Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Zdeno Chara était encore plus blessé qu’on croyait !


 Par Daniel Vanier

Nous savions déjà que Zdeno Chara était très courageux de jouer avec une mâchoire fracturée.

Cependant, le capitaine des Bruins était encore plus blessé qu’on le croyait. En effet, Associated Press rapporte que Chara ne souffrait pas d’une seule, mais de multiples fractures à la mâchoire. Le robuste défenseur a dû jouer les trois derniers matchs de la finale de la Coupe Stanley avec «deux plaques, quelques fils et des vis» tenant le tout en place.

Quel courage!

Lorsqu’on sait qu’une mâchoire fracturée est douloureuse, imaginez lorsque c’est une fracture multiple et qui doit être soutenue par des plaques et des vis! Le moindre choc reçu par Chara devait le faire souffrir le martyr. Comme on sait que les mises en échec étaient nombreuses au cours de cette série finale, Zdeno Chara a fait preuve d’un courage incommensurable.

Chara avait aussi une autre blessure !

Chara est vraiment un homme qui est dur avec son corps. Comme si cela n’était pas suffisant de jouer avec une mâchoire démolie, le défenseur format géant a aussi confirmé avoir subi une blessure au bas du corps qui l’a forcé à rater le quatrième match de la finale de l’Association de l’Est face aux Hurricanes de la Caroline. Chara n’a pas dit exactement quelle était cette autre blessure, mais cela rend sa présence en finale encore plus impressionnante.

Le leader des Bruins a louangé le travail des médecins de l’équipe et a rappelé qu’il faut être prêt à se sacrifier pour jouer dans la LNH

«Quand vous êtes atteints par une rondelle ou que vous bloquez un tir, il n’y a rien à faire. Vous devez être prêts à sacrifier votre corps pour pratiquer ce sport.»

Chose certaine, Zdeno Chara a démontré beaucoup de leadership. Il a été une inspiration pour ses coéquipiers. Ce ne fut malheureusement pas suffisant pour remporter la Coupe Stanley, mais le numéro 33 a démontré une fois de plus qu’il était un grand guerrier.

Crédit photo : AP Photo/Jeff Roberson
Source : Jimmy Golen, The Associated Pres traduit par Le Soleil

À lire aussi sur le 7e match:

Un pari payant pour ce québécois :

Mise-o-jeu : un audacieux parieur québécois a remporté un très beau lot

Un joueur qui ne fera pas regretter les Ducks de l’avoir sélectionné :

Benoît-Olivier Groulx : un travailleur acharné, talentueux et puissant


Le Rocket s’entend avec un défenseur :

Le Canadien s’entend sur les modalités d’un contrat à deux volets avec un défenseur suédois

Mots clés: ,