Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le propriétaire des Sénateurs se fait insulter en public par une ministre !


Par Daniel Vanier

Le moins qu’on puisse dire est que le propriétaire des Sénateurs , Eugene Melnyk, est loin d’être un homme populaire à Ottawa. Il semble que la haine envers lui touche des personnes oeuvrant dans toutes les sphères de la société.

Melnyk s’est fait durement apostrophé en plein concert des Rolling Stones près de Barrie, la ministre Lisa MacLeod s’est alors avancer vers lui pour lui dire « Je suis votre ministre et vous êtes un foutu perdant.» Vous pouvez lire le tout ici :

Pour ceux qui sont un peu moins à l’aise en anglais, nous vous ferons une traduction rapide ici de l’entrevue accordée par le patron des Sens au journal Ottawa Citizen.Melnyk était en train de regarder le concert avec des amis lorsqu’il a vu une femme se frayer un chemin vers lui dans la foule environnante. La femme qui se dirigeait vers lui d’un pas décidé était la ministre MacLeod, du gouvernement de Doug Ford.
Voici maintenant l’incident tel que raconté par Melnyk :

«Soudainement elle me crie “savez-vous qui je suis? Comme je ne la replace pas je réponds: je suis désolé, mais non. Elle me crie ensuite :“Je suis votre ministre, et vous êtes une foutue merde [f–king piece of shit] et vous êtes un foutu perdant [f–king loser]”.

Par la suite, la ministre l’a encore envoyé promener après un bref échange puis est tout bonnement repartie. Melnyk était un peu sonné il va sans dire, mais a noté son nom.

MacLeod confirme la rencontre

De son côté. Mme MacLeod a confirmé sur son compte Twitter, sans dévoiler la nature des propos échangés toutefois, avoir bel et bien adressé la parole à Melnyk au concert des Rolling Stones. Elle ajoute s’être excusée pour avoir été trop sèche dans son approche. Voici ce qu’elle a dit pour se défendre :

«J’ai de sérieuses inquiétudes au sujet de nos chers Sénateurs d’Ottawa, il faut remettre notre équipe sur le droit chemin pour remporter la Coupe Stanley!»

Melnyk n’en est pas à sa première mauvaise expérience

Melnyk a pour sa part communiqué avec le premier ministre ontarien, Doug Ford, pour lui signaler qu’il avait un élément un peu spécial dans son équipe ( il a utilisé le terme «loose cannon») au sein de son gouvernement et qu’il devrait surveiller ça.

L’homme d’affaires avoue qu’il a vécu toute sorte d’expériences plus ou moins agréables avec des partisans des Sénateurs au cours des dernières années, alors il n’a pas été trop traumatisé.Il ajoute cependant qu’il s’est est inquiet du comportement de la ministre.

Le bureau du premier ministre Ford n’a pas réagi officiellement à la suite de cette histoire. Melnyk affirme qu’il a cependant reçu des coups de fil autant de Ford que de MacLeod depuis.

Crédit photo :The Globe and Mail
Source: TVA Sports

À lire aussi sur le 7e match:

Le DG du Canadien ajoute de la profondeur à l’équipe en signant Nick Cousins:

Le Canadien s’entend avec Nick Cousins


Une soirée magique pour Luc Brodeur-Jourdain :

Un scénario parfait pour Luc Brodeur-Jourdain

Un très bon coup pour le Canadien :

Ben Chiarot est vraiment heureux de se retrouver avec le Canadien

Mots clés: , ,