Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Les plus belles surprises dans la LNH cette année


Par Philippe Matte

Cette année encore certains joueurs de la LNH ont produit plus que l’on s’attendant. En effet, chaque année certains joueurs produisent à un rythme qui surpasse de loin celui des autres années. Ce fût le cas de l’attaquant Artemi Panarin à sa première saison dans la LNH en 2015-2016. Il avait alors obtenu 77 points en 80 matchs. Lui qui arrivait de la KHL et qui n’avait jamais été repêché. Voici les joueurs qui sont sortis du lot cette saison.

Elias Lindholm; Attaquant (Flames de Calgary)

Les Flames ont eu une très bonne saison terminant au deuxième rang dans la LNH avec 107 points à égalité avec les Bruins de Boston. Si leur saison fût aussi bonne c’est en partie grâce à leur moyenne de buts marqués de 3.52 buts par match. Il s’agit du deuxième plus haut total dans la ligue cette année. Elias Lindholm a grandement contribué à atteindre ces statistiques. N’ayant jamais dépassé la barre des 45 points auparavant en carrière, le centre de 24 ans a eu 78 points cette année. L’ancien choix de premier tour, cinquième au total en 2013, avait été inclus dans une transaction, le 23 juin dernier, avec Noah Hanifin contre Dougie Hamilton, Adam Fox et Micheal Ferland, qui avaient pris la direction de la Caroline.

Max Domi; Attaquant (Canadiens de Montréal)

Lorsque Marc Bergevin a conclu la transaction envoyant Alex Galchenyuk aux Coyotes en échange de Max Domi, plusieurs doutaient du talent du fils de Tie Domi. Celui qui avait dépassé le plateau des 50 points une seule fois dans sa jeune carrière a convaincu tous les sceptiques. Avec un total de 72 points en 82 matchs cette saison, Domi était un des leaders de l’équipe et savait comment rendre sont équipe impliquée dans un match. Outre la meilleure production de sa carrière, il a su aussi réunir les joueurs et on a senti une meilleure chimie dans les troupes de Claude Julien.

Mark Giordano; Défenseur (Flames de Calgary)

Avant cette année, la meilleure saison de Mark Giordano avait été en 2015-2016 alors qu’il avait réussi à inscrire 56 points en 82 matchs. Cette année, en plus d’être un leader hors pair, le défenseur de 35 ans a eu 74 points en 78 matchs. Grâce à cette récolte, il est d’ailleurs devenu le quatrième défenseur de 35 ans ou plus dans l’histoire de la LNH a récolté au-dessus de 60 points cette année. Il a également mené la ligue dans les +/- avec +/- 39. Cela le place en très bonne position pour remporter le trophée Norris, remis au meilleur défenseur de l’année. Voici une  vidéo le montrant en action alors qu’il avait obtenu 3 buts et 5 passes en  4 matchs, récoltant ainsi la première étoile de la semaine :

Erik Gustafsson; Défenseur (Blackhawks de Chicago)

Duncan Keith et Brent Seabrook vieillissent et ont plus de difficulté à suivre la vitesse de la ligue nationale de hockey. Heureusement pour les Blackhawks, il y a de la relève qui se pointe en défensive. Erik Gustafsson en fait partie. À sa première saison complète dans la LNH, le défenseur de 27 ans en a surpris plusieurs en inscrivant 60 points en 79 matchs. Il a su prouver à son entraîneur qu’il pouvait être le quart-arrière de l’attaque. Auparavant, il n’avait joué que 76 matchs dans la grande ligue. Totalisant un maigre total de 30 points. Non seulement Gustafsson a dépassé son plus grand nombre de points en carrière, mais il a également joué plus de matchs, cette saison, qu’il n’en avait joué avant dans sa carrière.

Robin Lehner; Gardien (Islanders de New York)

Lorsque les Islanders ont consenti un contrat d’un an d’une valeur de 1,5 millions de dollars au gardien suédois, on s’attendait plus à voir un gardien appuyant Thomas Greiss. Finalement, Lehner a pris le rôle de gardien numéro un et a permis à l’équipe de se rendre en séries éliminatoires. Cette année, la défensive des Islanders était la meilleure pour ce qui est des buts alloués par matchs, avec une moyenne de 2.33. C’est en grande partie grâce au gardien de 27 ans qui a conservé une moyenne de buts alloués de 2.13, un pourcentage d’arrêts de .930% et un total de 6 blanchissages. Voici une vidéo le montrant en action alors qu’il avait été choisit la première étoile de la semaine :

Jordan Binnington; Gardien (Blues de Saint-Louis)

Lorsque Jordan Binnington est arrivé en tant que gardien numéro deux cette année les Blues étaient dans l’une des pires équipes de la LNH. Maintenant les Blues jouent en séries éliminatoires contre les Jets de Winnipeg. Le gardien de 25 ans a donc donné un second souffle à son équipe. Il leur a également donné la chance de gagner chaque match en réalisant des arrêts incroyables. En 32 départs cette année, Binnington a conservé une moyenne de buts alloués de 1.89 et un pourcentage d’arrêts de .927%. Il a réussi 5 blanchissages en 32 parties soit 4 de moins que le meneur Sergei Bobrovsky, qui en a 9 en 62 matchs joués.

.

Mentions honorables: Alex Debrincat (Blackhawks de Chicago), Morgan Reilly (Maple Leafs de Toronto), Dylan Larkin (Red Wings de Détroit), Elias Petterson (Canucks de Vancouver), Kevin Labanc (Sharks de San Jose), Thomas Chabot (Sénateurs d’Ottawa), Tomas Tatar (Canadiens de Montréal)

Ce sont donc les surprises de la LNH selon moi. Quelles sont les votres ? Faites-nous part de votre opinion !

Crédit photo: tvasports.ca

À lire aussi sur le 7e match:

L’espoir du Canadien ne jouera pas au Québec la saison prochaine :

Jesse Ylönen ne pourra se joindre au Rocket ou au Canadien l’an prochain, mais par la suite ça ne saurait tarder !

Les Cataractes ont fait un coup de maître en sélectionnant Mavrik Bourque :

Les Cataractes ont visé juste en sélectionnant Mavrik Bourque

Artemi Panarin aurait pu se garder une petite gêne !

Si vous l’avez raté : Nikita Kucherov n’a pas apprécié la blague d’Artemi Panarin !

Mots clés: ,