Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Un joueur de la NBA marque dans son propre panier


Par Guillaume Arcand

Choisi au 9ème rang lors du dernier encan de la NBA par les Knicks de New York, l’ailier de 19 ans Kevin Knox représente une bonne recrue pour la formation de la Grosse Pomme. Dimanche, il a notamment été l’auteur d’un double-double, lui qui amassé 19 points et récolté 10 rebonds.

Cependant, il a été l’auteur d’une bourde assez gênante. Comme vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous, vous pourrez constater qu’il a marqué dans son propre panier. En regardant la vidéo de la séquence, vous pourrez aussi constater que l’entraîneur des Knicks, David Fisdale, ne peut s’empêcher après cette séquence assez loufoque.

Comme vous avez pu le voir, l’ailier de 19 ans envoie le ballon dans son propre en essayant de capter un rebond défensif. Si on peut voir que le geste de la recrue des Knicks n’est pas intentionnel ni une crampe au cerveau, on peut voir qu’il aurait pu simplement mieux capter le ballon. Il aurait pu aussi laisser le rebond à un coéquipier, considérant que le nombre de joueurs des Spurs au rebond offensif était de zéro.

Toutefois, le numéro 20 des Knicks a quand même été un des rouages importants à la 12ème victoire de son équipe en 60 matchs. Aussi, l’ancien porte-couleur de l’équipe de basket-ball de l’Université du Kentucky dans la NCAA risque fort bien d’être un élément à la formation bleu et orange dans le futur.

Après avoir vu la gaffe de Kevin Knox, certains diront qu’il s’agit d’un geste qui résume bien la saison désastreuse des Knicks, eux qui sont 12-60. D’autres supposeront qu’il s’agit d’une autre stratégie afin de ”tanker” le plus possible vers le premier choix au total. S’il s’attirait déjà les critiques avant cette gaffe, Knox n’a pas en s’en faire avec ce qu’il a accompli cette année, à l’âge de 19 ans seulement, alors qu’il évolue au sein d’une équipe faible.

Crédit photo: Newsday

À lire aussi sur le 7e Match

Une belle victoire du CH :

Le Canadien se reprend de belle façon à Detroit

Marc Bergevin a bien fait de ne pas sacrifier son futur :

L’inaction de Marc Bergevin : une très bonne chose !

Voici un bel exemple de persévérance :

Vincent Senez-Allaire: talentueux, dangereux et honnête

Mots clés: ,