Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Si vous l’avez raté : 2 anciens joueurs de la LHJMQ entament une poursuite contre cette ligue


Par Daniel Vanier

Le quotidien Le Journal de Montréal, nous a appris une nouvelle choc , hier matin.

En effet, 2 anciens joueurs de la LHJMQ, en l’occurrence Thomas Gobeil et Lukas Walter, poursuivent le circuit Courteau pour l’astronomique somme de 50 millions de dollars parce qu’ils affirment qu’elle ne respecte pas les normes du travail. Gobeil a joué dans la LHJMQ à partir de la saison 2010-2011 jusqu’en 2013-2014. Il a évolué pour le Drakkar de Baie-Comeau, les Saguenéens de Chicoutimi et les Foreurs de Val-d’Or. Il n’a jamais disputé plus de 51 matchs au cours d’une saison dans la LHJMQ.

De son côté, Lukas Walter n’a disputé qu’une saison dans la ligue. Il a pris part à 53 rencontres avec les Sea Dogs de Saint John en2013-2014. Auparavant il avait disputé deux saisons dans la WHL avec les Americans de Tri-City.

4 ans de procédures

Cette poursuite est très sérieuse. C’est en fait une action collective qui a été intentée par les deux anciens joueurs. C’est un travail de longue haleine qui a finalement été autorisée jeudi dernier par le juge François P. Duprat de la Cour supérieure après plus de quatre ans de procédures.

Cette action collective va concerner beaucoup de gens. Il y a environ 1000 joueurs qui ont évolué dans la période de temps visée par Gobeil et Walter , soit entre le 29 octobre 2011 et le 12 juin 2018.

Le litige en question

Le différend repose sur la question à savoir si les joueurs de la LHJMQ sont en fait des employés ou étudiants-athlètes.

Pour la poursuite, ce sont des employés salariés. Cependant, les deux joueurs disent avoir été lésés puisqu’ils n’ont pas pu bénéficier des avantages d’un salarié même s’ils avaient signé des contrats et qu’ils se trouvaient donc dans une relation employé/employeur. Voici un extrait à ce sujet qu’on peut lire dans le document judiciaire :

« […] Les joueurs doivent en moyenne consacrer de 35 à 40 h par semaine, souvent plus, à leur équipe. […] Les joueurs ne reçoivent pas de salaire horaire ni de salaire pour le temps supplémentaire ni une indemnité de vacances ni de compensation pour des journées fériées »

Pour la partie défenderesse, les joueurs sont des étudiants-athlètes. Le directeur des communications de la LHJMQ, Maxime Blouin, l’a encore affirmé :
« On va vigoureusement défendre notre position au cours du procès. De notre côté [on a toujours considéré] les joueurs comme des étudiants-athlètes amateurs et non comme des employés ».

Gilles Courteau avait discuté de cela avec le Journal de Montréal en 2015 :

«Les joueurs âgés de 16 à 19 ans reçoivent une allocation de 60 $ par semaine et ce montant grimpe à 150 $ dans le cas des joueurs de 20 ans. Il s’agit de « bourses d’études.À cela s’ajoutent des avantages. On leur fournit la chance de développer leur talent dans le cadre d’un programme de bourses scolaires. On défraie les coûts pour la pension et pour l’équipement ».
Cependant, les joueurs de 20 ans gagnent beaucoup plus. Lukas Walter recevait un salaire hebdomadaire de 476 $ en plus d’un remboursement de 90 $ pour ses dépenses chaque semaine, alors qu’il évoluait pour les Sea Dogs de Saint-Jean en 2013-2014.

le risque de la disparition de certaines équipes ?

Le commissaire de la ligue, Gilles Courteau avait dit en 2017 que si l’action collective est acceptée, certaines équipes pourraient être en danger :

« Si la demande d’autorisation d’exercer une action collective était accordée, les équipes de la LHJMQ devraient réexaminer et réduire les avantages offerts aux joueurs évoluant au sein de la LHJMQ, et ce, dès la saison prochaine. Ceci entraînerait la perte de plusieurs de nos équipes. La taille de la LHJMQ serait moins grande, tout comme les occasions offertes aux jeunes joueurs talentueux ».

Gilles Courteau estimait alors que, si ces procédures allaient de l’avant, la LHJMQ devrait réduire les avantages offerts à ses joueurs. Il affirmait que la ligue perdrait inévitablement plusieurs de ses formations.

La poursuite étant maintenant une chose bien réelle, espérons que les sombres prédictions du commissaire ne se réaliseront pas, car sinon, les prochaines années seront bien sombres pour la LHJMQ.

Crédit photo :Corsaires (LHEQ)

Source : Vincent Larin, «Des joueurs réclament 50 M$ à la LHJMQ», Le Journal de Montréal

À lire aussi sur le 7e match:

8 joueurs de l’organisation montréalaise sont encore dans l’incertitude :

8 joueurs de l’organisation du Canadien sont encore en attente d’une offre de contrat

Drake est la définition parfaite d’un vrai partisan :

Le vrai gagnant du championnat des Raptors: Drake

Les Jets bougent encore pour abaisser leur masse salariale :

Jacob Trouba passe aux Rangers

Mots clés: ,