu’Alvarez aura au moins tiré une leçon de tout cela.

À lire aussi sur le 7e match

Le Canadien obtient un seul point contre les Devils :

Le Canadien se contente d’un seul point pour amorcer la fin de semaine

Patrick Kane est à la poursuite des grands des Blackhawks :

Un très beau plateau pour Patrick Kane !

Carey Price fait taire ses détracteurs depuis quelques mois :

Carey Price figure parmi les meilleurs gardiens de la LNH depuis deux mois

Mots clés: ,