Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Top 5 des meilleurs attaquants de la LNH à ne pas avoir été repêché


Par Daniel Vanier

Il est possible de connaitre une belle carrière dans la Ligue Nationale de Hockey, même si on n’a pas réussi à être repêché. Nous avons répertorié les meilleurs joueurs qui n’ont jamais été repêchés dans une série de 3 textes : défenseurs, gardiens et attaquants.

Voici celui qui porte sur les 5 meilleurs attaquants de l’histoire de la LNH qui ont été ignorés par les recruteurs ou encore, qui ont vécus des circonstances très spéciales qui ont fait qu’ils n’ont pas eu à passer par le repêchage de la Ligue Nationale avant d’y évoluer.

5-Adam Oates

Adam Oates est le 18e meilleur marqueur de l’histoire de la LNH avec 1420 points en 1337 matchs. Mieux encore, il a obtenu 1079 passes sur ces 1420 points, ce qui le classe au 7e rang des meilleurs passeurs de l’histoire de la LNH. Cependant, il a été ignoré par les recruteurs de la LNH. Ce sont les Red Wings de Détroit qui vont lui accorder sa chance dans la LNH en lui offrant, à titre d’agent libre, le plus gros contrat jamais offert à une recrue à l’époque, soit un million de dollars sur 4 ans. Adam Oates venait alors de connaitre 3 excellentes saisons avec club Rensselaer Polytechnic Institute (RPI)dans la NCAA.

Après 4 saisons avec les Red Wings, il est échangé aux Blues le 15 juin 1989 en compagnie de Paul MacLean. Les Wings obtiennent en retour Bernie Federko et Tony McKegney.

Oates a connu ses premières véritables heures de gloire avec les Blues de Saint-Louis alors qu’il alimentait le fabuleux marqueur qu’est Brett Hull de ses passes savantes.

Lorsqu’il fut échangé aux Bruins de Boston le 7 février 1992, en retour de Craig Janney et Stéphane Quintal, plusieurs croyaient qu’il allait connaitre une baisse de régime. Bien au contraire, Oates inscrit 30 points lors des 26 derniers matchs de la saison 1991-92. La saison suivante, le joueur de centre va connaître sa meilleure saison en carrière avec; 45 buts et 97 passes pour 142 points .

Adam Oates fait partie de la liste des 100 meilleurs joueurs de l’histoire de la LNH. Il a été aussi élu au temple de la renommée en 2012.

4-Martin St.Louis

La carrière du petit attaquant québécois est certainement l’une des belles histoires des dernières décennies. Ignoré au repêchage en raison de sa petite taille de 5 pieds et 8 pouces, il a obtenu 1033 points en 1134 matchs dans la LNH, ce qui le classe au 75e rang de l’histoire de la LNH .

Dire que St-Louis avait offert ses services à plusieurs équipes, dont les Canadiens de Montréal, avant de se voir finalement accorder une chance par les Flames de Calgary.

Il ne jouera que 69 matchs en 2 saisons avec les Flames. Il signe ensuite un contrat comme agent libre avec le Lightning de Tampa Bay et il va enfin pouvoir dévoiler toute l’étendue de son talent. Il connaitra six saisons de plus de 80 points avec le Lightning. À l’âge de 31 ans, il a connu la meilleure saison de sa carrière, totalisant 102 points, toujours avec la formation de Tampa Bay. Il a aussi gagné plusieurs trophées individuels, dont deux Art Ross (meilleur marqueur) et trois Lady Byng (meilleur esprit sportif) en plus de soulever la Coupe Stanley en 2004.

Il remporte aussi la médaille d’or avec le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2014.

Martin St-Louis fut élu au temple de la renommée de la LNH en 2018.

3-Dino Ciccarelli

Bien que Dino Ciccarelli fracasse à deux reprises la barre des 100 points dans la Ligue junior de l’Ontario,dont 142 points avec les Knights de London en 1977-1978, aucune équipe de la LNH ne daigne le sélectionner.

Cicarelli est un guerrier . Il décide donc de redoubler d’ardeur. Après quelques matchs où il paraît bien dans la défunte Central Professionnal Hockey League, il reçoit finalement un appel des North Stars du Minnesota.

C’est alors le début d’une superbe carrière qui va le voir inscrire 1200 points (608 buts et 592 passes) en 1232 matchs dans la LNH. Cela le positionne au 49e rang des meilleurs marqueurs de l’histoire de la LNH.

Ciccarelli est aussi le seul joueur, parmi tous les joueurs ignorés au repêchage, à avoir réussi à inscrire plus de 1000 points en carrière (1200) et plus de 1000 minutes de pénalité (1425).

Dino Ciccarelli est largement reconnu comme étant l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de la ligue à n’avoir jamais remporté la Coupe Stanley.
Il fut élu au temple de la renommée de la LNH en 2010.

2-Peter Stastny

 

Avec un scénario qui dépassait les meilleurs romans policiers, l’évasion des frères Stastny du bloc communiste a fait sortir les Nordiques des bas-fond de la LNH et donné un trio fort talentueux à la formation québécoise.

Les Nordiques se sont intéressés à l’avenir des frères Stastny après avoir choisi Anton lors du repêchage d’entrée dans la Ligue nationale de hockey de 1979. C’est tout de même incroyable qu’un joueur aussi talentueux que Peter Stastny eût passé sous le radar des dépisteurs.Ce fut aussi le cas pour l’ainé du trio de frères, Marian.

