Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Nick Suzuki est inarrêtable en ce début de saison !


Par Sandrine Gendron

Nul doute, la transaction ayant envoyé l’ex-capitaine du Tricolore, Max Pacioretty à Las Vegas a énormément fait jaser. Les premières réactions ont été partagées. Certains clamaient qu’on aurait pu obtenir plus en retour de celui qui s’était présenté comme étant un des meilleurs francs-tireurs de la ligue au cours des dernières années. D’autres ont plutôt félicité Bergevin d’avoir réussi à soutirer l’un des très bons espoirs que possédait la nouvelle franchise; Nick Suzuki. Par contre, la majorité des gens s’entendaient pour dire que la pièce maîtresse de cette transaction était le jeune joueur de centre. Plusieurs croyaient que Tomas Tatar était un joueur sur la pente descendante. Alors son début de saison à Montréal est un gros plus aux yeux des partisans et de plusieurs journalistes. Reste à savoir s’il saura poursuivre dans la même direction tout au long de la saison.

Suzuki ne déçoit pas ses nouveaux partisans

9 matchs. 7 buts et 8 passes. 15 points. Un rendement de +/- 5. Un rendement de 48% d’efficacité au cercle des mises au jeu. Hier contre le Sting de Sarnia, ce fut une soirée de 2 buts et de 2 passes. Voici d’ailleurs une vidéo résumant sa soirée de travail du vendredi 19 octobre :

En plus de ses 4 points, il a obtenu 4 tirs au but et obtenu une fiche de +/- 3. Son équipe, l’Attack d’Owen Sound, a remporté le match par la marque de 6 à 3. Pour sa performance, le capitaine Nick Suzuki s’est mérité la deuxième étoile de la rencontre.

Bien performer, ça devient une habitude!

Il y a rien de moins que deux jours, mon collègue Daniel Vanier vous faisait part d’une autre bonne performance de l’espoir de 19 ans de la Sainte-Flanelle. Comme quoi que ça devient une habitude de parler en bien de cet espoir.

À voir : une autre belle soirée de travail pour Nick Suzuki !

Viendra-t-il combler la perte d’Alex Galchenyuk?

C’est le 15 juin dernier que le directeur-général, Marc Bergevin, a échangé sa jeune vedette Alex Galchenyuk. Pour revoir les détails entourant cette transaction, vous pouvez lire le texte de mon collègue Gabriel Asselin juste ci-dessous:

Alex Galchenyuk poursuivra sa carrière avec les Coyotes de l’Arizona

La réaction populaire des partisans fut de dire que le Canadien échangeait son joueur avec le plus de talent brut. Chose qui n’était pas totalement fausse, mais la haute direction du Canadien a jugé qu’il était temps de faire tourner le vent, de prendre une autre direction.

Depuis le début de la saison, les gens découvrent en Max Domi, un joueur avec un très grand talent comme passeur, mais aussi comme un attaquant avec de la fougue et du caractère. Il nous rappelle un certain Brendan Gallagher… mais avec plus de talent brut. Néanmoins, il demeure difficile de remplacer le talent de Galchenyuk.

Cependant, Marc Bergevin a toujours eu plus d’un tour dans son chapeau et le jeune Nick Suzuki pourrait très prochainement nous faire oublier le départ d’Alex Galchenyuk.

Nick Suzuki, c’est 249 points  (114 buts et 135 passes), en seulement 201 matchs. À noter qu’il a maintenu un rendement de +/- 71!

Qu’en pensez-vous? Croyez-vous qu’il parviendra à se tailler un poste avec le Tricolore, lors du prochain camp d’entraînement?

Crédit photo: Ontario Hockey League (Twitter)

Mots clés: , , , ,