Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Retour sur le récent échange de PK Subban


Par Guillaume Arcand

Le 22 juin, pour la 2e fois en un peu moins de trois ans, PK Subban a été impliqué dans une transaction. Cette fois-ci, l’ échange, le faisant passer aux Devils du New Jersey. Même si cette transaction n’a pas fait couler autant d’encre que l’échange qui a envoyé l’ancien défenseur vedette du Canadien à Nashville contre Shea Weber, il reste qu’il s’agit d’un pacte impliquant un joueur qui ne rend personne, surtout au Québec, indifférent, ainsi qu’un défenseur ayant déjà gagné le trophée Norris. Voici comment les différentes formations directement et indirectement liées à cette transaction ressortent de cette petite bombe dans la planète hockey.

Ray Shero, le génie

Habile, comme toujours, pour compléter une transaction, Shero a encore une fois utilisé sa baguette magique pour améliorer son équipe. Cette fois, il a profité du fait que Nashville cherchait désespérément à libérer de la masse salariale afin de disposer d’une plus grande marge de manoeuvre lors du marché des agents libres pour mettre la main sur l’ancien 76 du Canadien.

La facture s’est élevée à 2 choix de 2e tour, Steven Santini ainsi que Jeremy Davies. Steven Santini est, à mes yeux, un défenseur sous-estimé et qui risque d’en surprendre plus d’un, tandis que Jeremy Davies a pris part à la Coupe Spengler à l’âge de 22 ans seulement.

Mine de rien, les Devils n’ont pas payé le gros prix pour un défenseur ayant déjà remporté le trophée Norris et qui peut atteindre la barre des 60 points sans trop de difficultés. Même si je crois qu’après la saison qu’il a connue, Shea Weber reste un meilleur défenseur et que le Canadien a gagné ce fameux échange, il s’agit d’un très petit risque qui vaut vraiment le coup de la part de l’organisation championne de la Coupe en 2000 et 2003.

Ray Shero a réussi à ajouter le gagnant du trophée Norris pour la saison 2012-13 sans toucher à Ty Smith, Jesper Bratt ou McLeod. Il faut comprendre que Nashville avait peut-être des objectifs particuliers justifiant l’échange, mais il est quand même étonnant que Subban ait quitté la capitale du Tennessee quand aucun de ces trois jeunes talents n’a pris le chemin inverse alors que cela aurait pu être le cas.

Effet Subban

Ce n’est pas un secret pour personne, Subban a une base de partisans très fidèles et enthousiastes qui le suivent partout où il est échangé, surtout ici, au Québec. Comme on a pu le voir autant il y a 3 ans que dans les derniers jours, plusieurs amateurs de hockey deviennent automatiquement partisans de la nouvelle formation du très célèbre numéro 76 quand il change d’adresse.

Avec sa personnalité extravagante, les nombreuses fois qu’on entend parler de lui pour des raisons aucunement liées au hockey et son charisme, PK rend peu de personnes indifférentes sur la planète hockey. Dans un petit marché comme celui des Devils, cela risque d’être très avantageux, car l’organisation a besoin de combler les quelques milliers de sièges vides au Prudential Center chaque soir.

Aussi, c’est probablement l’ultime occasion du défenseur droitier de démontrer son potentiel et son savoir-faire. En plus d’avoir le feu vert pour faire de multiples apparitions publiques, ce qui va aider les diables à vendre plus de billets, celui qui a donné 10 millions de dollars à l’hôpital des enfants de Montréal sera maintenait le meilleur défenseur de sa brigade, et de loin.

À Nashville, il avait Roman Josi devant lui, et gageons qu’avec Matthias Ekholm et Ryan Ellis, qui commençaient à progresser offensivement, Subban était quelque peu écarté et ses habiletés à aider l’offensive également. Avec sa nouvelle formation, alors qu’il bénéficiera d’un temps de jeu élevé en plus de fort probablement piloter la première vague de l’avantage numérique, le défenseur étoile sera, de loin, le défenseur le plus important de la formation de John Hynes.

Il sera également un des facteurs importants à une potentielle participation en séries éliminatoires. Considérant que l’ancien du Canadien et des Predators sera, derrière Taylor Hall, le joueur avec le plus gros impact de l’équipe ayant terminé au 15e rang dans l’Est la saison dernière, ses qualités de fabricant de jeu ainsi que de relance de l’offensive seront très bienvenues.

Sa dernière saison, difficile sur le plan offensif et défensif, n’est qu’une mauvaise passe, et la vedette reviendra en force. Considérant que cette saison plus difficile ainsi que cette transaction l’impliquant était à un prix assez moindre, la réputation de la nouvelle étoile des Devils est probablement à son plus bas. P.K. aura ce désir de vouloir rétablir cette réputation et de taire les détracteurs.

Bon timing

Cet échange est synonyme de bon timing, car non seulement Shero a profité du fait que les Predators cherchaient à se débarrasser de Subban pour transiger pour lui, mais aussi, cet échange risque d’avoir, hormis tout ce que PK peut apporter, ses bons côtés. En ce moment, les Devils sont en intense discussion avec Taylor Hall sur une prolongation de contrat, lui qui devient agent libre en juillet 2020, et les pourparlers ne vont pas comme prévu, selon ce qu’on entend.

