Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Wayne Gretzky : pourquoi n’a-t-il jamais été repêché dans la LNH?


Daniel Vanier - Fanadiens.com

Qui ne connaît pas Wayne Gretzky? Seulement il ya des détails qui sont passablement ignoré sur la carrière de la merveille! Voci un petit rétrospectif de la carrière de cet illustre joueur.

Une saison dans l’AHO (1977-1978)

Wayne Greztky fut étiqueté très tôt comme un phénomène. En 1974-1975 il doit jouer pour les Nationals de Toronto de la Toronto Metro Junior B League. Pour vous donnez une idée, les autres joueurs peuvent alors être âgés jusqu’à vingt ans. Cela n’empêche pas le jeune Gretzky de se démarquer avec une production de soixante points en vingt-huit matchs. Il sera alors nommé meilleure recrue de la saison. Il va jouer encore la saison suivante avec l’équipe de Toronto et joue même trois rencontres au cours de la saison de l’Association de hockey de l’Ontario avec les Petes de Peterborough. En 1977, il participe au repêchage midget pour l’Association de hockey de l’Ontario. Gretzky est le troisième joueur choisi après Tom McCarthy, choisi par les Generals d’Oshawa, et Steve Peters, sélectionné par les Flyers de Niagara Falls. Il est repêché par les Greyhounds de Sault-Sainte-Marie.

Bien que son paternel avait avisé les dirigeants des Greyhounds de ne pas sélectionner son fils en raison de l’éloignement de la ville de Sault-Sainte-Marie par rapport à Toronto, le directeur général des Greyhounds, Angelo Bumbacco, décide de tenter le coup. Finalement, Bumbacco parvient à convaincre les parents Gretzky que leur fils se sentira bien, à la fois dans son équipe et dans sa ville. Gretzky fait ses débuts dans l’Association de hockey de l’Ontario à l’âge de seize ans pour la saison 1977-1978.

Le choix du numéro 99

À cette époque, le joueur préféré de Wayne est la légende vivante Gordie Howe. Mr.Hockey portait le numéro 9 et le jeune joueur désire aussi porter ce numéro. Malheureusement pour lui, ce numéro appartenait déjà à un dénommé Brian Gualazzi. Wayne Gretzky décide alors de porter le numéro 19. Après quelques semaines, il demande de changer pour le 99. Un numéro qui sans qu’il le sache à ce moment-là, allait devenir célèbre à jamais!
Gretzky joue un total de soixante-trois matchs au cours de la saison de l’AHO et il compte finalement cent-quatre-vingt-deux points! Wow!

Il ne termine cependant pas au premier rang des compteurs de L’AHO. Bobby Smith qui allait faire plus tard carrière avec les North Stars du Minnesota et le Canadien de Montréal avait compté dix points de plus. Toutefois, ils battent tous les deux l’ancien record de points de l’AHO détenu jusque là par Mike Kaszycki avec cent-soixante-dix points en 1975-1976.

Encore un record

Avec soixante-dix buts et cent-douze passes lors de la saison régulière, il détient aussi le record de buts inscrit par une recrue dans l’AHO,ainsi que le record de passes et de points. Le nom de Wayne Gretzky est maintenant sur toutes les lèvres des habitués de la planète hockey.

Ses débuts dans l’AMH
À la suite de cette saison dans l’AHO, Gretzky devient professionnel en rejoignant les Racers d’Indianapolis de l’Association mondiale de hockey pour la saison 1978-1979. Il signe alors son premier contrat professionnel alors qu’il n’a que dix-sept ans le 12 juin 1978. Contrairement à la LNH, qui a fixé un âge minimum pour l’entrée des joueurs dans la ligue à 18 ans, l’AMH n’impose rien aux clubs. Voici donc pourquoi Wayne Gretzky n’a jamais été repêché par une équipe de la LNH!

Nelson Skalbania, directeur général des Racers, parvient à faire signer le jeune joueur pour un montant de 1,75 million de dollars américains pour sept saisons. Gretzky ne jouera que huit matchs avec les Racers inscrivant six points. Il inscrira son premier point, une passe, à sa première partie contre les Nordiques de Québec au Colisée Pepsi. Il comptera son premier but professionnel contre Dave Dryden, gardien des Oilers d’Edmonton lors de son cinquième match. Il inscrit un deuxième but quatre secondes plus tard.
Le directeur général des Racers se rendant compte qu’il a trop dépensé pour le jeune Gretzky. Sa franchise est dans le rouge avec plus de 40 000 dollars de pertes par match. il décide alors de revendre rapidement le jeune joueur et lui laisse le choix de la destination entre les Oilers d’Edmonton et les Jets de Winnipeg.

Ses débuts avec les Oilers

Sur les conseils de son agent, Gretzky décide de choisir les Oilers et les rejoint en compagnie d’Eddie Mio et de Peter Driscoll. Il signe son nouveau contrat avec Peter Pocklington, propriétaire de la franchise, le 2 novembre 1978 pour un montant de 700 000 dollars. Ce ne sera qu’un préambule, Pocklington a un beau cadeau de fête en tête pour son jeune poulain!
En effet, le jour de ses dix-huit ans, Gretzky signe ce qui est à l’époque le plus gros contrat de l’histoire du hockey professionnel avec les Oilers : pour 3 millions de dollars canadiens, il s’engage pour les dix saisons à venir avec une option pour dix saisons de plus avec l’équipe de l’Alberta.
À l’issue de sa première saison professionnelle, il termine au troisième rang pour le total des points:

1- Réal Cloutier 129 points (75 buts)
2-Robbie Ftorek 116 points (39 buts)
3-Wayne Gretzky 110 points (46 buts)

Il remporte ainsi le titre de la meilleure recrue de l’année et est finalement le dernier joueur de l’histoire de l’AMH à recevoir le trophée récompensant cet honneur, le trophée Lou Kaplan.

Fin de l’AMH et les débuts dans la LNH

Cependant, les temps sont très difficiles pour l’AMH. La ligue se voit dans l’obligation de fermer ses portes. Quatre de ses équipes, les Oilers d’Edmonton, les Jets de Winnipeg, les Nordiques de Québec et les Whalers de Hartford rejoignent la LNH!

De leur côté, les Stingers de Cincinnati et les Bulls de Birmingham reçoivent un montant d’argent en guise de dédommagement pour la fermeture de l’AMH et l’arrêt de leurs activités.

Il est aujourd’hui assez rigolo de se rappeler qu’avant son arrivée dans la LNH, nombreux étaient les journalistes qui doutaient alors que Gretzky puisse dominer la LNH comme il a dominé l’AMH. Ils se basaient, sur le fait que le calibre du jeu était beaucoup plus fort. Il est vrai qu’effectivement, il y avait beaucoup plus de bons joueurs dans la LNH, mais comme on le sait aujourd’hui, ça n’a pas du tout empêché Wayne Gretzky de dominer! Loin de là!

La merveille a pratiquement réécrit le livre des records de la LNH à son nom! Il est aujourd’hui bien amusant de voir que le meilleur joueur de l’histoire de la LNH n’a jamais été repêché par celle-ci!

Crédit photo : Edmonton Journal

Mots clés: , , , , ,