Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Joueurs autonomes: Plusieurs de ces contrats sont devenus des ententes horribles


Par Daniel Vanier

Tous les partisans de hockey, peu importe leur allégeance, espèrent voir signer des joueurs autonomes de renom.

Cependant, il y a souvent des signatures effectuées lors de ce marché qui est souvent un peu fou, qui sont amèrement regrettées.

Si on recule en 2006, 5 signatures se sont avérées particulièrement horribles. Celles de Milan Lucic, Kyle Okposo, Loui Eriksson, David Backes et Andrew Ladd

Milan Lucic

Certains partisans du Canadien aimeraient voir Marc Bergevin l’acquérir , car il ne coûtera pas cher comme joueur à donner en retour. C’est vrai que les Oilers le laisseraient aller sans aucun doute pour pas grand-chose. Toutefois, si le prix à payer pour l’acquérir n’est pas élevé, son contrat de 6 millions par année bon jusqu’en 2022-23 deviendrait rapidement une véritable épine pour le Canadien ou toute autre équipe qui voudrait l’acquérir. Le robuste ailier gauche n’a obtenu que 20 points (6 buts et 14 passes) en 79 matchs la saison dernière. Il a énormément ralenti et est maintenant beaucoup trop lent pour la LNH. Sa production baisse chaque saison. Il a connu des saisons de 50 et 34 points lors des deux saisons précédentes même s’il a évité les blessures et disputé 82 matchs à chaque fois.

Loui Eriksson

Sa signature de la part des Canucks ne semblait pas mauvaise. Après tout, Eriksson avait obtenu 63 points (30 buts et 30 passes) avec les Bruins la saison précédente. De plus, le suédois avait obtenu 3 saisons de plus de 70 points avec les Stars avant d’être impliqué dans la méga-transaction en retour de Tyler Séguin. Les Bruins de Boston doivent regretter amèrement cette transaction, mais les Canucks doivent maintenant regretter tout autant de lui avoir accordé un contrat de 6 ans pour 6 millions par année. Ericksson a connu des saisons des saisons de 24,23 et 29 points au cours des 3 dernières années. Des statistiques atroces pour son salaire.

Kyle Okposo

Il fallait s’attendre à voir les statistiques de Kyle Okposo baisser alors qu’il n’était plus jumelé avec l’excellent John Tavares. Cependant les Sabres ne croyaient surement pas que ce soit aussi rapide. Après une première saison  un peu décevante de 45 points en 65 matchs, cela a continué de se détériorer pour l’ailer droit américain. Il a obtenu 44 points, mais en jouant 11 matchs de plus la saison suivante. L’année dernière ses statistiques ont baissé encore plus drastiquement : seulement 29 points en 78 parties. Un très mauvais investissement pour les Sabres.

David Backes

Un ailier robuste et tout un leader. Il possède de belles qualités, mais plusieurs observateurs trouvaient que les Bruins avaient payé cher pour un joueur qui avait connu sa meilleure saison avec 62 points en 2010-2011. Ces observateurs avaient vu juste.La saison précédant son statut de joueur autonome, l’ailier droit avait obtenu 44 points en 79 matchs avec les Blues.  Cela s’est encore plus gâté avec les Bruins puisque Backes a obtenu 38 points à sa première saison. La suivante, il fut ennuyé par les blessures et il a obtenu 33 points en 57 parties. L’année dernière, Backes a obtenu seulement 20 points bien qu’il joué 70 parties. Les Bruins sont pris avec ce mauvais contrat jusqu’en 2020-2021

Andrew Ladd

Un autre excellent leader, Andrew Ladd fut le capitaine des jets de Winnipeg durant 3 années avant d’être échangé aux Blackhawks de Chicago. À sa dernière saison avec Winnipeg, Ladd avait inscrit 46 points en 78 parties au total avec ces deux formations. Avec les islanders, l’ailier gauche a obtenu des saisons de 31 et 29 points. La saison dernière Ladd a vu sa saison être annulée après avoir subi une déchirure du ligament croisé antérieur de son genou. Il a obtenu 11 points en 26 matchs. Voilà un autre contrat qui semble vouloir devenir un très mauvais investissement. Son contrat de 5 500 000 $  par année se termine seulement en 2022-23.

Et du côté du Canadien ?

Marc Bergevin a jusqu’ici été assez rigoureux pour éviter de payer des contrats aussi exagérés. Il s’est tout de même trompé une fois avec le contrat du défenseur Karl Alzner. L’arrière de 30 ans est trop lent pour la LNH d’aujourd’hui et son contrat de 4 625 000$ annuellement qui est valide jusqu’en 2021-22 est une tâche au dossier de Marc Bergevin.

Les contrats accordés à Keith Kinkaid (1 750 000$) et Ben Chiarot (3 500 000 $ pour 3 ans) sont très raisonnables dans le contexte actuel.

Il avait semble-t-il offert plus à Matt Duchene que les Predators, mais ce dernier a tout de même préféré aller jouer à Nashville.

Les partisans du Canadien peuvent donc se dire que leur DG, à défaut d’attirer de nombreux joueurs autonomes, il a le mérite de ne pas accorder trop souvent de mauvais contrats.C’est tout en son honneur.

Le marché des joueurs autonomes semble bien attrayants, mais chaque année ou presque des contrats astronomiques sont accordés à des joueurs par les équipes qui veulent prendre un raccourci pour gagner rapidement. Cela peut parfois fonctionner, mais bien souvent ces équipes le regrettent Cependant, il semble que les formations de la LNH n’apprennent pas de leurs erreurs et encore cette année certains contrat font sourciller. Le contrat d e 7 142 857$ par année durant 7 ans que les Flyers ont accordé à Kevin Hayes en a surpris plusieurs.
L’avenir dira si les Flyer sont vu juste ou si le contrat de Hayes deviendra aussi horribles que les autres cas mentionnés dans cet article.

Crédit photo : TSN

À lire aussi sur le 7e match:

Une entrevue exclusive avec un ancien dépisteur de la LNH sur l’avenir du hockey au Québec :

L’avenir du hockey au Québec

Un duel historique au tennis :

Novak Djokovic remporte un match d’anthologie!

Les 10 meilleurs boxeurs de notre histoire :

Top 10 des meilleurs boxeurs québécois de l’histoire

Mots clés: , , , , , ,