Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Alexander Romanov: la surprise de l’année parmi les joueurs repêchés en 2018


Par Guillaume Arcand

La sélection du défenseur russe Alexander Romanov au deuxième tour, 38e au total, par le Canadien de Montréal lors du dernier repêchage a suscité énormément de réactions négatives chez les partisans de la Sainte-Flanelle, surtout car le défenseur russe était classé aussi loin qu’au 115ème rang chez les patineurs européens par la Centrale de recrutement de la LNH. Aujourd’hui, les réactions face à la sélection de Romanov sont totalement contrastes à ce qu’elles étaient au mois de juin. De plus, cette fameuse 38e sélection avait été obtenu des Blackhawks de Chicago le 26 février 2016, en compagnie de Phillip Danault , dans une transaction qui envoyait Dale Weise et Tomas Fleischmann à Chicago. C’est devenu, sans aucun doutes, un des meilleurs coups de Marc Bergevin.

Une saison surprenante

Si presque personne était convaincu que la sélection du défenseur de 18 ans lors du deuxième tour était un choix rentable, on a pu rapidement voir ce que l’organisation du Canadien voyait en lui au cours des derniers mois. En ce moment, l’espoir du CH connaît une saison très respectable dans la KHL, lui qui a amassé 4 points en 42 matchs avec le CSKA Moscou, en plus d’afficher un différentiel de +16.

Ces chiffres sont excellents pour un défenseur de 18 ans qui joue dans une ligue aussi relevée que la KHL. L’agent de Romanov a mentionné peu après le repêchage que si son client avait évolué en Amérique du Nord au cours de la saison 2017-18, il n’aurait plus été disponible après la dixième sélection.

Si cette déclaration a parue quelque peu farfelue aux yeux de biens des gens à ce moment-là, elle paraît moins étrange aujourd’hui avec la saison que connaît actuellement Romanov dans la Ligue continentale de hockey ainsi que sa performance lors du dernier Championnat Mondial Junior.

Lors du dernier CMJ, qui se déroulait à Vancouver et Victoria, le défenseur de 18 ans a tout simplement été sensationnel, lui qui a été l’auteur de 8 points en 7 matchs en plus d’afficher un différentiel de +12, de loin le meilleur du tournoi. Le défenseur natif de Moscou, en Russie, a été élu meilleur défenseur du tournoi et il a été un élément important pour la Russie vers leur conquête de la médaille d’or.

Étant âgé de 18 ans, Romanov a mieux fait que plusieurs défenseurs de 19 ans comme Alex Alexeyev, qui est d’ailleurs un choix de premier tour. Le jeune arrière a été capable de faire sensation alors qu’il s’agissait de sa toute première apparition en sol nord-américain.

Aussi, l’actuel porte-couleur du CSKA Moscou est encore admissible à défendre les couleurs de la Russie lors du prochain mondial junior. C’est donc dire que Romanov part déjà avec une longueur d’avance pour un deuxième titre de défenseur du CMJ et que la Russie part probablement déjà favorite pour la médaille d’or du prochain plus gros tournoi junior sur la planète.

S’il avait joué dans une des 3 grandes ligues juniors canadiennes (LHJMQ, OHL et WHL) à partir de la saison dernière, il aurait probablement été choisi dans le top 20 du repêchage et aurait été possiblement le meilleur défenseur de tout le junior canadien au moment d’écrire ces lignes.

Lorsque son agent a lancé que le Russe aurait été un choix top 10 s’il avait joué à l’Ouest de l’océan Atlantique, on peut maintenant constater qu’il n’était pas complètement dans le champ gauche.

Mine de rien, lors qu’on compare les statistiques actuelles de Romanov à d’autres défenseurs s’étant développé dans la KHL avant de connaître leur part de succès, on peut constater que le talentueux Dmitri Orlov, qui avait également été un choix de 2ème ronde, avait des chiffres similaires à Romanov au même âge dans la Ligue continentale de hockey.

Des allures d’un défenseur top 4 dans la LNH

En observant attentivement Romanov, on peut facilement constater que la plupart qui critiquait sévèrement sa sélection ne l’ont jamais vu évoluer une fois. Le défenseur russe possède les qualités d’un défenseur top 4 dans la LNH.

Romanov est un défenseur qui se positionne toujours très bien dans sa zone. Même si dans la KHL, le choix de 2ème tour du Canadien lors du dernier repêchage touche rarement au disque, il se rend utile à sa formation en étant toujours bien placé en territoire défensif.

Aussi, étant bon dans son positionnement, le défenseur gaucher est aussi très bon pour neutraliser le porteur de la rondelle ainsi que pour séparer la rondelle de son porteur.

Il possède également de bonnes qualités offensives, dont un bon maniement de rondelle ainsi qu’une bonne première passe. L’arrière russe possède un bon lancer et il est aussi très mobile. C’est donc dire qu’il est très versatile.

Étant passé de zéro à héro aux yeux des partisans du Tricolore en quelques mois, Alexander Romanov a environ mis une demi-saison pour faire taire ses détracteurs. Reste à voir s’il mènera la Russie vers la médaille d’or à Ostrava en 2020 et s’il parviendra à faire partie des 23 joueurs retenus de la formation du Canadien d’ici quelques années.

Crédit photo: Eyes on the prize

À lire aussi sur le 7e Match

Le Canadien rate une belle chance de récolter deux précieux points :

Le Canadien laisse filer une avance de trois buts et s’incline à Toronto

Le Norvégien jouera désormais ailleurs qu’à New York :

Mats Zuccarello passe aux Stars

Un Québécois prend la direction d’Ottawa :

Ryan Dzingel échangé

Mots clés: , , , ,