Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Peter Abbandonato: une arme offensive extrêmement dangereuse et un joueur en pleine confiance


Par Guillaume Arcand

Lorsqu’il a été repêché lors du deuxième tour, 32e au total, lors du repêchage 2014 de la LHJMQ, on avait des attentes assez élevées envers Peter Abbandonato, mais pas non plus démesurées. Durant ses 3 premières saisons, entre 2015 et 2018, dans le circuit Courteau, il a respecté les attentes à son égard, jusqu’à cette année, alors qu’il a été sensationnel, lui qui a remporté le championnat des marqueurs dans la LHJMQ avec 111 points en 68 matchs.

Saison miraculeuse

Au mois de septembre, quelques semaines avant que les activités se mettent finalement en branle dans la meilleure ligue junior au Québec, on voyait l’attaquant lavallois comme un joueur pouvant récolter entre 80 et 90 points. On le voyait au même niveau qu’un autre attaquant de 20 ans, Mitchell Balmas, qui a été l’auteur de 82 points cette année avec les Screaming Eagles.

Seulement, le numéro 22 des Huskies a terminé la saison régulière avec 111 points en 68 matchs. Il n’a pas dérougi en séries, alors qu’il s’est inscrit 21 fois sur la feuille de pointage en 10 joutes. Bien qu’on s’attendait à ce qu’il connaisse une très bonne saison, voilà que l’attaquant de 5’11” vient de connaître une année au-delà de l’excellence.

Peu auraient pu s’attendre à une telle saison de la part du numéro 22 des Huskies. L’attaquant de 20 ans nous avait souvent habitué à des saisons d’environ un point par match, mais jamais à une saison de plus de 100 points. Aussi, il était un peu difficile de l’imaginer dans les meilleurs attaquants de la ligue, car la saison dernière, il n’était même pas le meilleur pointeur des Huskies. C’était Raphael Harvey-Pinard, qui a terminé au premier rang. Pinard est encore d’office à défendre les couleurs de la formation de l’Abitibi cette année.

Il a été la pièce la plus importante des Huskies, la meilleure formation junior au pays, alors qu’ils ont terminé la saison avec 59 victoires en 68 matchs. Abbandonato a conclu la saison avec la plus haute récolte de points, dépassant au passage l’excellent et le prolifique Alexis Lafrenière, son plus proche poursuivant, qui a obtenu 105 points.

Il est vrai que les deux attaquants sont dans des situations différentes. Alors que le numéro 11 de l’Océanic est âgé de 17 ans et va être incontestablement le premier joueur choisi lors de son année de repêchage au niveau de la LNH, soit en 2020. Abbandonato est un des plus vieux joueurs du circuit et on est loin d’être certain de le voir fouler une patinoire du circuit Bettman un jour.

Aussi, dû au fait qu’il a pris part au Championnat mondial junior des moins de 20 ans, Lafrenière n’était pas présent dans l’alignement de Serge Beausoleil le temps de 7 matchs. Toutefois, aucune personne suivant régulièrement les activités du hockey junior majeur n’aurait prédit que l’attaquant des Huskies allaient battre la super vedette de l’Océanic dans la colonne des points, et ce, même avec 7 matchs en plus de joués.

Le Canadien de Montréal devrait songer à le mettre sous contrat, considérant le fait que celui qui défend les couleurs des Huskies depuis maintenant 4 saisons partage actuellement une excellente chimie avec un espoir de la Sainte-Flanelle, Joel Teasdale.

Depuis que Mario Pouliot les a réunis ensemble, ils forment l’un des meilleurs duos du junior canadien. Ce n’est certainement pas pour rien que Teasdale ait, de loin, connu ses meilleurs moments offensifs depuis son arrivée dans le giron Rouyn-Norandien.

Les performances exaltantes de l’ancien du Rousseau-Royal de Laval Montréal sont, entre-autre, explicables par le fait qu’il a été élevé dans une culture victorieuse. Abbandonato, Jacob Neveu et Samuel Harvey forment le trio de 20 ans dans la troupe de Mario Pouliot.

Ils sont aussi les seuls à avoir fait parti de l’édition 2015-16 des Huskies, une année synonyme d’excellence pour la meute qui a passé à un cheveu de gagner la Coupe Memorial, qui répondent également présent à Rouyn-Noranda cette année.

Abbandonato et les 2 autres joueurs de 20 ans ont donc la chance de faire partie d’une autre excellente édition cette année, les 3 vétérans n’ont jamais goûté à une série sans l’avantage de la glace et ils n’ont jamais fait pire qu’une saison de 88 points au classement et une septième position au classement général depuis la saison 2015-16.

C’est ce qu’on appelle élever des joueurs dans une culture gagnante.

Pas flamboyant,… mais efficace!

Si, lorsque vous regardez la production d’Abbandonato, vous vous imaginez un genre de joueur spectaculaire possédant en lui la capacité de faire le genre de choses qu’on peut voir durant un match des étoiles, arrêtez tout de suite de vous projeter cette image. Le joueur de centre n’est vraiment un joueur qui donne un spectacle, mais il colle très bien avec le terme “efficacité”.

Il s’agit d’un joueur rapide et qui possède de bonnes mains. L’assistant-capitaine de la troupe de Mario Pouliot est aussi excellent pour manier la rondelle dans les petits espaces et il possède une très bonne exécution.

Il s’agit évidemment d’un excellent passeur, en plus de posséder une très bonne vision du jeu, ainsi qu’un bon sens de l’anticipation. Abbandonato est aussi excellent dans la préparation de jeu et il est tout aussi excellent pour tirer du revers.

Défensivement, il est tout aussi impeccable. Le porte-couleur des Huskies est excellent pour soutirer la rondelle à l’adversaire en zone défensive et pour arrêter des attaques menaçantes. Ce n’est pas pour rien, qu’en plus d’avoir réussi à avoir la meilleure récolte de points du circuit Courteau, l’attaquant lavallois a également terminé avec le meilleur différentiel de la ligue (+71).

Dans le titre, j’ai bien précisé que le joueur de centre de 5’11” est un des meilleurs lorsqu’il est en pleine confiance. Lorsque la confiance d’Abbandonato est à son maximum, il est l’un des meilleurs joueurs de sa cohorte.

Toutefois, quand il n’a pas trop confiance, on peut facilement le détecter dans son jeu et il perd souvent ses moyens. Cependant, on peut voir que, cette année, la confiance du meilleur marqueur de la LHJMQ de la saison 2018-19 n’a presque pas connu de bas.

Il n’y pas de doutes, Peter Abbandonato commencera la prochaine saison dans le monde professionnel et sa saison exceptionnelle l’a grandement aidé en ce sens. Que ce soit dans la Ligue américaine, la Ligue de la Côte-Est ou même en Europe, le long nom du numéro 22 va apparaître dans un alignement d’une équipe professionnelle lorsque la prochaine saison de hockey débutera.

Crédit photo: RDS

À lire aussi sur le 7e match:

L’attaquant des Leafs aura du temps pour réfléchir à son geste disgracieux :

Nazem Kadri reçoit une lourde suspension pour son geste contre Jake DeBrusk

Quelques candidats pour le Canadien avec le 15e choix :

Les joueurs que les Canadiens pourraient repêcher

La NBA regorge d’excellents joueurs qui ne viennent pas du pays de l’oncle Sam :

Top 10 des meilleurs joueurs non-américains de la NBA

Mots clés: , , ,