Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le hockey collégial : une option plus qu’intéressante et un produit à découvrir !


Par Daniel Vanier

Le hockey collégial offre un très bon calibre de jeu. Pourtant, cette ligue est souvent mésestimée ou plutôt méconnue de la part des amateurs de hockey.

La Ligue collégiale division 1, dans laquelle plusieurs excellents joueurs évoluent, car ils ont décidé de se concentrer aux études, est présentement en pleines séries éliminatoires.

Ce sont les demi-finales qui vont débuter demain après-midi. J’ai eu envie d’en savoir plus long sur cette ligue et j’ai eu la chance de m’entretenir avec le directeur général des Patriotes du Cégep Saint-Laurent, Hugo Lamoureux.

Le parcours d’un passionné

Hugo lamoureux a un baccalauréat en enseignement de l’éducation physique. Au début des années 2000, il a eu la chance de travailler au Cégep de Saint-Jean au Service des sports et c’est à ce moment qu’il a eu la piqûre de l’administration sportive. Quelques années plus tard, il a appliqué au Cégep de Saint-Laurent, sachant qu’il y avait une équipe de hockey. De fil en aiguille, il s’est passionné pour le hockey collégial et maintenant, il gère le programme depuis les 10 dernières années!

Plusieurs joueurs repêchés par la LHJMQ

Les Patriotes comptent 6 joueurs dans leurs rangs qui ont déjà été repêchés par la LHJMQ. C’est donc un très bon calibre. Le directeur général des Patriotes nous a parlé un peu de ce calibre de jeu :

« C’est un calibre très sous-estimé, car la ligue est encore méconnue. Il a fallu travailler fort au début pour convaincre les joueurs Midget AAA de se joindre à la ligue, mais depuis quelques années, avec la nouvelle affiliation avec la LHJMQ, la plupart des joueurs Midget AAA qui ne font pas la LHJMQ se joignent à notre ligue ce qui rehausse le calibre. Nous sommes devenus un incontournable pour les joueurs de 17 ans qui veulent se développer dans un cadre étudiant. La ligue est devenue beaucoup plus forte avec les années et continue d’évoluer rapidement. »

Des gros noms y ont déjà joué

Il est évident que le hockey collégial est avant tout axé sur les études, mais il est déjà arrivé par le passé que des joueurs qui ont joué dans cette ligue finissent par atteindre la LNH.
L’ancien joueur du Canadien de Montréal, qui est devenu l’entraîneur des Stars de Dallas cette saison, Jim Montgomery a déjà porté les couleurs des Patriotes. Montgomery a grandi à Rosemont et il a joué dans les rangs collégiaux avec le Cégep de Saint-Laurent avant un long exil aux États-Unis pour y poursuivre sa carrière. L’ancien entraîneur des Sénateurs d’Ottawa et du Lightning de Tampa Bay, Guy Boucher, est aussi un ancien porte-couleur des Patriotes.

Est-il encore possible pour ces jeunes qui ont la piqûre du hockey de pouvoir évoluer dans une ligue professionnelle par la suite ? Si ce n’est pas dans la LNH, peut -être dans la Ligue Américaine, la East Coast League ou encore en Europe ? Selon Hugo Lamoureux, ce n’est pas du tout illusoire d’y croire :

« Oui c’est possible. Il y a déjà d’anciens joueurs du collégial qui évoluent dans la East Cost et en Europe. Le collégial est un tremplin pour l’universitaire canadien, la NCAA, l’Europe et la LHJMQ. »

Une série qui promet !

Les demi-finales débutent ce samedi. Les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent vont affronter les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy. Ces deux équipes ont terminées respectivement 3e et 2e au classement général. Ce sont deux équipes talentueuses. Les Dynamiques comptent dans leurs rangs le meilleur marqueur du circuit en David Bérubé. Il a inscrit 17 buts et 35 passes pour 52 points en 36 matchs. Les Dynamiques peuvent aussi compter sur Alexandre Gagnon, qui a terminé au 3e rang des compteurs avec 17 buts et 32 passes pour 49 points en 35 parties. De plus, ils ont aussi Jérémie Thibault, qui a terminé au 6e rang des compteurs avec 18 buts et 25 passes, mais en seulement 24 parties. De leur côté, le meilleur compteur des Patriotes est Christopher Séguin, qui est au 14e rang des compteurs avec 11 buts et 27 passes pour 38 points en 36 parties. Les Patriotes ont aussi terminé au premier rang de la ligue pour les buts inscrits. Cette série s’annonce très excitante et on peut voir qu’Hugo Lamoureux a déjà hâte :

« Ça va être toute une série. Leur 1ère ligne est spectaculaire et notre offensive aussi, car nous avons terminé au 1er rang des buts pour cette saison. J’aime beaucoup notre équilibre à toutes les positions et sur nos 4 trios. Nous avons une belle profondeur et je crois que ce sera la clé dans cette série. Je crois que l’apport des joueurs de soutien de 3e et 4e trios, ainsi que les unités spéciales feront la différence dans la série. »

Une invitation aux amateurs de hockey

En terminant, Hugo Lamoureux a un message pour tous les amateurs de hockey :

« Je suis très fier de notre programme et surtout très fier de notre ligue et de notre produit. J’invite les gens à venir voir des parties éliminatoires pour découvrir notre beau circuit ! »

Voilà. Le message est lancé !

C’est donc un rendez-vous le 30 mars dès 13h30 au PEPS de l’Université Laval pour assister au match entre les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent contre les Dynamiques du Cégep de Ste-Foy.

À lire aussi sur le 7e match:

Une défaite qui fait mal au Tricolore:

Les Blue Jackets portent un dur coup au Tricolore

Le défenseur pourrait son consoler rapidement après l’élimination de son équipe :

Josh Brook risque de rejoindre le Rocket très bientôt !

Paul Byron a été victime du fameux code du hockey :

Selon Daniel Carcillo, Paul Byron n’avait pas vraiment le choix

Mots clés: , ,