L’arrivée de Subban peut être un solide argument afin de convaincre l’ancien ailier des Oilers de poursuivre son aventure dans la banlieue de New York. Non seulement, la venue d’un joueur vedette peut rendre la formation de Newark plus compétitive, et du même coup, plus attrayante pour un potentiel joueur autonome.

Aussi, cela peut aussi envoyer comme message à Hall que les Devils n’ont pas, comme plan, de reconstruire, mais bien de gagner tout de suite en bâtissant autour des jeunes talents de l’organisation, ce qui peut lui faire comprendre qu’il fait partie d’un processus qui sembler marcher. Si cette transaction peut être un facteur menant à un nouveau pacte entre l’ailier gauche vedette et les Devils, il s’agira d’un autre raison pour laquelle cet échange est autant bénéfique pour les représentants de l’état du New Jersey.

Une autre tache au dossier de David Poile

Poile a beaucoup de qualités et il est un directeur-gérant qui est capable de repérer le talent et de prendre des risques, qui rapportent beaucoup parfois. Cependant, depuis qu’il gère les Predators depuis leur fondation, en 1998, la formation de la capitale de la musique n’a jamais mis la main sur la Coupe Stanley. Les taches au dossier de Poile sont présentes en grande quantité, et cela a tendance à mettre ses bonnes décisions dans l’oubli.

Cette échange s’ajoute dans la catégorie des décisions douteuses. Oui, les Predators avaient besoin d’argent pour disposer d’une solide marge de manoeuvre. Oui, le contrat de Subban est, en quelque sorte, énorme et occupe une grosse place sur le plafond salarial.

Toutefois, ce même contrat ne poserait pas problème si Poile avait pris de meilleures décisions par le passé. Pour la saison 2019-20, la ligne de centre de la formation du Tennessee coûtera dans les environs 20 millions de $ US.

Les Predators sont loin d’être en manque de talent à la position de centre. Cependant, certaines équipes payant moins d’argent sur leur joueur de centre ont une ligne de centre supérieur. Quand les dépenses reliées à la position de centre se calculent en plusieurs dizaines de millions, il faut s’attendre à ce qu’au moins 3 joueurs dans ces salariés soient des top 3.

Or, dans la formation de Peter Laviolette, il n’y en a qu’un seul, et c’est Ryan Johansen. Aussi, si l’homme de hockey de 69 ans ne cherchait pas à aller s’embarquer dans les surenchères des joueurs autonomes, cette transaction n’aurait jamais eu lieu.

On s’en est pris de toutes les manières à Marc Bergevin et à l’orgniastaion du Canadien pour avoir envoyé PK Subban en retour d’un défenseur étoile établi en Shea Weber. Trois ans plus tard, ce même Subban est échangé contre des choix et des éléments qui sont loin d’être garantis, mais cette fois, on semble moins en vouloir à l’équipe qui a envoyé le fameux numéro 76 sous d’autres cieux.

Subban a quitté le Tennessee à bas prix sous prétexte que son contrat était trop gros et qu’il prenait trop de place sur la masse salariale par rapport ce qu’il apportait. Il faut se rappeler qu’en juin 2016, on a critiqué très négativement le Canadien d’avoir ajouté leur actuel capitaine, sous prétexte que celui-ci avait un contrat qui allait coûter très cher dans le futur.

C’est donc dire, qu’en résumé, lors de la saison morte 2016, les Preds se sont débarrassés d’un mauvais contrat, afin d’avoir, en retour, un mauvais contrat? Donc, au départ, quelle était le réel argument des membres de la haute direction des Predators appuyant l’idée d’échanger un des meilleurs joueurs de leur histoire, le meilleur capitaine de leur histoire ainsi que celui qui portait le ”C” sur son chandail depuis 2010?

Avec la plus récente transaction de Subban, Nous pouvons dire qu’en résumé, David Poile l’a vraiment échappé, sur celle-là.

Et le Canadien dans tout ça?

Que ce soit de la part des partisans ou, parfois même, des journalistes, les québécois ont trop souvent tendance à inclure ou à lier le Canadien à des joueurs ou des évènements quand il n’y pas de lien à faire entre les deux. Cette fois, dans cette transaction, il est pertinent de parler du Tricolore.

Même si l’actuel numéro 6 n’est pas un joueur parfait, et son contrat encore moins, il reste que le Canadien a trouvé son comble avec son gros défenseur vedette. Si le Tricolore décidait demain matin d’échanger son capitaine, il aurait certainement un retour plus intéressant que celui que l’organisation du Tennessee a reçu.

Si ce n’est pas à tous les jours qu’on a la chance de mettre la main sur un joueur de la trempe de Jack Hughes lors du repêchage, mettre la main sur Jack Hughes ET sur un récipiendaire du trophée James Norris à bas prix en l’espace de quelques heures est presque l’équivalent d’offrir la Lune à ses partisans. Cela peut-il paver la route de Ray Shero vers une nomination au titre de DG de l’année?

Crédit photo: Radio Canada International, Huffington Post

À lire aussi sur le 7e match:

Nicolas Deslauriers échangé :

Nicolas Deslauriers passe aux Ducks !

Andrew Shaw de retour à Chicago:

Andrew Shaw échangé aux Blackhawks de Chicago!

Phil Kessel en Arizona et Alex Galchenyuk avec la bande de Crosby:

TRANSACTION : Phil Kessel passe aux Coyotes !

Mots clés: , , , , ,