Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Arnaud Durandeau: un autre bon coup de la part des Islanders


Par Guillaume Arcand

Bien qu’on les as accusé pendant de nombreuses années d’être une des pires organisations existantes dans le circuit Bettman, les Islanders de New York a quand même su frapper quelques bons coups dans les dernières années. L’attaquant Arnaud Durandeau, dont on entend pas beaucoup parler, en fait partie.

Carrière junior satisfaisante

Après une excellente saison de 51 points en 42 matchs avec les Lions du Lac-St-Louis, le numéro 21 était en bonne position en vue du repêchage 2015 de la LHJMQ. C’est au 7ème rang que Durandeau n’est plus disponible pour les autres équipes de la LHJMQ. Il est alors repêché par les Mooseheads.

Depuis ce jour, l’ailier gauche a toujours évolué pour la formation de la Nouvelle-Écosse. Toutefois, durant ses 4 années dans le junior majeur, l’attaquant de 19 ans n’a maintenu une moyenne d’un point par match qu’une seule fois.

C’était cette année, alors qu’il a amassé 73 points en 68 matchs. Il a donc passé à 6 points de terminer ses 4 années dans le junior sans avoir acumulé plus de points que de matchs joués.

Ce genre de chiffres est décevant lorsque ça provient d’un joueur appartenant à une équipe de la LNH évoluant dans le circuit Courteau. Toutefois, les statistiques de l’attaquant québécois sont loin de définir quel type de joueur il est, et encore moins son talent.

Bon, il faut savoir que Durandeau un choix de 6ème tour (2017) et qu’il est normal de voir des joueurs repêchés dans ces environs ne pas avoir une contribution offensif d’une super-vedette.

Si une excellente carrière au niveau du hockey junior ne garantie pas une carrière réussie dans le hockey professionnel, un passage pas très historique dans la LHJMQ n’assure pas un échec une fois arrivé chez les professionnels.

Suivra-t-il une fois chez les pros?

À moins que les Islanders fassent la petite gaffe de ne pas accorder un contrat d’entrée à l’attaquant des Mooseheads, on devrait voir l’attaquant de Beaconfield faire le saut dans le hockey professionnel dans l’uniforme des Sound Tigers de Bridgeport la saison prochaine.

Sa production offensive laisse croire que l’ancien des Lions du Lac-St-Louis ne aura pas suivre la cadence une fois rendu dans la ligue américaine.

Même si sa contribution offensive peut sembler à celle d’un joueur qui ne parviendra pas à connaître du succès une fois arrivé chez les professionnels, le numéro 21 arrivera mine de rien à se démarquer quand il fera la fameuse transition junior-pro.

Le talent se mesure par ce que le joueur démontre sur la glace et non par sa récolte de points.

Un joueur dont on doit se méfier quand on l’affronte

Ce qui fait de Durandeau un joueur avec un beau potentiel est une combinaison de qualités ainsi que de talent.

En effet, l’attaquant de 19 ans possède de bonnes mains et est capable d’exécuter de belles feintes. Son maniement de rondelle est également très bon.

Ce qui m’impressionne le plus chez l’espoir des Islanders est qu’il est tout à fait à l’aise à manier la rondelle dans les petits espaces et qu’il parvient parfois à contourner 2 ou 3 joueurs à la fois sur une même séquence.

Il s’agit d’un joueur qui réussit toutes ses échappées et qui est rapide. Durandeau est aussi un joueur électrisant et excitant.


Si ses statistiques d’Arnaud Durandeau ne font pas l’unanimité, il réussira néanmoins à passer à la prochaine étape. Il va connaître une meilleur carrière que ses statistiques laissent présager.

Crédit photo: Lighthouse hockey, NHL.com

À lire aussi sur le 7e match :

Un coup sous la ceinture :

Kyle Lowry des Raptors reçoit un «cheap shot »très douloureux !

Un changement de carrière pour Saku Koivu :

Saku Koivu abandonne son poste de directeur du développement avec le TPS en Finlande

Une entrevue vraiment intéressante avec Angela Price :
https://le7ematch.com/50619/angela-price-souvre-sur-plusieurs-sujets-interessants/

Mots clés: , ,