Cependant, Peter Stastny qui a joué la majorité de sa carrière pour les Nordiques de Québec a connu sept saisons au-dessus de la barre des 100 points.

En carrière dans la LNH, l’ancien capitaine des Nordiques a obtenu 1239 points ( 450 buts et 789 passes) en 977 matchs.Cela le classe au 38e rang des meilleurs marqueurs de l’histoire de la LNH. C’est le meilleur ratio de points par match pour un joueur non repêché…Mis à part le prochain joueur de notre liste.
Peter Stastny fut choisi dans la liste des 100 meilleurs joueurs de tous les temps de la LNH et il fut aussi élu au temple de la renommée en 1998.

1- Wayne Gretzky

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le meilleur joueur de l’histoire de la Ligue Nationale n’a jamais été repêché.

Avec soixante-dix buts et cent-douze passes pour une saison de 182 points en 64 matchs de saison régulière avec les Greyhounds de Sault-Sainte-Marie
, il détient aussi le record de buts inscrit par une recrue dans l’AHO,ainsi que le record de passes et de points. Le nom de Wayne Gretzky est maintenant sur toutes les lèvres des habitués de la planète hockey.

À la suite de cette saison dans l’AHO, Gretzky devient professionnel en rejoignant les Racers d’Indianapolis de l’Association Mondiale de Hockey pour la saison 1978-1979. Il signe alors son premier contrat professionnel alors qu’il n’a que dix-sept ans le 12 juin 1978. Contrairement à la LNH, qui a fixé un âge minimum pour l’entrée des joueurs dans la ligue à 18 ans, l’AMH n’impose rien aux clubs. Voici donc pourquoi Wayne Gretzky n’a jamais été repêché par une équipe de la LNH!

Nelson Skalbania, directeur général des Racers, parvient à faire signer le jeune joueur pour un montant de 1,75 million de dollars américains pour sept saisons. Gretzky ne jouera que huit matchs avec les Racers inscrivant six points.
Le directeur général des Racers se rend compte qu’il a trop dépensé pour le jeune Gretzky. Sa franchise est dans le rouge avec plus de 40 000 dollars de pertes par match. Il décide alors de revendre rapidement le jeune joueur et lui laisse le choix de la destination entre les Oilers d’Edmonton et les Jets de Winnipeg.
Gretzky choisira les Oilers et deviendra la plus grande vedette du monde du hockey. Il a terminé sa carrière avec le phénoménal total de 2857 points en 1487 parties ( 894 buts et 1963 passes). Le 2e meilleur marqueur de l’histoire de la LNH est Jaromir Jagr avec 1921 points. C’est donc 936 points de moins que celui qui était surnommé «La Merveille». D’ailleurs , seulement avec son nombre de passes, Gretzky serait au premier rang des marqueurs. C’est tout simplement incroyable !

Mentions honorables :

Joe Mullen : 1063 points en 1062 matchs.

Geof Courtnall :; 799 points en en 1048 matchs

Tim Kerr :;674 points en seulement 655 matchs dans la LNH

D’autres joueurs qui ne sont pas des vedettes ont connu une belle carrière dans la LNH sans être repêchés tels que Chris Kunitz qui fut l’un des ailiers préférés de Sidney Crosby avec les Penguins de Pittsburgh, après qu’il a été acquis des Ducks avec Eric Tangradi en retour de Ryan Whitney. Kunitz a remporté une coupe Stanley avec Anaheim et trois autres avec les Penguins. Il a obtenu 619 points en 1022 matchs

Alex Burrows  a lui aussi connut une belle carrière bien qu’il n’a jamais été repêché. Il a surtout joué avec les Canucks. Il a terminé avec 409 points en 1113 matchs dans la LNH. Il a aussi obtenu 1134 minutes de pénalités.

John Madden qui s’est fait surtout connaitre pour l’excellence de son jeu défensif a quand même obtenu 348 points en 898 parties dans la LNH. Il a passé la majeure partie de sa carrière avec les Devils.

Joel Otto qui s’est fait surtout connaitre avec les Flames de Clagary a obtenu 508 points en 943 parties dans la LNH.

Plus récemment, des joueurs tels que Jonathan Marchessault, Artemi Panarin et Yanni Gourde démontrent qu’il est possible d’obtenir du succès dans la LNH sans passer par le repêchage.

Bref, outre Wayne Gretzky qui avait une situation un peu spéciale due à l’AMH et Peter Stasny qui a dû sortir de son pays illégalement, les 3 autres attaquants ainsi que les mentions honorables de cette liste; sont tous des exemples de persévérance.

Ceci termine donc le texte sur les meilleurs attaquants de l’histoire de la LNH à ne jamais avoir été repêchés. J’ose espérer que vous avez eu autant de plaisir à le lire que j’en ai eu à l’écrire !

Vous pouvez voir les textes sur les meilleurs gardiens et défenseurs non repêchés ici :

Top 5 des meilleurs gardiens de la LNH à ne pas avoir été repêché

Top 5 des meilleurs défenseurs de la LNH à ne pas avoir été repêché

Crédit photo : Getty images,Scorum, Rawcharge,TSN, Pinterest et NHL.com

À lire aussi sur le 7e match:

Un 3e chandail pourrait être intéressant pour le CH :

Des idées pour un 3e chandail pour le Canadien de Montréal

Un combat des plus expéditifs :

À voir : Le K.O. le plus rapide de l’histoire de l’UFC !

Le gardien du CH pose un superbe geste:

Carey Price fait un cadeau très rare à un jeune partisan


Mots clés: ,