Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Un défenseur va devoir partir


Par Daniel Vanier

Le retour de Shea Weber approche à grands pas. C’est une excellente nouvelle pour les Canadiens de Montréal. Cependant, un défenseur va devoir payer le prix de ce retour tant attendu du Canadien de Montréal.

Ne pas perdre un joueur pour rien

La date du retour de Shea Weber semble maintenant être le 27 novembre, face aux Hurricanes de la Caroline.
Lorsque le défenseur sera prêt à revêtir l’uniforme, le Tricolore comptera alors sur neuf arrières. Si personne n’est blessé dans le groupe de défenseurs, Marc Bergevin devra faire quelque chose avec ce surplus, car nul doute que le directeur général du Canadien ne voudra perdre un autre joueur sans rien obtenir en retour comme ce fut le cas avec Jacob De La Rose.C’est d’ailleurs ce que rapporte Elliotte Friedman :

«Plus tôt cette année, Marc Bergevin a essayé d’effectuer un échange quand des attaquants revenaient au jeu. Il n’y est pas parvenu et le Tricolore a perdu Jacob de la Rose, qui a été réclamé au ballottage.Maintenant, Weber se rapproche d’un retour et je pense que les Canadiens tentent d’échanger un défenseur pour régler le problème d’engorgement à la ligne bleue»

Qui partira ?
Jetons un un coup d’oeil à la brigade défensive du Canadien de Montréal. Les 8 défenseurs qui seront disponibles avec le retour de Shea Weber sont Jeff Petry, Victor Mete, Mike Reilly, Noah Juulsen, Xavier Ouellet, David Schlemko, Jordie Benn et Karl Alzner.

Qui pourrait partir ? Si on le laissait les partisans du Canadiens de choisir, il y a fort à parier que leur choix s’arrêterait sur Karl Alzner. Cependant Bergevin devra aussi jeter un oeil sur les autres possibilités.

Karl Alzner

L’ancien défenseur des Capitals n’est pas si facile à transiger. il possède un salaire de 4 625 00$ millions, ce qui est énorme pour un défenseur qui peine à jouer à tous les matchs. Alzner semble dépassé dans le hockey d’aujourd’hui. Marc Bergevin devra probablement ajouter quelque chose avec Alzner pour réussir à s’en départir et ce n’est pas du tout certain qu’il voudra le faire.

David Schlemko

Schlemko fut éprouvé par les blessures. Depuis son retour, sans être un des meilleurs défenseurs du Canadien à tous les matchs,il démontre son utilité à l’équipe. Il a un salaire raisonnable pour un 5e ou 6e défenseur avec 2 100 000$ millions. Sans dire qu’on va se bousculer à la porte de Marc Bergevin pour faire son acquisition il pourrait y avoir des intéressés.

Jordie Benn

Son cas ressemble beaucoup à David Schlemko. Il a une certaine utilité et un salaire très raisonnable a 1 100 000$ million. Il y aurait possiblement moyen de trouver preneur.

Xavier Ouellet

Un bonhomme très sympathique, mais qui n’est pas utilisé à tous les matchs par Claude Julien.Bien qu’il ne joue pas mal lorsqu’il est employé, Marc Bergevin pourrait décider de s’en départir, car avec un salaire de seulement 700,000$, il pourrait y avoir de l’intérêt.

Frapper un grand coup ?

Les 4 candidats mentionnés plus haut pourraient partir dans une transaction mineure.Il sera difficile d’obtenir plus qu’un choix au repêchage pour n’importe lequel de ceux-ci.

Les 4 candidats restants, Mike Reilly, Noah Juulsen, Victor Mete et Jeff Petry devraient demeurer avec le Canadien. Cependant, comme on a besoin de miel pour attirer les mouches, il se pourrait qu’un de ceux-ci puisse quitter si Marc Bergevin reçoit une proposition pour acquérir un joueur intéressant.

Le directeur général du Canadien pourrait effectuer une transaction plus importante en mettant un de ces 4 noms avec un de ses attaquants. Est-ce que ce sera son choix ? Tout est possible, car Bergevin nous a prouvé dans le passé qu’il n’y avait pas d’intouchables dans son équipe et qu’il peut surprendre la planète hockey à tout moment.

Nous saurons d’ici le 27 novembre quelle sera sa décision. Demeurez au poste, Le 7e Match va vous tenir au courant !

Crédit photo : Montage le 7e Match

Mots clés: , , , , ,