Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Qu’est-ce que l’avenir réserve aux Penguins?


Par Guillaume Arcand

Il y a quelques jours, les Penguins ont été balayé par des Islanders affamés et qui avaient soif de victoire. Alors que cette élimination hâtive est un contraste par rapport aux saisons passés pour la bande à Sidney Crosby, plusieurs questions méritent d’être posées. Est-ce les Penguins feront le ménage? Qui va partir? Étaient-ce la dernière chance de Crosby de mettre la main sur la Coupe Stanley?

La fin d’une ère?

Plusieurs supposent qu’il s’agit de la fin d’une dynastie pour les champions des séries 2016 et 2017 sous prétexte que le noyau de l’équipe (Letang, Crosby, Malkin et Kessel), hormis Matt Murray, ont atteint la trentaine. C’est vrai que les gros canons des Penguins ne sont plus aussi jeunes qu’autrefois, mais ils peuvent tous encore contribuer vers un championnat.

Aussi, Malin et Kessel ont trop de talent pour connaître une autre saison avec des différentiel en bas de la barre des -15. Ils ont tous les deux connu une saison respectable sur le plan offensif, et ce, même si on peut dire le contraire sur le jeu défensif.

Aussi, tant et aussi longtemps que Crosby et ses autres influents coéquipiers n’auront pas fêté leur 35 ans, il sera encore possible pour eux d’aller jusqu’au bout.

Une situation déjà vécu à Pittsburgh

Après avoir terminé la saison 2014-15 au dernier rang accédant aux séries éliminatoires dans l’Est, les Penguins devaient se mesurer aux champions de la saison régulière, les Rangers de New York, qui avaient mis fin à leur parcours en séries éliminatoires la saison précédente en demi-final de l’Est.

S’il ont été pointé du doigt à de nombreuses reprises avant 2015 pour être excellents en saison avant de s’écrouler en séries, les déboires des grands ennemies des Flyers ont continué lors de leur 2ème affrontement face aux ”Blue Shirts” en autant de saisons, alors qu’ils ont perdu en 5 matchs.

À ce moment-là, les Penguins étaient assez bas dans l’estime de l’opinion populaire. Que s’est-il passé les 2 saisons qui ont suivi? 2 parades de la Coupe Stanley.

Letang savoure la victoire en 6 matchs en finale ace aux Sharks lors de la parade de juin 2016
Sidney Crosby célèbre sa 2ème Coupe d’affilée lors de la parade de la Coupe Stanley en 2017

Alors qu’ils se sont fait montré la porte lors du 2ème tour par les Capitals l’an dernier avant de voir leur saison de terminer lors du premier tour cette année, la formation de la Pennsylvanie se retrouve en terrain connue. Ils vivent, en effet, une situation semblable de celle d’il y a 4 ans.

Toutefois, en été 2015, ce qui a permis de secouer les noirs et jaunes, c’est une grosse transaction amenant Phil Kessel dans la 54ème ville la plus peuplée aux États-Unis.

Phil Kessel

Aujourd’hui, les Pens ne disposent pas des même éléments qu’au moment où ils ont amené le puissant #81. La banque de choix n’est pas très pleine, l’organisation a peu parlé lors des derniers repêchages (dont jamais au premier tour entre 2015 et 2018), et les espoirs de qualité dans l’organigramme sont peu présents.

Aussi, Pittsburgh doit composer alors que l’organisation est très près du plafond salariale. Donc, une transaction pour amener un autre joueur vedette est impossible, mais se départir d’un pilier pour envoyer un message aux leaders pourraient être une solution.

Ne partez pas en peur, Malkin sera toujours un membre des Penguins lors du prochain match d’ouverture de la formation de la Pennsylvanie. Toutefois, ne soyez pas surpris si Kessel devait plier bagage vers une autre ville pour la 3ème fois de sa carrière pour brasser la soupe.

Un joueur pouvant apporter une aide immédiate en plus de plusieurs pièces pour bâtir vers l’avenir serait très utile aux triples champions depuis 2009. Ça permettrait non-seulement à Jim Rutherford de libérer quelques millions, mais aussi, il risque de retirer un joueur qui, selon les rumeurs, n’a pas la meilleure des relations avec Mike Sullivan.

Un DG agressif et peu patient

Lors d’actuel saison, Jim Rutherford a complété un nombre incalculable de transaction au cours de la saison 2018-19. Plusieurs parlent d’un ménage au cours de la longue saison morte chez les Penguins, mais un ménage impliquerait encore plus de mouvement de joueurs dans l’alignement qu’on a pu voir cette année à Pittsburgh, et on peut visiblement constater que le nombre incalculable de transaction effectué par l’ancien gardien de but n’a pas eu un effet trop positif.

