Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

5 grandes surprises des séries éliminatoires 2019


Par Alexis Lavoie-Martel

À chaque année, lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, certains joueurs auxquels on ne s’y attend pas ont tendance à lever leur jeu d’un cran. Encore une fois cette année, c’est le cas. Voici 5 des grandes surprises de ces séries 2019.

1. Warren Foegele, Attaquant (Hurricanes de la Caroline)

Impossible de parler des succès des Hurricanes dans les présentes séries sans parler de la recrue Warren Foegele. En effet, si les « Canes » ont confirmé leur présence en finale de conférence depuis quatre jours déjà, c’est en grande partie grâce au jeune homme de 23 ans, qui compte actuellement 5 buts et 4 passes pour un total de 9 points en 11 matchs. D’ailleurs, en obtenant une mention d’assistance sur le but de Teuvo Teravainen lors du 4e match de la série contre les Islanders, Foegele a ainsi égalé la marque d’Erik Cole pour le plus grand nombre de points amassés au cours de la même saison en séries éliminatoires par une recrue chez les Hurricanes, avec 9 points.

Voyez ci-dessous la magnifique passe de Foegele à l’endroit de son coéquipier Justin Faulk, qui portait la marque 2-1 pour les Hurricanes à ce moment du match.


2. Roope Hintz, Attaquant (Stars de Dallas)

Ayant connu une saison recrue acceptable avec une récole de 9 buts et 13 passes pour 22 points en 58 matchs, Roope Hintz a choisi le bon moment pour montrer qu’il avait du talent. En 13 matchs de séries seulement, Hintz a compilé 8 points dont 5 buts et 3 passes. Le jeune homme originaire de Tampere, en Finlande, s’est surtout illustré lors de la série contre les Blues, amassant 5 de ses 8 points. Jusqu’à maintenant, il s’avère une belle surprise pour les Stars, eux qui l’avaient repêché au 49 rang au total lors du repêchage de 2015. Voyez d’ailleurs le dernier but qu’il a marqué, lors du quatrième match de la série face aux Blues, complétant un beau jeu de passes amorcé par Alexander Radulov et Jamie Benn.

3. Charlie Coyle, Attaquant (Bruins de Boston)

Ce n’est plus un secret pour personne. Le trio composé de Marchand-Bergeron-Pastrnak est l’un des meilleurs de la ligue. Ayant connu une saison incroyable en amassant pas moins de 260 points à eux trois seulement, nous étions en droit de nous attendre à de grandes performances de leur part en séries. Toutefois, c’est plutôt une trouvaille des Bruins à la date limite des transactions qui s’est illustré. Avec une récolte jusqu’à présent de 8 points en 13 matchs (5 buts-3 passes), Charlie Coyle montre pourquoi les Bruins ont bien fait en allant le chercher le 20 février dernier dans une transaction envoyant le jeune Ryan Donato ainsi qu’un choix conditionnel de 5e tour au repêchage de 2019 au Minnesota. Lors du premier match de la série face aux Blues Jackets, le joueur de centre est d’ailleurs devenu le deuxième joueur dans l’histoire des Bruins en séries éliminatoires à inscrire le but égalisateur dans les cinq dernières minutes de la 3e période avant de marquer le but gagnant en prolongation. Voyez justement son exploit dans la vidéo ci-dessous.

4. Cale Makar, Défenseur (Avalanche du Colorado)

Après avoir connu une saison fracassante avec l’université du Massachusetts, terminant au premier rang des pointeurs de son équipe avec une récolte de 16 buts et 33 passes pour un total de 49 points en 41 matchs, les partisans de l’Avalanche avaient certainement hâte de le voir à l’oeuvre dans l’uniforme de leur équipe. Ayant signé un contrat d’entrée de 3 ans dans la LNH le 14 avril dernier, Cale Makar n’a pas tardé avant de faire sentir sa présence. En effet, le défenseur originaire de Calgary, en Alberta, a marqué son premier but en carrière dans la LNH à son tout premier match. L’Avalanche avait d’ailleurs remporté ce match par la marque de 6-2, prenant une avance de 2-1 dans leur série face aux Flames, avant de les éliminer deux rencontres plus tard.

Le plus récent gagnant du trophée Hobey Baker, remis au meilleur joueur dans la NCAA, compte jusqu’à maintenant une fiche d’un but et 5 passes pour 6 points en 9 matchs. Évoluant la majorité du temps aux côtés de Samuel Girard, Makar s’affiche de plus en plus comme étant l’avenir à la défense chez l’Avalanche. Voyez ci-dessous son premier but en carrière dans le circuit Bettman.

5. Robin Lehner, Gardien de but (Islanders de New York)

Parfois, il suffit d’un changement d’air pour relancer la carrière d’un joueur. Cette situation s’applique parfaitement à Robin Lehner, qui vient de connaître sa meilleure saison dans la LNH avec les Islanders. En effet, le gardien de 27 ans a enregistré 25 victoires, tout en maintenant une moyenne de buts accordés de 2,13 ainsi qu’un pourcentage d’arrêts de .930. Toutefois, Lehner n’avait joué que deux petites parties en séries éliminatoires jusqu’à présent en carrière, et cela remontait en 2013, alors qu’il évoluait pour les Sénateurs d’Ottawa.

Au final, Lehner s’est avéré une très belle surprise pour l’organisation new-yorkaise. Il a permis à son équipe de balayer en quatre matchs les Penguins de Pittsburgh, champions de la Coupe Stanley en 2016 et en 2017, avant de toutefois s’incliner également en quatre rencontres devant les Hurricanes de la Caroline. Malgré tout, le portier suédois a affiché d’excellentes statistique avec une moyenne de buts accordés de 2.00 ainsi qu’un pourcentage d’arrêts de .936. Voyez dans la vidéo ci-dessous un bel arrêt effectué au dépens de Greg McKegg.

Crédit photo: Sporting News

À lire aussi sur le 7e match:

Charlie McAvoy est puni par la LNH:

Charlie McAvoy ratera le début de la série contre les Hurricanes

Un joueur à découvrir :

Kriftof Papp: le petit prodige hongrois

Le dernier fleuron des Nordiques joue encore:

Le dernier joueur actif qui est relié aux Nordiques de Québec parcourt encore les glaces du hockey professionnel !