Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Devils : que faire avec Taylor Hall?


Par Guillaume Arcand

La rumeur est tombée il y a peu de temps. Taylor Hall est hésitant à demeurer au New Jersey, selon les plus récentes rumeurs. Avec une telle nouvelle, voici les différentes options qui s’offrent à la formation de Newark en ce qui concerne son meilleur attaquant.

Échanger Hall?

La fenêtre d’opportunité n’est pas très ouverte au New Jersey. Aussi, reconstruire pour bâtir autour des jeunes talents présents dans l’organisation comme Nico Hischier, potentiellement Jack Hughes, et plusieurs autres espoirs qui poussent dans les filiales ou ailleurs peut sembler être une bonne idée, et une transaction impliquant Hall contribuerait grandement à ce processus.

Cependant, ce même Hall a fait parti de ce vent d’espoir qui soufflait à Newark. L’ancien des Oilers d’Edmonton a mené les Devils vers une première participation en séries éliminatoires, en 2017-18, depuis la fameuse finale de la Coupe Stanley en 2012, malgré les blessures. La saison 2018-19 fut désastreuse, mais il s’agit probablement d’une erreur de parcours si on considère tous les joueurs ayant manqué un nombre incalculable de matchs.

Envoyer le numéro 9 sous d’autres cieux serait donc un pas de recul alors qu’on semblait, peu à peu, sortir du trou au New Jersey. On a longtemps patienté pour avoir une équipe compétitive sur la glace du Prudential Center, et se séparer de l’attaquant vedette n’aiderait pas l’équipe à gagner et élever les jeunes joueurs dans une culture gagnante.

Oui, il y a des jeunes ailiers prometteurs dans l’organigramme comme le duo de Jesper Suédois (Jesper Bratt et Jesper Boqvist), Nathan Bastian, Brett Seney, Joey Anderson et plusieurs autres, mais aucun n’entre eux n’égaleront l’impact ou la production du récipiendaire du trophée Hart de la saison 2017-18 dès l’an prochain.

Échanger Hall contre des jeunes espoirs et des choix améliorerait les chances d’aspirer à un championnat dans le futur, mais le fait de passer plusieurs saisons hors des séries éliminatoires risquent également de coûter cher.

Essayer de prolonger son contrat?

Ray Shero a assez de temps pour renégocier une nouvelle entente qui assurerait les services de son attaquant vedette pour quelques saisons supplémentaires. Toutefois, c’est un risque à prendre.

Comme mentionné plus tôt, Hall semble être assez réticent à rester un membre des Devils pour la saison 2020-21. Le point positif, c’est qu’avec le fait que les deux parties sont seulement éligibles à s’entendre sur un nouveau pacte dans quelques semaines, ce sont les finalistes de la Coupe Stanley en 2012 ont un avantage dans le dossier par rapport aux autres clubs.

Ils ont encore beaucoup de temps pour convaincre leur attaquant vedette de changer d’idée et d’annoncer une prolongation de contrat. Si les jeunes talents au New Jersey finissent tous par bien pousser, l’appui et les conseils d’un Taylor Hall seront les bienvenus.

Si la formation de la banlieue de New York parvient à connaître une saison similaire à celle qu’elle a connue en 2017-18, la formation aura quelques arguments pour convaincre le numéro 9 de rester pour l’équipe qui l’a transigé.

Garder l’ailier gauche, au risque de ne pas avoir un gros retour?

Ce n’est pas un secret pour personne. La valeur d’un joueur devenant agent libre dans moins d’un an est toujours plus élevée durant la saison morte qu’à la période des transactions. Si les négociations arrivent à une impasse au cours de l’été, l’organisation pourrait voir comment la saison se passe avant de prendre une décision avec l’ancien des Spitfires de Windsor, dans la OHL.

Envoyer Hall sous d’autres cieux dans les prochains mois pourrait coûter un retour plus qu’alléchant à Ray Shero. Cependant, si celui qui a porté le numéro 4 avec les Oilers peut être la pièce maîtresse d’une deuxième participation aux séries éliminatoires depuis la fin de l’ère Martin Brodeur, cela permettrait aux jeunes en place de jouer des matchs éliminatoires et ainsi d’acquérir de l’expérience.

Si, au mois de février, une place en séries semble être mission impossible, les chandails rouges échangeront Hall et bénéficieront d’un retour. Ce ne sera pas un retour hallucinant, mais c’est toujours mieux que de le perdre pour rien. Ce scénario est probablement celui qui contient le plus d’avantages.

Toutes les options sont possibles pour Ray Shero et les Devils en ce qui concerne Taylor Hall. Toutefois, peu importe comment les Devils vont procéder dans ce dossier, il reste que Hall est le meilleur joueur ayant porté l’uniforme des Devils depuis l’ère Martin Brodeur.

Crédit photo: NHL.com, Sportsnet, Bardown

À lire aussi sur le 7e match:

L’entraîneur des Bruins critique l’arbitrage de la LNH :

L’entraîneur des Bruins, Bruce Cassidy, se plaint de l’arbitrage

Une ovation bien méritée pour Zdeno Chara :

Si vous l’avez raté : une superbe ovation pour Zdeno Chara

Ça brassait au TD Garden hier soir :

Plusieurs bagarres ont éclaté dans les estrades lors du 5e match de la Coupe Stanley

Mots clés: , ,