Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Rafael Harvey-Pinard: l’éthique de travail incarnée


Par Guillaume Arcand

Lors du repêchage 2015 de la LHJMQ, Rafael Harvey-Pinard fut un choix de 8ème tour. À ce moment-là, beaucoup aurait pu croire que l’ailier gauche ne parviendrait jamais à atteindre le junior majeur. Aujourd’hui, avec le fait qu’il a non-seulement un poste à temps plein dans la LHJMQ, mais aussi qu’il est un des meilleurs attaquants du circuit Courteau, on peut dire que le produit des Élites de Jonquière a fait du chemin depuis ce fameux repêchage.

Un parcours discret… et ensuite explosif

Harvey-Pinard était très peu connu, sinon pas du tout, lorsque les Huskies de Rouyn-Noranda ont mis la main sur lui en 2015. Les seuls qui semblaient vraiment le connaître étaient les membres de l’équipe de recrutement des Huskies, qui savait vraisemblablement ce qu’ils faisaient.

Tout juste après le traditionnel encan 2015 du circuit Courteau, le petit attaquant amorce sa première saison dans la ligue Midget AAA avec les Élite de Jonquière, en 2015-16.

RHP avec les Élites de Jonquière

Terminant la saison avec une production de 52 points en 46 matchs, l’attaquant de Jonquière conclut la campagne 2015-16 avec la 9e meilleure production de la ligue Midget AAA.

En 2016-17, Harvey-Pinard connaît son baptême de feu dans la LHJMQ. Lors de sa première saison au sein du junior majeur, l’ailier gauche n’a pas déçu du tout, récoltant 23 points en 50 parties.

Les deux saisons qui ont suivies ont été digne de sa seule saison avec les Élites de Jonquière. Avec des récoltes de 76 et 85 points, en 2017-18 et 2018-19 respectivement, Harvey-Pinard a laissé transparaître qu’il avait un potentiel au niveau professionnel.

Ces 2 campagnes de RHP ont été plus productives que certains joueurs appartenant à un club de la LNH ou qui ont, en leur possession, un contrat professionnel.

Éthique de travail incarnée

Si l’ailier gauche du Saguenay est présentement le capitaine des Huskies, ce n’est pas par dû au hasard. Les amateurs, ses coéquipiers et les entraîneurs qu’il a côtoyé s’entendent pour dire qu’il a une éthique de travail irréprochable.

Il n’hésite pas à donner un 2e, un 3e et parfois même un 4e effort. Un joueur affrontant le capitaine des Huskies dans une bataille à un contre un avec une éthique de travail moindre va perdre ce combat, c’est certain.

En plus d’être un travailleur acharné, le numéro 11 possède aussi beaucoup de talent offensif. Ayant de bonnes mains, le petit ailier gauche est rapide, et il est très bon pour créer de l’offensive.

Il est aussi très soucieux de son jeu défensif et s’implique beaucoup dans sa zone.

Une pièce d’un processus

Le jour du repêchage 2015, peu d’entre nous, dont Harvey-Pinard lui-même, savait qu’il allait être un morceau important d’un casse-tête permettant aux Huskies de casser quelques règles du fameux cycle du hockey junior. Alors que la saison 2016-17 lui a servi de période d’adaptation au junior, l’attaquant de 19 ans a été le meilleur attaquant des Rouyn-Norandien en 2017-18.

Même si Rouyn-Noranda n’a pas franchi le premier tour et n’était pas de réels aspirants cette année-là, l’importante contribution de RHP fut très importante. L’édition 2017-18 de la meute fut une jeune édition avec son lot de joueurs peu expérimentés.

Avec la petite surprise causé en 2017-18 en terminant au 7e rang au classement général après avoir passé la grosse majorité de la saison autour de la 5e position, les joueurs peu expérimentés ont pu être élevés dans une culture gagnante.

Non seulement le numéro 11 a pu faire parti d’un processus permettant aux Abitibiens de participer, au moment d’écrire ces lignes, à la Coupe Memorial, mais il a, en quelque sorte, participer à cet étape vers la réussite de son club.

Comme je l’ai quelque peu mentionné, les Huskies ont ensuite connu une saison 2018-19 avec très peu de failles et de défauts, qui s’est couronnée par une Coupe du Président, et peut-être qu’une Coupe Memorial s’ajoutera à cette super saison. RHP a été une des causes de cette saison exceptionnelle.

Étant un leader né, un joueur de talent en plus de posséder une hargne et une éthique de travail incontestable, les portes du hockey professionnel commencent, une après l’autre, à s’ouvrir pour Rafael Harvey-Pinard. Est-ce qu’une équipe prendre une chance avec lui lors du prochain repêchage de la LNH?

Crédit photo: Ligue Midget AAA, iHeartRadio, Huskies de Rouyn-Noranda, Le 7e match

À lire aussi sur le 7e match:

Le bon travail de Vladimir Guerrero Jr a été remarqué :

Plusieurs portiers ont connu une très belle carrière sans avoir été repêché :

Top 5 des meilleurs gardiens de la LNH à ne pas avoir été repêché

C’est ce qu’on appelle un revirement coûteux !

Vidéo : quelle gaffe d’Erik Karlsson !

Mots clés: , , ,