Le vrai problème est que le récipiendaire du trophée remis au DG de l’année en 2016 effectue des échanges qui n’en valent parfois pas la peine. L’an dernier, il a transigé pour Derrick Brassard à un prix assez faramineux.

Près d’un an plus tard, celui qui est surnommé ”GMJR” envoie ce même Brassard en Floride avec Riley Sheahan en plus d’un choix de 2ème ronde et de deux de 4ème tour pour Nick Bjugstad et Jared McCann.

Si on fait le récapitulatif, Rutherford a payé un choix de 1er tour, un excellent jeune gardien en Filip Gustavsson, un choix de 2ème tour ainsi que deux autres choix pour Bjugstad et McCann, deux joueurs ayant de la difficulté à démontrer leur vraie valeur.

Aussi, un an après avoir donné un bras et une jambe pour les services de Derrick Brassard, ce même joueur a été transigé des Panthers à l’Avalanche pour un choix de 3ème tour. Ce n’est pas peu dire.

Donc, en bref, Rutherford aime prendre des risques afin d’amener des joueurs selon leur réputation. Selon moi, il devrait arrêter de faire de même.

Jim Rutherford

Au lieu de toujours faire pression pour chercher le meilleur joueur possible sur le marché, le directeur général devrait opter pour donner des chances à des joueurs à faible prix avec une petite réputation, un peu comme le Canadien a fait en transigeant, à faible prix, pour Brett Kulak et Jordan Weal, et comme les Devils ont fait en réclamant Kenny Agostino. Tous ces risques se sont avérés à être d’excellents investissements.

Les Penguins peuvent prendre de petits risques avec n’importe qui échappent à l’attention des autres clubs car ils ont le luxe d’implanter leurs nouvelles acquisitions avec des joueurs du calibre de Crosby et Malkin.

Pourquoi ils n’empruntent pas ce chemin? Déjà que des joueurs pouvant potentiellement se transformer en surprises générales se retrouve à l’interne…

En effet, l’attaquant Teddy Blueger et le défenseur Jusso Riikola pourrait donner un réel coup de main à la formation de Mike Sullivan si l’organisation leur donnerait une chance.

Riikola est un défenseur de 24 ans qui arrive de la ligue élite finlandaise et qui a démontré de belles choses lors des 37 matchs qu’il a pris part cette année dans la LNH. Considérant que la défensive des Pennsylvaniens gobent 30 millions sur la marge salariale de dollars regroupés et que lors des séries, on a pu assister à des défenseurs empocher plus de 3M$ regarder des matchs depuis la galerie de presse, Riikola, qui ne gagne que 925 000 $, risquerait fort bien de représenter un meilleur rapport qualité/prix que bien de ses coéquipiers.

Juuso Riikola

Blueger, un attaquant Letton, a récolté 10 points en 28 matchs et n’a aussi que 24 ans. Alors qu’il possède de bonnes mains, il pourrait très bien apporter quelque chose offensivement s’il joue sur le top 6, surtout s’il joue à temps plein avec une des 2 super vedette offensive des Penguins. Il pourrait imiter Jake Guentzel…

Teddy Blueger

Est-ce que les Penguins peuvent encore danser avec Lord Stanley? Oui. Ça implique un changement de mentalité dans la haute direction ainsi qu’un ressaisissement global dans le vestiaire de l’équipe, mais tant et aussi longtemps que Crosby et Malkin seront en mesure d’afficher des chiffres hallucinants, tout est absolument possible à Pittsburgh et les partisans auront toujours le droit de rêver tant et aussi longtemps que les deux attaquants revêtiront le chandail jaune et noir.

Crédit photo: The Hockey Writters, NHL.com, DK Pittsburgh Sports, CBC, Sportsnet, Youtube, SB Nation

À lire aussi sur le 7e match:

Quel arrêt de Zach Fucale :

VIDÉO : Zach Fucale réussit un arrêt aussi magnifique qu’original !

Blake Wheeler ne se gêne pas pour dire ce qu’il pense à un journaliste :

Blake Wheeler envoie promener un journaliste

Un autre repêchage important pour le CH :
https://le7ematch.com/50222/un-autre-repechage-determinant-pour-timmins-et-le-tricolore/

Mots clés: , , , , , ,