Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Les choses sérieuses commencent aujourd’hui !


Par Nicolas Ganzer

Aujourd’hui, mercredi 26 septembre 2018, il ne reste que 33 joueurs présents dans le camp d’entrainement des Canadiens de Montréal.

Aujourd’hui, il ne reste que deux matchs amicaux à ces joueurs pour prouver leur valeur et réussir à percer l’alignement partant du début de saison.

Aujourd’hui, Montréal affronte la vraie équipe de Toronto, très proche de celle qu’elle risque d’affronter en match d’ouverture, le 3 octobre prochain.

Aujourd’hui, les choses sérieuses commencent !

La situation

Il reste donc 33 joueurs, 18 attaquants, 12 défenseurs et 3 gardiens. Ceci inclut les 5 joueurs blessés (Deslauriers, Taormina, Tyszka, A. Shaw et Weber).

Les joueurs valides sont donc : Tatar, Danault, Gallagher, Drouin, Domi, Armia, Byron, Kotkaniemi, Lehkonen, Hudon, Plekanec, Scherbak, Agostino, De La Rose, Chaput et Peca du côté des attaquants. Mete, Juulsen, Reilly, Petry, Benn, Schlemko, Alzner, Despres et Ouellet du côté des défenseurs, et bien sûr Price, Niemi et Lindgren au niveau des gardiens.

Est-ce que Kotkaniemi fera l’équipe et surprendra tout le monde ? Qui de Hudon, Scherbak, Agostino, De La rose et Chaput, fera sa place sur la 4e ligne ? Qui en défense seront les sacrifiés ? Y aura-t-il des placés au ballottage comme hier ?

Beaucoup de ses questions vont trouver des réponses ce soir. Voici les joueurs présents du côté de Toronto :

Tavares, Marner, Marleau, Matthews seront tous présents.

De la vitesse

La composition du Canadien sera connue plus tard dans la journée, mais chose certaine, contre une telle opposition, l’équipe de Montréal va devoir mettre en pratique sa nouvelle orientation de jeu : Plus de vitesse !

Claude Julien a d’ailleurs expliqué certains aspects de cette nouvelle envie de jouer plus rapide aux médias hier après l’entrainement :

« Nous essayons de ne pas nous faire bloquer contre un mur et stopper. Je pense que nous bougeons beaucoup mieux que l’an passé et que notre jeu de transition est meilleur grâce à cela. Nous avons beaucoup parlé de notre vitesse et nous voulons l’utiliser beaucoup plus. Quand tu dois t’arrêter et redémarrer, cela enlève cette vitesse. Donc nous ne voulons pas tourner en rond ; c’est de s’assurer que nous sommes tout le temps en mouvement, ce qui fait que quand un joueur reçoit la rondelle, il a déjà de la vitesse. Nous avons beaucoup parlé des transitions et de comment bouger la rondelle rapidement, car il est difficile pour les équipes de passer de perdre la rondelle en phase offensive et devoir retourner en bonne position défensive. Avec une bonne transition et un jeu rapide, tu es capable de rattraper ton positionnement plus facilement. »

Et le jeu de l’équipe s’en ressent, les jeux sont plus fluides, plus rapides et l’équipe est plus solide défensivement alors que les joueurs en défense sont dans l’ensemble les mêmes.

Évidemment, le match de ce soir sera un véritable test pour une équipe de Montréal qui compte 4 victoires et 1 seule défaite en match de préparation.

Équipe type ?

Hier, 5 joueurs ont été placés au ballottage, si vous l’avez raté, c’est par ici :

Le Canadien soumet cinq joueurs au ballottage

Nous vous informerons un peu après midi si tous ces joueurs ont passé le ballottage ou si certains ont changé d’adresse.

Dans tous les cas, voici, à quoi pourrait ressembler une équipe type :

Sans Kotkaniemi

Drouin — Domi — Armia

Tatar — Danault — Gallagher

Byron — Peca — Lehkonen

Hudon — Plekanec — Chaput

Mete — Juulsen

Benn — Petry

Ouellet — Ouellet

Price
Niemi

Si Kotkaniemi fait l’équipe, il remplacera Peca poste pour poste. Même si Peca mérite sa place dans l’équipe, enlever Plekanec de la 4e ligne n’est pas dans les plans de Claude Julien.

Sinon il faudrait bouger les lignes, par exemple passer Domi sur l’aile gauche et Tatar sur la droite, vu qu’ils sont capables de le faire.

Cela sera donc très intéressant à suivre

Une chose quand même à constater, c’est que les partisans ne semblent plus aussi pessimistes qu’à la fin de la saison dernière, et d’autant plus après l’échange qui a envoyé Pacioretty à Vegas.

Les bonnes performances de l’équipe semblent insuffler un vent d’espoir, relatif évidemment, sur la saison que connaitra le Canadien cette année.

Un élément de réponse sera donné ce soir.

Crédit photo : Radio-Canada

 

Mots clés: , , , , ,