Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Dossier Aho: Analyse de la situation de l’heure dans la LNH


Par Simon Laporte

Le Canadien de Montréal a secoué le monde du Hockey en annonçant une offre hostile, la première de l’histoire du tricolore au très talentueux joueurs des Hurricanes de la Caroline, Sebastian Aho.

À premier abord, le Canadien semble avoir commis une erreur en faisant une offre hostile avec une valeur moyenne aussi faible. Vous avez de la difficulté à avaler la pilule suite à cette bombe lâchée par Marc Bergevin ? Cette analyse de la situation vous donnera peut-être une lueur d’espoir pour la venue de Sebastian Aho avec le Bleu-Blanc-Rouge!

Déconstruction de l’offre hostile

L’offre hostile soumise par le Canadien est d’une durée de 5 ans. Actuellement, Sebastian Aho est âgé de 21 ans (22 ans le 26 Juillet). Cela veut donc dire qu’au terme des 5 saisons, Aho sera âgé de 26 ans et donc il tombera joueur autonome sans compensation.

Niveau salaire, le salaire de Sebastian Aho est de 700 000 $ durant les 2 premières saisons et de 750 000 $ durant les 3 dernières saisons du contrat. Cependant, l’impact sur la masse salariale est tout de même de 8,454 millions de $ en moyenne par saison. Comment est-ce possible ?

L’offre hostile inclut un total de 38 620 000 $ en bonis de signature, ce qui est gigantesque! Au total le contrat s’élève donc à 42 270 000 $ pour le jeune joueur de centre. C’est ce qui explique la masse salariale moyenne qui sera utilisée par le contrat de Aho.

En faisant une telle offre, le Canadien de Montréal n’aura qu’un choix de première ronde, un choix de deuxième ronde ainsi qu’un choix de troisième ronde à donner aux Hurricanes de la Caroline, advenant que ces derniers n’égalisent pas l’offre. L’offre du tricolore se situe tout juste sous le palier suivant dans la charte des compensations en fonction de la masse salariale moyenne qu’obtiendra le joueur.

Les choix que le Canadien devra donner aux Hurricanes font malheureusement partie du prochain repêchage qui se tient à Montréal. Donc à moins d’un échange, le Canadien ne parlera pas durant la première ronde.

Les Hurricanes sont perdants dans les deux potentielles situations

Situation #1: Les Hurricanes laissent partir Sébastian Aho et réclament la compensation due

Actuellement, Aho est le meilleur attaquant des Hurricanes de la Caroline et leur premier centre. Son départ créerait un immense trou dans l’attaque de la Caroline, eux qui ont déjà perdu les services de Jeff Skinner par une transaction qui n’a pas été vraiment à leur avantage. Un scénario pour palier à cette lourde perte serait de faire une offre hostile à leur tour à une équipe qui est serrée au niveau de la masse salariale (Point à Tampa ou Marner à Toronto). Ceci dit, je doute fortement de cette possibilité puisque les Hurricanes ont besoin de se regarnir en jeunes espoirs.

Les Hurricanes mettent la main sur un R1, un R2 et un R3 en 2020. Cette compensation est une véritable insulte à la valeur de Aho, qui est très élevée. Parions que les choix ne se développeront pas en quelque chose d’aussi prometteur que Sebastian Aho!

Situation #2: Les Hurricanes égalisent l’offre des Canadiens de Montréal soumise à Sébastian Aho

Les Hurricanes auront donc sous contrat leur meilleur attaquant. Mais sera-t-il heureux ? Il a clairement manifesté auprès de Bergevin qu’il voulait venir à Montréal! Et donc, s’il est forcé à rester avec la Caroline, il risque de ne pas apprécier cette situation. Un joueur malheureux est un joueur qui ne joue pas à 100% pour son équipe.

Les Canes seront obligés de respecter toutes les modalités du contrat, incluant les bonis de salaire versé ainsi que la durée du contrat. Les Canes risquent de perdre Aho à la fin du contrat puisqu’il deviendra joueur autonome sans restriction. Un échange deviendra donc une possibilité, mais en raison de l’offre hostile, les Hurricanes (ou le Canadien si la situation#1 se produit) ne peuvent échanger Aho durant la première année de son contrat.

Marc Bergevin sait ce qu’il fait

Depuis qu’Il est en poste, Bergevin a un plan très simple et il s’agit d’améliorer sa formation de toutes les manières possibles. Dans le cadre de l’ouverture du marché des joueurs autonomes de cette année, Bergevin a signé un très bon auxiliaire pour Carey Price ainsi qu’un bon attaquant pour le Rocket de Laval en Riley Barber. L’offre hostile de Aho, si elle se concrétise, sera un coup de maître. Mais est-ce que cela est réaliste de penser que Sébastian Aho sera un membre du tricolore dans moins d’une semaine ?

Bergevin a révélé dans son point de presse que la meilleure option était celle de faire une offre hostile à Aho. Il a dit que Sebastian voulait jouer à Montréal et faire partie du groupe de joueurs (avec la connexion finlandaise qui s’établit petit à petit avec les Canadiens!). Voila pourquoi cela n’a pas été très long avant que Sébastian Aho accepte l’offre du Canadien.

Le contrat a d’ailleurs été préparé par le clan de Aho avec Bergevin et son équipe de conseillers pour être le contrat le plus difficile à égaliser pour les Hurricanes.

La stratégie employée par Marc Bergevin est très mesquine et c’est cela qui fait en sorte qu’il pourrait bien gagner cette offre hostile! En quelques lignes, Bergevin utilise le fait que les Hurricanes sont en situation précaire au niveau des finances et qu’ils n’auront pas les moyens de payer les bonis de signature de Aho. Cela voudrait donc dire que si les Hurricanes égalisent, ils pourraient faire banqueroute! Cette option n’est pas envisageable et la pression est désormais sur les Hurricanes puisqu’ils n’ont que 2 options en jeu : perdre leur meilleur joueur ou être dans la grosse misère au niveau des finances au point de risquer la faillite.

Le fait que les Hurricanes sont un petit marché de hockey rend donc la tâche très ardue pour répondre à l’offre hostile. Il y a aussi le fait que le propriétaire majoritaire des Hurricanes a subi d’énormes pertes financières personnelles dans les dernières années. Bref, un cocktail de mauvaises situations financières qui permet à une équipe bien informée comme le tricolore de faire une offre hostile de haut calibre!

En guise de conclusion, c’est un peu un combat entre David et Goliath, entre un marché de hockey de haut prestige et un petit marché de hockey qui tente de grossir. Mon avis personnel est que le Canadien va réussir son offre hostile. On s’entend que les Hurricanes ne peuvent pas dire à leurs partisans qu’ils ne sont pas capables d’égaliser cette offre. Il ne faut donc pas perdre espoir malgré les tweets des Hurricanes de la Caroline qui tentent de rassurer leurs partisans.

Crédit photo:The Athletic

À lire aussi sur le 7e match:

Une transaction qui vient beaucoup renforcir la défensive des Maple Leafs:

Méga-transaction entre l’Avalanche et les Maple Leafs !

Le Canadien fait la première offre hostile de son histoire :

Le Canadien soumet une offre hostile à Sebastian Aho

Le Canadien gagne le derby Keith Kinkaid:

Le Canadien signe le gardien Keith Kinkaid

Une réponse “Dossier Aho: Analyse de la situation de l’heure dans la LNH”

  1. Jean Marc
    2 juillet 2019 à 10:32

    Très bon texte avec des explications très clair.
    Merci