Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Daniil Berestnev: un Russe pas seulement victime du facteur Russe


Le facteur russe est quelque chose qui touche tout joueur originaire du plus grand pays du monde. Il est dû à la réputation qu’ont plusieurs joueurs russes de ne pas toujours donner le plein effort. Toutefois, pour cet espoir russe au prochain repêchage, répondant au nom de Daniil Berestnev, il n’y a pas que le facteur russe qui l’affecte actuellement.

Une saison à oublier

Personnellement, je considère Berestnev comme un espoir au prochain repêchage malgré le fait qu’il ne figure sur aucune liste pré-repêchage des sites de hockey et qu’il ne fait pas partie des plus de 200 noms des patineurs Européens répertoriés par la centrale de recrutement de la LNH.

Boudé par à peu près tout le monde, l’ailier russe est toutefois une cible de choix pour les prochaines assises de la LNH. En ce moment, l’attaquant de 6’2 connaît une saison désastreuse avec les Foreurs de Val-d’Or dans la LHJMQ, n’ayant récolté que 12 points en 53 matchs, ce qui est très médiocre.

Toutefois, les nombreux partisans de hockey junior le savent, les Foreurs sont un jeune club en reconstruction où c’est difficile de se démarquer et de s’imposer. On ne peut pas en vouloir à Berestnev alors qu’il n’a pas beaucoup d’options parmi ses coéquipiers à qui il peut remettre la rondelle.

Quand j’ai dit que le facteur russe n’était pas l’unique facteur nuisible au Russe de 17 ans, je parlais du fait qu’il jouait au sein d’une formation qui ne lui permettait pas d’exploiter son potentiel et de démontrer son talent. Il faut aussi savoir que Berestnev en est à une toute première apparition cette année dans un circuit nord-américain, ce qui fait en sorte qu’il doit adapter son jeu aux glaces du côté Ouest de l’Atlantique, ce qui ne se fait pas en claquant des doigts.

Un joueur talentueux

Lorsque Berestnev s’est amené en Amérique du Nord peu avant le début des activités dans le circuit Courteau, plusieurs n’ont pas caché leur excitation de le voir évoluer dans notre province.

Plusieurs mois plus tard, on ne peut pas dire que le numéro 12 des Foreurs a comblé les attentes auprès de ceux qui étaient très enthousiaste par rapport à son entrée dans la LHJMQ. Il n’a pas satisfait les attentes sur la feuille de pointage, mais ceux qui ont déjà assisté à un match impliquant Berestnev en ont eux pour leur argent.

Il possède de belles mains, une bonne exécution ainsi qu’un bon maniement de rondelle. Berestnev est aussi un joueur qui est capable d’attirer les joueurs adverses par ses feintes afin que ses coéquipiers soient moins surveillés par les défensives adverses pour ainsi se créer des options de passes.

L’ailier russe est un joueur qui est aussi agressif et combatif, ce qui fait en sorte qu’il fait abstraction aux stéréotypes stipulant que les joueurs d’origine russe ont souvent tendance à ne pas toujours donner le meilleur d’eux-mêmes. S’il ne se démarque pas avec ses chiffres, Berestnev est un joueur ressort du lot sur le jeu avec ses habiletés.

En bout de ligne, on pourrait facilement résumer la saison de Daniil Berestnev par le mot «malchance», alors que les conditions étaient. mises en place pour que l’attaquant ne trouve pas son erre d’aller lors de la présente campagne. Malgré cette erreur de parcours, le Russe sera-t-il parmi les 217 noms retenus lors du prochain repêchage de la LNH? L’avenir le dira !

Crédit photo: Getty Image

À lire aussi sur le 7e Match

Les Ravens ont tranché :
Joe Flacco échangé aux Broncos de Denver!
Un beau plateau pour le capitaine du CH :
Un plateau significatif pour Weber contre les Predators jeudi!
Le Québécois écope pour le surplus de joueurs à Montréal :
Michael Chaput soumis au ballottage

Mots clés: ,