Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Alexis Lyonnais: pas juste «le cousin de l’autre»


Par Guillaume Arcand

Si vous suivez de près le hockey junior et surtout, le Midget AAA, le nom de l’ailier droit Alexis Lyonnais va sans aucun doute vous dire quelque chose, et c’est certainement car il le même nom de famille que celui d’Antoine Lyonnais, un gardien qui a connu beaucoup de succès avec les Estacades de Trois-Rivières la saison dernière. Toutefois, Alexis Lyonnais ne mérite pas seulement qu’on parle de lui simplement car il a le même nom de famille qu’un gardien qui a fait écarquiller bien des yeux depuis la dernière saison.

Statistiques peu reluisantes

Alexis Lyonnais joue présentement pour les Dragons du Collège Laflèche dans la ligue collégial AAA du Québec, et son lien avec Antoine est qu’ils sont tous les 2 des cousins. Partageant déjà un lien de parenté, voilà maintenant 4 saisons que les 2 cousins sont coéquipiers.

Les performances de l’ailier droit sont assez négligées, et ce qui explique cela est que la ligue collégial AAA est une ligue assez méconnue par le public en générale malgré qu’elle produit plusieurs beaux talents qui gradue ensuite dans le junior majeur. Si cette ligue ne semble pas être très connue, c’est parce que ce circuit ne semble pas être axé sur l’expérience client qui assiste au match, ce qui diminue le potentiel de personnes suivant les activités de la ligue.

Pour en revenir à Lyonnais, il est loin d’afficher les meilleures statistiques, lui qui récolté 13 points en 34 matchs jusqu’ici. L’attaquant des Dragons n’est pas celui qui empile les buts et les points à un rythme effréné, et on peut le voir en regardant rapidement ses chiffres, mais il s’agit pas du tout d’un joueur à statistiques.

Étant un des plus vieux joueurs à évoluer dans le Midget AAA l’an dernier, à l’âge de 17 ans, le numéro 28 des Dragons du Collège Laflèche n’avait pas les meilleurs chiffres (17 points en 40 matchs) lors de la précédente campagne, mais il s’agissait d’un joueur qui apportait quand même quelque chose à son équipe.

Appartenant présentement à l’Océanic de Rimouski, si l’ancien des Estacades de Trois-Rivières ne joue pas pour la formation du Bas-St-Laurent, c’est parce qu’il est bloqué par tout plein de joueurs talentueux à l’attaque. L’Océanic possède un plusieurs attaquants efficaces, et ce, de la première à la 4ème ligne, ce qui rend normal le fait qu’une recrue comme Lyonnais soit tassé du lot.

Étant éligible au prochain repêchage de la LNH en tant que ”late”, le populaire site de hockey EliteProspect l’a identifié comme étant un espoir notable pour le prochain encan du circuit Bettman. À titre informatif, la liste indiquant les espoirs notables du site EliteProspect contient 490 joueurs, ce qui veut dire qu’ils ne seront évidemment pas tous repêchés, mais de voir son nom dans cette liste est quand même quelque chose.

Bon, il n’y a pratiquement aucune chance que les recruteurs de la LNH ne prennent un risque avec un joueur évoluant dans la ligue collégiale AAA. Par contre, si le Trifluvien de 18 ans jouait dans la LHJMQ au moment d’écrire ces lignes, il aurait certainement séduit plusieurs de ces mêmes recruteurs, c’est certain.

Un joueur efficace malgré les chiffres

Si le nom de Lyonnais n’apparait pas souvent sur la feuille de pointage, il est tout au contraire très présent sur la glace. L’ailier est d’abord et avant tout un joueur très dynamique et qu’on remarque à chacune de ses présences.

Il est aussi très dynamique, efficace en échec-avant et très rapide. Lorsque le défenseur adverse veut relancer le jeu, Lyonnais fait rapidement pression afin de lui laisser le moins de temps possible avec le disque.

Lyonnais manque de confiance en possession de rondelle. L’attaquant de 18 ans pourrait réaliser de belles choses s’il avait un peu plus de confiance. Il possède de bonnes qualités offensives, notamment un très bon maniement de rondelle.

Cousin du plus récent lauréat du trophée Martin-Brodeur, remis au gardien ayant la moyenne la plus basse de la ligue Midget AAA, ou pas, Alexis Lyonnais mérite sa part de mérite et d’attention pour ses accomplissements. Aura-t-il un jour, une vraie chance de se faire valoir?

Crédit photo: Collège Laflèche

À lire aussi sur le 7e Match

Une saison de rêve pour Mark Giordanno :

Mark Giordano rejoint les grands défenseurs de l’histoire

Marc Bergevin a bien fait de ne pas sacrifier son futur :

L’inaction de Marc Bergevin : une très bonne chose !

Voici un bel exemple de persévérance :

Vincent Senez-Allaire: talentueux, dangereux et honnête

Mots clés: ,

2 Réponses “Alexis Lyonnais: pas juste «le cousin de l’autre»”

  1. Mark Katruk
    1 mars 2019 à 18:48

    Alexis et Antoine ce sont des frères. Ça serait bon de corriger l’article. Article très intéressant, en passant.

  2. Daniel Vanier
    3 mars 2019 à 09:18

    Mark Katruk. Notre chroniqueur les a connus personnellement et nous dit que ce sont bien des cousins. Où avez-vous pris votre information? Merci pour le compliment cependant !