Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Emil Bemstrom: sur les traces d’Elias Lindholm?


Par Guillaume Arcand

Si la Suède a été décevante lors du dernier Championnat Mondial Junior en échappant le match de quart de finale contre la Suisse et en s’attirant les commentaires disgracieux, alors que la formation Suédoise a encore raté son coup en ronde des médailles après une ronde préliminaire parfaite, plusieurs joueurs de la Suède, dont l’espoir des Blue Jackets Emil Bemstrom, ont impressionné.

Excellente saison

Si la Suède a connu un tournoi qui était largement moins fructueux que le CMJ 2018, on ne peut pas dire que Bemstrom faisait parti du problème. Il faisait partie, au contraire, de la solution qui n’est jamais arrivée pour les Suédois.

En plus d’avoir terminé le tournoi junior au premier rang des pointeurs de la formation Suédoise, l’attaquant de 19 ans est ce moment au tout premier rang des pointeurs chez les joueurs nés en 1999 ou plus tard dans la SHL, avec une récolte de 29 points en 37 matchs. Sa moyenne de points par match n’est pas très différente par rapport à d’anciennes vedettes de la Ligue Élite de Suède. Affichant une moyenne de points de 0,78 points par match, sa moyenne de points par match n’est pas si loin de celle d’Elias Pettersson (1,22) et de Nicklas Backstrom (0,89) au même âge dans la Ligue Élite de Suède.


L’attaquant natif de la ville de Nykoping est aussi supérieur à Elias Lindholm (0,63) en terme de moyenne de points par matchs dans la SHL au même âge, un joueur qui, tout comme les 2 autres joueurs mentionnés plus tôt, n’a plus grand chose à prouver au sein du hockey professionnel. Lorsqu’on compare le parcours de Benstrom avec celui de d’autres Suédois connaissant actuellement du succès dans la meilleur ligue au monde, on peut constater que les Blues Jackets ne sont certainement pas déçu de l’avoir pris avec un choix de 4ème tour en 2017. 

Si le pari ne coûtait qu’un petit 117ème choix au total, le risque a valu vraiment le coup pour la formation basée en Ohio. 

Parcours intéressant 

Comme je l’ai dit plus tôt, Bemstrom a été un choix de 4ème tour, plus précisément 117ème aux total, lors de l’encan 2017 de la LNH. Depuis ce moment, l’attaquant de 5’10 a fait du chemin. 

Il y a 2 ans, lors de son année de repêchage, Le Suédois dominait la ligue junior Suédoise (SuperElit) mais n’était visiblement pas prêt à faire le saut chez les professionnels. L’an dernier, Bemstrom a goûté au hockey professionnel, lui qui a démontré de belles choses, sans plus, dans la 2ème ligue de Suède, aussi appelé Allsvenskan. 

Cette année, la place du porte-couleur du Djurgardens IF ne semble vraiment pas être dans le junior ou en Allsvenskan, lui qui domine la SHL. Considérant qu’il performe bien face à des hommes, je ne serais pas surpris s’il débutait la saison avec les Blue Jackets, surtout si Artemi Panarin décide de quitter le navire le 1er juillet. 

Un marqueur né

Bemstrom est un marqueur digne de ce nom. Il peut amasser les buts de toutes les façons, que ce soit en se démarquant ou bien en sortant ses habiletés hallucinantes avec la rondelle. 

Il possède un très bon tir sur réception. Très bon sur les ailes, il les utilise beaucoup pour battre ses couvreurs de vitesse avec son très bon coup de patin.

Également excellent en contrôle de la rondelle et toujours bien posté pour prendre un retour de lancé, Bemstrom est toujours dangereux chaque fois qu’il met le pied sur la glace. Il possède aussi une belle finition et il est très dynamique.

Possédant une belle touche de marqueur, Emil Bemstrom s’avère jusqu’ici un excellent pari des Blue Jackets, surtout pour un choix de 4ème tour qui n’a pas fini de progresser et de s’améliorer. Alors qu’on entend peu parler de lui malgré la saison incroyable, CMJ inclus, qu’il connaît, va-t-il créer une certaine surprise d’ici les prochaines années?

Crédit photo: Twitter

À lire aussi sur le 7e Match

Jesperi Kotkaniemi réécrit la glorieuse histoire du Tricolore :

Jesperi Kotkaniemi bat un record de concession du Canadien !

Un grand athlète québécois se retirera jeudi :

Georges St-Pierre annoncera sa retraite demain

Le marché des transactions s’active :

Charlie Coyle passe aux Bruins de Boston

Mots clés: ,