Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Jesse Ylönen ne pourra se joindre au Rocket ou au Canadien l’an prochain, mais par la suite ça ne saurait tarder !


Par Daniel Vanier

Nombreux sont les partisans du Canadiens de Montréal qui espéraient voir Jesse Ylönen jouer sur le même trio que Jesperi Kotkaniemi la saison prochaine. Si Ylönen ne parvenait pas à se tailler un poste, on espérait alors le voir peaufiner sa technique avec le Rocket de Laval. Il semble que, malheureusement pour ceux qui espéraient une de ces deux options, Jesse Ylönen ne pourra pas se joindre ni au CH ou au Rocket. En effet Andrew Zadarnowski faisait remarquer lundi dernier que seuls les choix de première ronde peuvent transférer leur contrat de l’Europe à la LNH. Le défenseur Alexander Romanov et les attaquants Joni Ikonen et Jacob Olofsson sont dans la même situation :

Jesse Ylönen est voué à un bel avenir

L’ancien joueur de la LNH quie st présentement directeur sportif avec les Pelicans de Lahden (Lahti), Janne Laukkanen a donné une intéressante entrevue à Patrik Bexell du blogue Eyes on the Prize pour discuter de la progression de l’espoir du Canadien Jesse Ylönen.Vous pouvez lire l’entrevue originale ici :

Selon Laukkanen, Jesse Ylönen va évoluer dans la LNH :

“Un an de plus avec nous et la saison suivante je crois qu’il sera prêt pour joueur dans la LNH. il lui reste seulement que quelques petits détails à travailler. Son physique, son coup de patin et son QI Hockey sont très bons. Une bonne année avec nous et ensuite nous allons être fiers lorsqu’il sera prêt à jouer dans la LNH.”

Un lent départ dans la SM-Liiga, mais quelle progression !

L’ailier droit a connu un lent départ dans la SM-Liiga. Il en était à ses premeirs coups de patins contre des hommes et son apprentissage fut difficile. Cependant, il a persévéré et est devenu un des meilleurs attaquants de l’équipe dans les derniers mois de la saison.
Jesse Ylönen a terminé avec une fiche de 13 buts et 14 passes pour 27 points en 53 parties. Ce ne sont peut-être pas des statistiques éclatantes, mais ses 13 buts le place parmi les meilleurs buteurs de son équipe. Le défenseur Oliwer Kaski a terminé au premeir rang avec 19 buts. ensuite viennnt les attaquants Jesse Saarinen,Hynek Zohorna, Jesse Mankinen et Hannes Bjorninen qui ont tous 14 buts. Puis nous retrouvons Ylönen qui e st à égalité avec les attaquants Antti Tyrvainen et Miska Siikonen qui ont tous trois treize buts.Ylönen est aussi le 9e meilleur pointeur des Pelicans.

Le plus jeune de l’équipe

Il ne faut pas oublier que tous les joueurs qui devancent Jesse Ylönen au niveau des statistiques ches lez Pelicans sont en moyenne beaucoup plus âgé que l’espoir du Canadien de Montréal. Si on prends seulement les meilleurs buteurs qui ont été mentionné plus haut, Kaski, Bjorninen et Siikonen sont âgé de 22 ans. Mankinen a 27 ans, Zohorna 28 ans, Tyrvainen 29 ans alors que Saarinen est le joueur le plus âgé de l’équipe à égalité avec l’attaquant Juhamatti Aaltonen. Les deux joueurs sont âgés de 33 ans.

Jesse Ylönen qui est âgé de 18 ans est le plus jeune joueur de l’équipe avec le gardien Jakub Skarek. Le défenseur Aapo Ahola est aussi âgé de 18 ans, mais il a disputé seulement 7 matchs avec les Pelicans cette saison.
Retrouver déjà Jesse Ylönen parmi les meilleurs marqueurs de son équipe à seuelemnt 18 ans est donc un beau fait d’armes !

Non, Jesse Ylönen ne pourra se joindre au Rocket ou au Canadien l’an prochain, mais par la suite nous risquons fort de le voir compter des buts dans l’uniforme du Canadien de Montréal.Ce joueur possède énormément de talent et il semble bien que ce soit une autre très bonne sélection de la part du Tricolore.

Crédit photo : Archives 7e match

À lire aussi sur le 7e match:

Les Cataractes ont fait un coup de maître en sélectionnant Mavrik Bourque :

Les Cataractes ont visé juste en sélectionnant Mavrik Bourque

Une élimination des Flames changerait l’histoire du hockey :

Une défaite des Flames de Calgary serait historique

Warren Foegele fait tourner bien des têtes :

Warren Foegele impressionne

Mots clés: ,