Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Spencer Knight: le meilleur gardien admissible au prochain repêchage


Par Guillaume Arcand

Les gardiens sont rarement les choix les plus populaires lors des repêchages. Lorsque nous parlons des espoirs de qualités en vue d’un futur encan, les portiers sont peu souvent les premiers qui nous viennent en tête. Malgré sa position, le gardien Spencer Knight fait saliver bien des recruteurs.

Un chemin encourageant

Faisant partie du programme national de développement des États-Unis, Knight a été invité lors du plus récent CMJ U20 par l’équipe américaine. Même si, lorsqu’il a épaulé l’espoir du Canadien Cayden Primeau lors du plus récent mondial junior, Knight n’a pas disputé un seul match, il était quand même l’un des 17 joueurs nés en 2001 ou après qui étaient d’office à représenter leur pays dans le tournoi parmi les 230 joueurs qui défendaient les couleurs de leurs nations.

Plusieurs ont dit, en voyant que les États-Unis avaient un gardien de 17 ans comme réserviste à un choix de 7e tour, que nos voisins du Sud démontraient une petite faiblesse devant le filet lors du dernier CMJ.

Le portier de 6’3, malgré son jeune âge, était tout à fait à sa place lors du tournoi. Il n’a pas obtenu son billet par défaut, et Primeau, le gardien numéro 1, a connu un excellent tournoi.

Le duo de gardien n’était pas si faible qu’on le croyait avant que les hostilités du tournoi débutent.

Pour en revenir à Knight, si vous avez jeté à un coup d’oeil à ses statistiques, ne vous fiez pas là-dessus, elles sont trompeuses. En ce moment, l’espoir au prochain repêchage affiche un pourcentage d’arrêts de ,903 avec l’équipe du programme de développement américain dans la USHL.

Cette statistique est normale pour un gardien de cet âge évoluant dans le junior américain, surtout si on considère qu’il a le meilleur taux d’efficacité chez les gardiens âgés de moins de 18 ans.

Ce qui est très encourageant,en constatant que Knight est parvenu à se tailler une place au sein de la puissante équipe américaine, c’est qu’il est en avance sur son compatriote, Cayden Primeau, bien que Primeau est un des meilleurs gardiens de toute la NCAA cette saison.

Aussi, il faut savoir que le portier américain est en train de défendre les poteaux du programme national américain de hockey, regroupant les meilleurs potentiels au pays âgés de moins de 18 ans. C’est un autre excellent signe.

Il faut savoir que Ben Bishop et Jonathan Quick n’ont même pas passé par le prestigieux programme, et les deux joueurs aux grosses jambières connaissent des carrières respectables dans la LNH.

Presque un professionnel

Le travail d’un gardien de but consiste principalement à arrêter les rondelles et à intimider l’adversaire en couvrant le maximum d’angles, tout en étant athlétique.

Knight correspond très bien à tous ces critères. Son positionnement et sa technique sont au-dessus de la moyenne, il est très difficile à déjouer et il demeure toujours très calme devant les différentes attaques adverses.

Le gros gardien est intimidant. Son actuel style de jeu peut facilement être comparable à celui d’un gardien évoluant dans le monde professionnel.

L’américain aux grosses jambières est aussi très fiable dans son exécution et ses déplacements sont très rapides. Toutefois, une de ses faiblesses est de parfois se coucher trop rapidement et trop impulsivement sur la glace, ce qui laisse de l’espace dans le haut dans le haut du filet.

Cependant, avec un nombre très peu élevé de failles dans son jeu en général, je serai très surpris que cette petite anomalie dans son style ne se dissipe pas avec le temps.

Démontrant de très belles choses cette année, Spencer Knight fait partie d’une belle cohorte de jeunes gardien de buts américains remplis de potentiel composée, entre autres, de Cayden Primeau et de Jake Oettinger. Arrivera-t-il à devenir, un jour, un gardien #1 dans la LNH? L’avenir le dira ! 

Crédit photo: EliteProspect

À lire aussi sur le 7e match:

Ce recruteur apporte un point intéressant, mais la balle demeure maintenant dans le camp de Jonathan Drouin:

La différence entre Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin : un recruteur se prononce

Le DG des Penguins aura des décisions à prendre :

Qu’est-ce que l’avenir réserve aux Penguins?

Un autre repêchage important pour le CH :
https://le7ematch.com/50222/un-autre-repechage-determinant-pour-timmins-et-le-tricolore/



Mots clés: , , ,