Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Noah Gregor: un joueur extrêmement dynamique malgré un parcours peu reluisant


Par Guillaume Arcand

On a beaucoup parlé des Sharks de San Jose dans les dernières semaines pour de mauvaises raisons, qui se trouvent à être des appels controversés des officiels qui ont joué en leur faveur. Toutefois, un de leur espoir, qui a connu une saison assez phénoménale dans la WHL, n’est pas celui dont on parle le plus, mais il mérite autant d’attention que toutes ces controverses des dernières semaines. Il s’agit du joueur de centre Noah Gregor.

Parcours pour le moins ordinaire

Gregor a passé la majorité de sa carrière avec les Warriors de Moose Jaw. L’année 2015-16 marquait son année de repêchage, année où il a frôlé le point par match en moyenne.

Toutefois, lors des deux saisons qui ont suivi, l’espoir des Sharks, qui fut un choix de 4e ronde en 2016, n’a pas réellement progressé au niveau offensif. Il a connu deux bonnes saisons en 2016-17 et en 2017-18, sans plus.

Noah Gregor avec les Warriors de Moose Jaw

Cette année, l’attaquant natif de Beaumont en Alberta aurait pu faire le saut avec le Barracuda de San Jose dans la AHL, mais l’organisation californienne a préféré voir son jeune espoir prendre part à une 5e saison dans le hockey junior.

Saison extraordinaire

On ne saura jamais ce qu’il se serait produit si Gregor avait commencé la campagne actuelle avec le Barracuda, mais ce qu’on sait, c’est que cette année de plus dans la WHL a été très bénéfique pour l’Albertain.

Alors qu’il s’aligne présentement pour les Raiders de Prince Albert, qui participent, au moment d’écrire ces lignes, à la Coupe Memorial en tant que champion de la ligue junior de l’Ouest, Gregor a récolté 88 points en 63 matchs lors de la saison régulière.

Pour la première foi de sa carrière, on a pu voir une contribution offensive du joueur de centre représentant son vrai potentiel.

C’est vrai, PA a un club bien garni en joueurs de talent, et l’attaquant albertain est bien entouré. Toutefois, il a terminé 2e de son équipe dans la colonne des points derrière Brett Leason.

C’est donc dire qu’il n’a pas vraiment été alimenté par ses coéquipiers et que l’attaquant de 6’0 était plutôt un de ceux qui créaient cette imposante offensive à Prince Albert. Considérant que Leason a manqué plusieurs matchs dû au CMJ U20, on peut donc considérer que Gregor a été le meneur offensif des Raiders pendant toute la saison. L’équipe fut dominante, elle qui fut couronnée meilleure équipe de la WHL en saison régulière et en séries, ainsi que la 2e meilleure formation de toute la LCH.

Dangereux est son 2e nom

Certains peuvent douter de Gregor avec le fait qu’il a été forcé de retourner dans le junior malgré qu’il avait l’âge de débuter sa carrière dans le hockey professionnel. Cependant, en l’observant dans un match complet, on peut enlever tous nos préjugés sur lui.

L’attaquant des Raiders possède un excellent coup de patin ainsi qu’une très bonne vitesse d’exécution. Lorsqu’il combine ces deux qualités, il devient une vraie menace.

Étant un joueur très dynamique, l’attaquant de 20 ans possède également de très bonnes mains. Il est aussi très bon en contrôle de la rondelle et il la manie très bien dans les petits espaces. Sur le jeu, le numéro 18 se démarque et ressort du lot.

Avec toutes ces qualités, on a parfois l’impression que ses adversaires ne font que le regarder jouer. Un autre constat qu’on peut faire en visualisant son jeu est qu’avec les Raiders, l’ancien porte-couleur des Warriors de Moose Jaw est bien entouré, mais il ressort clairement du lot dans son équipe et qu’il est un des piliers de l’attaque de PA.

Oui, le talent des autres aide beaucoup Gregor, mais ses coéquipiers tirent pas mal plus profit de ses habiletés que l’inverse.

Après Jayden Halbewachs l’an dernier, voilà un autre espoir des Sharks en Noah Gregor qui se trouve à être dominant dans la WHL. Avec tous ces jeunes joueurs pouvant faire le saut à l’attaque à San Jose, je serais très étonné de voir Gregor obtenir un poste avec la formation californienne dès le début de la prochaine saison, mais il va rapidement montrer, dès son arrivée avec la filiale, qu’il a sa place dans le monde du hockey professionnel.

Crédit photo: DiscoverMooseJaw.com, The Hockey News, Fear the Fin, Blades the Teal

À lire aussi sur le 7e match:

Le Rocket de Laval aurait beaucoup à gagner avec un nouveau directeur général :

https://le7ematch.com/51386/de-tres-bons-candidats-pour-un-poste-de-directeur-general-du-rocket2/
Ça brasse à l’entraînement des Sharks :

2 joueurs des Sharks en viennent presque aux coups lors de l’entraînement matinal de l’équipe

Philippe Boucher est bel et bien l’homme des Voltigeurs :

https://le7ematch.com/51400/les-voltigeurs-confirment-lembauche-de-leur-nouveau-directeur-general/

Mots clés: , , , , ,