Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

À quoi s’attendre des Devils en 2019-20?


Par Guillaume Arcand

La saison 2018-19 s’annonçait bien excitante au New Jersey avec cette première participation en séries éliminatoires en 6 ans lors de la savons précédente. Toutefois, avec les blessures qui se sont empilées, la campagne a déraillée, et les Devils ont connu un pas de recul dans leur progression. Si on n’assiste pas à l’hécatombe de blessure comme l’an dernier, en plus des nouvelles acquisitions effectuées cet été, on devrait s’attendre à plus de la part de la formation de John Hynes.

Nouveau arrivant

Trois nouveaux visages qui sont assurés de faire leur entrée dans le vestiaire de l’équipe. Le premier s’agit de Jack Hughes, qui n’a pas besoin de présentation et qui sera un candidat au trophée Calder. PK Subban, acquis à un prix moindre et surtout, contre rien de très alléchant en ce qui concerne d’éléments établis qui ont pris la direction inverse, sera le meilleur défenseur ayant porté l’uniforme des Devils depuis Brian Rafalski. Wayne Simmons, quant à lui, s’avère à être un bon pari pour un contrat d’un an d’une valeur de 5M, surtout pour une équipe ayant 25M de dollars de libre sur la masse salariale avant cette signature. Coéquipiers à Nashville durant le dernier droit de la saison, Subban et Simmons voudront faire mieux que l’an dernier, eux qui ont tous les deux connu une saison difficile. Dans les nouveaux arrivants, on pourrait ajouter les quelques jeunes pouvant se tailler une place, comme Brett Seney, Jesper Boqvist, Nathan Bastian et Michael McLeod si l’un d’eux arrive à percer le 12 partant des Devils.

Attaque

L’offensive des Devils est assez bien garnie, surtout si Nico Hischier et Jack Hughes produisent à la hauteur de leur talent malgré leur jeune âge. En plus de ces deux jeunes joueurs de centre, Taylor Hall, Jesper Bratt, Kyle Palmieri, Wayne Simmons sont tous des joueurs pouvant atteindre le cap des 50 points.

Ajoutez à cela Travis Zajac, toujours fidèle à défendre les couleurs de la formation de la banlieue de New York, et Pavel Zacha, qui possède un potentiel assez élevé, mais qu’il tarde à exploiter. Considérant que la ligne de centre, composée de Jack Hughes, Nico Hischier et Travis Zajac, ne permet pas à un jeune comme Zacha d’évoluer à sa position naturelle, il va poursuivre sa progression à l’aile.

Il ne faut pas oublier Joey Anderson, Blake Coleman et Miles Wood. Coleman commence peu à peu à se faire une solide réputation et rien ne semble vouloir arrêter son ascension. Pour revenir sur cette ligne de centre, Kevin Rooney devrait piloter la 4e ligne.

Fougueux et dynamique, il s’est acheté du temps de glace au fur et à mesure que la saison avançait l’an dernier. Chez l’organisation qui doit beaucoup de ses succès antérieurs à Martin Brodeur, on voit en Rooney un autre Blake Coleman.

Dans le monde du sport, on n’est jamais à l’abri des blessures, comme on dit. Toutefois, les diables semblent bien préparer en cas de la chute au combat de ses éléments dans l’alignement de départ.

La filiale est composée de jeunes talents prêts à aider le club en cas de besoin. Il serait très étonnant qu’ils aient un impact similaire à Kyle Palmieri ou Taylor Hall une fois promu dans le grand club, mais ils offrent une bonne couverture en cas de situation d’urgence.

Défense

Les Devils s’en vont à la guerre avec un flanc droit assez bien équipé, qui a Sami Vatanen comme 3e défenseur. C’est toutefois sur le côté gauche que ça se gâte.

Les défenseurs gauchers de la formation sont Mirco Mueller, Will Butcher et Andy Greene. En ce qui concerne Greene, il a connu une saison assez phénoménale l’an dernier malgré le fait qu’il vieillit et qu’il a subi les déboires de son équipe.

