Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Josh Anderson : bien plus qu’un agitateur de troisième trio


Par Guillaume Arcand

Les Blue Jackets de Columbus seront dans une situation assez précaire dans les années qui viennent considérant que leur banque de choix est peu remplie et que plusieurs joueurs importants en place risquent de profiter de leur autonomie afin de signer un nouveau contrat ailleurs. Toutefois, ces potentiels nombreux départs devraient être bénéfique pour d’autres attaquants ayant beaucoup à prouver, dont Josh Anderson.

Dans une meilleure chaise d’ici peu?

Depuis l’arrivée de Ryan Murray dans la LNH, il a eu beaucoup de difficultés à s’établir et a tardé à démontrer son réel savoir-faire. Le départ d’un autre défenseur gaucher, Jack Johnson, qui a automatiquement donné plus de temps de glace à Murray, lui a grandement été bénéfique cette année.

Si les départs de beaucoup de joueurs importants en Ohio pourraient être néfastes pour les Jackets, ces trous béants en attaque pourraient grandement profiter à Josh Anderson. L’ailier droit pourrait, en quelque sorte, combler plusieurs trous laissés vacants lors des prochaines saisons.

Un temps d’adaptation avant d’exploser

Lors du plus récent repêchage d’expansion, la formation de l’Ohio s’est séparée de plusieurs éléments importants (choix de 1ère et 2ème ronde) pour que les Golden Knights évitent de mettre la main sur des joueurs non-protégés, dont Josh Anderson, et que le choix de la nouvelle équipe soit William Karlsson. Considérant la saison digne d’un scénario de film dramatique qu’a connu Karlsson, plusieurs ont remis en doute cette décision de l’état-major des Jackets.

Par contre, on risque de comprendre pourquoi les Vestons Bleus ont été agressifs à vouloir conserver les services d’Anderson à tout prix. L’attaquant natif de Burlington, en Ontario, est loin d’avoir atteint son apogée. On entend peu parler de l’ancien des Knights de London, car il n’est pas la LNH depuis très longtemps et parce qu’il a fait peu de bruit depuis son arrivée dans le circuit Bettman, mais Anderson est un monstre qui n’attend qu’à être réveillé.

Si ses 36 points en 68 matchs ne sont pas nécessairement une production d’un attaquant top 6 établi, il faut savoir que ce n’est pas la première fois que le choix de 4ème tour des Jackets met du temps à s’adapter à un nouvel environnement.

Avec les Knights de London dans la OHL, l’Ontarien a mis du temps à se mettre en marche. Il s’est mis à établir de bonnes marques personnelles offensives qu’à sa 3ème saison dans le junior, alors qu’il a récolté 51 points en 59 matchs.

Lors de ses débuts au niveau professionnel, l’ailier droit de 6’3″ a aussi eu certaines difficultés à remplir le filet avant de retrouver ses repères. Ce qu’on peut aussi remarquer depuis l’entrée dans le monde professionnel du numéro 77 est qu’il gravit dangereusement les échelons d’années en années. Rien ne dit qu’il va arrêter de progresser au même rythme dans le futur.

Pas juste un simple “grinder”

Si certains voient Anderson comme un simple agitateur, ces mêmes personnes n’ont certainement pas vu les capacités d’Anderson avec la rondelle. Comme je viens de le mentionner, l’attaquant des Jackets a un bon contrôle de la rondelle ainsi que de bonnes habiletés avec le disque noir.

Il est aussi capable de garder le contrôle malgré la pression de la défensive adverse. L’ailier droit n’hésite pas à donner de bonnes mises en échec et à foncer vers le filet avec la rondelle. Étant capable de créer des occasions de marquer par son dynamisme et son talent, Anderson manque par contre un peu de finition et ce manque explique en quelque sorte ses statistiques offensives qui ne sont pas atroces, mais également loin d’être excellentes.

Vu comme un joueur de 3ème trio étant une petite aubaine à 1,8 millions par année, plusieurs risquent de voir Josh Anderson d’un œil différent dans les prochaines années. Saura-t-il s’établir comme un top 6 digne de ce nom?

Crédit photo: Union and Blue

À lire aussi sur le 7e Match

Thomas Chabot déjà dans le top 10 de l’histoire des Sénateurs:

Thomas Chabot est déjà dans l’histoire des Sénateurs

Un coup disgracieux qui ne passe passe pas aux yeux de la LNH :

Jakub Voracek est suspendu pour plusieurs matchs

Un deuxième joueur étoile est suspendu en quelques heures dans la LNH :

Jack Eichel suspendu

Mots clés: , ,