Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Vincent Senez-Allaire: talentueux, dangereux et honnête


Par Guillaume Arcand

Souvent, les joueurs évoluant dans des ligues peu relevées et loin des caméras et journalistes ont tendance à être vus comme de simples faire-valoir ou des joueurs sans grande importance, car aucun club ne veut leur donner une chance. Du moins, ils sont vus de cette manière jusqu’à temps qu’une équipe donne enfin une vraie chance à un de ces joueurs. L’attaquant Vincent Senez-Allaire fait partie de cette catégorie.

Le tour des  »petites ligues »

Senez-Allaire évolue dans la LHJMQ, plus précisément pour les Cataractes de Shawinigan. Auparavant, il a passé par toutes les sortes de  »petites ligues ». Après avoir passé son année de repêchage dans le Midget Espoir, le Montréalais, qui n’a pas été réclamé par aucun club du circuit Courteau, s’est aligné avec le Collège Français dans la ligue juvénile québécoise division 1.

L’ailier droit évoluait donc, à l’âge de 16 ans, pour une simple équipe d’une école secondaire. Il ne jouais pas pour une équipe Midget AAA, qui, soit dit en passant, même si ces équipes sont rattachés également à des écoles secondaires et qui regroupent seulement des joueurs provenant de l’école de l’équipe, ils offrent des programmes de hockey assez complet et importants pour ces joueurs. Le Midget AAA bénéficie aussi d’une très bonne couverture médiatique.

Sans dire que la ligue juvénile division 1 est une ligue peu relevé, disons que Senez-Allaire aurait pu être, en 2014-15, quelqu’un que vous croisez dans le corridor tous les jours ou bien un élève qui était dans le même groupe que vous lors de vos cours de mathématiques ou d’éducation physique.

Ces choses-là, pourtant vraies, sont dur à croire lorsqu’on constate que l’actuel numéro 66 des Cataractes est un joueur qui a un impact quand même considérable sur son équipe actuel. C’est après sa saison dans le hockey juvénile que Senez a été sélectionné par les Cataractes, lors du repêchage 2015 de la LHJMQ.

Étant choisi aussi loin qu’en 11ème ronde, on peut dire qu’il s’agit d’un bon risque pour la formation de la cité de l’énergie. Aujourd’hui, on peur dire que ce petit pari a payé.

Étant repêché, à sa 2ème année d’éligibilité du repêchage, on peut dire que cette sélection a semblé être un point tournant dans la carrière de l’ancien porte-couleur des différentes équipes du Collège Français.

Après avoir évolué pour les équipes du Midget Espoirs et de la ligue juvénile du Collège Francis, l’actuel attaquant des Cataractes s’est enlisé avec le Collège Français de Longueuil dans le junior AAA.

Cette année-là, il a excellé, terminant la saison avec une récole de 69 points en 54 matchs. Ses 69 points lui ont valu la 3ème meilleure production de son équipe ainsi que le premier rang pour les points chez les joueurs de moins de 18 ans dans la ligue junior AAA en 2015-16.

1ère année difficile en carrière

L’année suivante, en 2016-17, l’attaquant de 6’1 a finalement connu son baptême de feu dans la LHJMQ, lui qui a fait ses débuts avec les Cataractes lors de cette saison.

Toutefois, cette 1ère saison dans le junior majeur a été loin d’être fructueuse pour l’attaquant actuellement âgé de 20 ans. Les buts provenant du bâton du numéro 66 se sont fait assez rares cette année-là, alors qu’il n’a inscrit que 15 petits points en 53 matchs.

Si les Cataractes manquaient un léger manque de profondeur sur les 2 derniers trios alors que les 2 premiers étaient de vrais menaces pour toutes adversaires en 2016-17, disons que Senez-Allaire aurait pu être cette source sur qui on aurait pu compter chez les chandails jaunes lorsque l’offensive est en panne. Cependant, il faut savoir que cette saison-là représentait la saison recrue de l’ailier droit, et gageons qu’il a pris plus de temps à s’établir, ce qui n’est pas grave du tout.

Enfin il se replace

Aussi, ce n’est pas comme s’il ne générait rien offensivement ainsi qu’en terme d’occasion de marquer.

Lors des 2 saisons suivantes (2016-17 et 2017-18), Senez-Allaire s’est mis à récolter les points de manière plus récurrente, même s’il n’a pas atteint des chiffres extraordinaires. Il faut savoir que lors de ces 2 saisons, l’ancien du Collège-Français évoluait dans un très jeune club qui a beaucoup de misère à enchaîner les victoires.

Un joueur impressionnant

Comme joueur sur la glace, tout comme mentalement lorsqu’on regarde son parcours, Senez est un joueur que je qualifierais d’impressionnant.

Il s’agit d’un joueur rapide, excellent en contrôle de rondelle et qui génère son lot d’occasion de marquer lorsqu’il est sur la glace. Il est aussi dangereux chaque fois qu’il touche à la rondelle. Il force plusieurs pénalités, bat ses couvreurs de vitesse et rentre aisément en zone offensive avec la rondelle.

Si celui qui a joué la majorité de son hockey mineur avec le Collège Français n’a été l’auteur que de 29 points en 46 matchs, il aurait pu facilement avoir atteint la barre des 50 points au nombre de choses qu’il génère offensivement matchs après matchs.

En bout de ligne, ayant joué pour des ligues qui sont en général loin des yeux des journalistes, Vincent Senez-Allaire a su persévérer et et à atteindre de très bons sommets personnels. S’il continue de persévérer et de progresser comme ça, de très bonnes choses risque de lui arriver dans le futur et il risquerait sérieusement de surprendre.
 
 
 
 

Crédit photo : Getty images

À lire aussi sur le 7e Match

Marc Bergevin procède à une transaction :

TRANSACTION : Le Canadien échange Michael Chaput

Les Sénateurs poursuivent leur reconstruction :

Transaction : Mark Stone passe à Vegas

Les Predators obtiennent l’un des principaux joueurs disponibles :

Wayne Simmonds échangé à Nashville

Mots clés: , ,