Bien qu’il sera en poste pour défendre les couleurs des Devils pour une 13e saison, l’américain de 5’11 n’est qu’un très bon défenseur de 3e paire. Butcher est un jeune défenseur intéressant, qui s’est notamment amélioré dans sa prise de décision.

Toutefois, il n’est pas un 2e défenseur. Du moins, pas encore. Mirco Mueller, quant à lui, ne fait rien de plus qu’éprouver d’énormes difficultés depuis son arrivée dans la LNH.

Si cette belle profondeur sur le flanc droit peut parvenir à éponger le besoin d’un défenseur top 4 à gauche, la situation à la ligne bleue ne devrait pas être si catastrophique, loin de là.

Gardien

Depuis environ trois saisons, on a l’impression que cette position soulève de nombreuses controverses. Toutefois, on risque enfin d’avoir un peu plus de stabilité de ce côté.

Commençons par Cory Schneider, qui a reçu beaucoup de critiques pour n’avoir gagné aucun match dans une période d’aux-delà d’un an. Après avoir enfin mis à cette très gênante disette, le 15 février au Minnesota après avoir pris la relève de son coéquipier en plein milieu du match, le portier américain a débuté 11 matchs, gagnant 6 de ces rencontres en plus d’afficher une moyenne de buts alloués de 2,88 et un incroyable pourcentage d”efficacité de ,930.

Évidemment, il sera difficile pour celui qui gardé les buts pour les Canucks de Vancouver pendant plusieurs saisons avant de s’amener avec les Devils de maintenir ce genre de chiffre pendant une saison complète, mis s’il peut garder cette confiance, Schneider peut enfin rétablir sa réputation entachée par ses mauvaises performances.

Il sera épaulé par MacKenzie Blackwood. Blackwood a fait ses débuts dans la LNH l’an dernier, dans une équipe faible, mais qui n’avait toutefois rien à perdre. Malgré son horrible rencontre à Calgary le 12 mars dernier, où il a accordé pas moins de 9 buts, le jeune gardien a tout de même gagné 10 des 21 matchs auxquels il a pris part, affichant un pourcentage d’arrêts de ,918.

Le choix de 2e tour en 2015 débutera la prochaine campagne avec, cette fois-ci, l’expérience de quelques matchs dans la LNH derrière la cravate. Savoir combien de matchs chacun des deux gardiens est quelque chose de très ambiguë pour le moment, mais ce qui est certain, c’est que la formation pilotée par John Hynes risque de connaître plus de succès entre les poteaux que l’an dernier.

Nikita Gusev?

On peut parler des attentes à l’égard de l’équipe résidente au Prutential Center, mais le magasinage ne semble pas encore terminé. Nikita Gusev est agent libre sans restriction avec les Golden Knights, et considérant la situation salariale de la formation du Nevada, ils n’ont pas vraiment le choix d’échanger Nikita Gusev, et les Devils semblent être dans la course pour se payer les services du Russe.

Tout au long de l’article, j’ai expliqué que les éléments étaient mis en place pour qu’une lueur d’espoir naisse dans le vestiaire des Devils lors de la prochaine saison. Advenant que Ray Shero transige pour la vedette Russe et que le principal intéressé décide de tenter l’aventure au New Jersey, l’ancienne formation de Martin Brodeur passerait d’équipe pouvant espérer aux séries éliminatoires à équipe assez certaine de terminer dans le top 3 de la division métropolitaine.

Finalement, je prédis une possible participation aux séries éliminatoires pour les Devils si tout se passe bien. Mine de rien, si les diables n’ont pas la chance de participer au tournoi printanier, ils auront tout de même la chance de rivaliser avec deux rivaux directs, les Rangers et les Flyers, qui présentent des formations assez similaires en terme de talent.

Crédit photo: Reaitor.com, NHL.com, TSN, Puck and Pitchforfs, Elite Sports NY, Las Vegas Review Journal

À lire aussi sur le 7e match:

Armia s’entend avec le CH :

Joel Armia s’entend avec le Tricolore

Lehkonen aussi !

Artturi Lehkonen évite l’arbitrage et s’entend avec le Canadien

Les 10 meilleurs boxeurs de notre histoire :

Top 10 des meilleurs boxeurs québécois de l’histoire

Mots clés: , , , , ,