Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Patrice L’Heureux serait mort d’une crise cardiaque


Par Daniel Vanier

Une triste nouvelle nous a été annoncée hier. L’ancien boxeur québécois poids lourd, Patrice l’heureux, fut retrouvé sans vie à son chalet de Ste-Tite par son épouse.

Selon une source de Mathieu Boulay, L’heureux serait décédé d’une crise cardiaque :

Une carrière bien remplie

Patrice L’heureux était âgé de seulement 46 ans. C’est pourquoi l’annonce de son décès a causé tout un choc dans le petit monde de la boxe québécoise.

L’Heureux fut couronné champion canadien en 1999 et il était aussi un membre de l’équipe canadienne de boxe olympique chez les amateurs. Il a entre autres remporté une médaille de bronze aux Jeux de la Francophonie en 1997.

L’Heureux est né à Grand-Mère en Mauricie. Il a aussi joué au football avec les Diablos de Trois-Rivières avant de débuter sa carrière dans la boxe.

Le 13 novembre 2004 était une date qui fut gravée à jamais dans la mémoire du défunt boxeur. En effet, c’est ce jour-là que L’Heureux a été couronné champion poids lourd canadien avec une victoire aux dépens de Steve McKay. Il a réussi à conserver ce titre jusqu’au 12 mai 2006, alors qu’il s’était incliné devant David Cadieux.

Il a défendu ce titre devant le dur à cuire Art Binkowski, avant de livrer deux batailles mémorables en Mauricie avec David Cadieux. Patrice a également affronté le médaillé d’or olympique russe Alexander Povetkin en Allemagne et remporté la ceinture de champion du Québec face à Stéphane Tessier avant de finalement prendre la décision d’accrocher les gants.

Une fois sa carrière de boxeur terminée, Patrice L’Heureux est devenu analyste sur la chaine VOX lors des galas de boxe de la série « Boxe Rock ».

Ce fut donc une belle carrière pour le boxeur et le président de GYM, Yvon Michel, a pris la peine de le souligner:

« Dès le départ, il a été un membre de la première édition de GYM en 2004, l’un des premiers boxeurs à signer avec la nouvelle organisation alors. Il a eu une très belle carrière qui l’a notamment mené, en Afrique, aux États-Unis et en Allemagne. C’était un gentil géant, un gars loyal, fier, droit, authentique et aimé de tous. Le genre d’homme qui n’a pas d’ennemi »,

Yvon Michel lui a aussi rendu un bel hommage avec non pas un, mais deux messages sur son compte Twitter :

Punching Grace a mis sur Twitter une belle vidéo souvenir d’une entrevue où le boxeur se disait être heureux :

C’est vraiment une triste nouvelle. Toute l’équipe du 7e match offre ses plus sincères condoléances à la famille éplorée.

Source : RDS

Crédit photo : LaPresse.ca

Mots clés: , , ,