Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Quel sera le rôle de Ryan Poehling avec le Canadien?


Par Philippe Matte

Le choix de premier tour des Canadiens en 2017, Ryan Poehling, risque fortement de jouer avec le grand club la saison prochaine. Cependant, où devrait-on le faire jouer pour le meilleur de son développement?

Continuer sur sa lancée

À 20 ans, Poehling est prêt pour la LNH, sans aucuns doutes. À son premier match en carrière, il a inscrit un tour du chapeau en plus d’inscrire le but de la victoire en tirs de barrage. Il a bien entendu été nommé première étoile du match. Cependant, il s’agissait d’une joute sans histoire puisque les Canadiens étaient déjà éliminés des séries éliminatoires et que les Maple Leafs étaient sûrs de terminer troisièmes de la division Atlantique. Poehling avait d’ailleurs commenté qu’il ne voulait pas être l’histoire d’un seul match. C’est pourquoi le Tricolore devra trouver la meilleure position pour que l’Américain puisse montrer toute l’étendue de son talent.

Première option: Donner d’importantes responsabilités

Le Canadien a présentement Max Domi, Phillip Danault et Jesperi Kotkaniemi qui dirigent les trois premiers trios. L’option la plus audacieuse consisterait à mettre Poehling à l’aile sur l’un des deux premiers trios pour commencer l’année et lui permettre de démontrer ce dont il est capable. Cependant, ce n’est pas dans la nature du Canadien de brusquer le développement d’un jeune joueur. À partir de l’instant où Julien le sent prêt à passer au centre, il devrait le faire commencer au centre du troisième ou quatrième trio, puisqu’il y a moins de pression qu’être centre au sein des deux premières lignes.

Deuxième option: Commencer directement au centre

Une alternative serait de le faire jouer à la position où il est le plus à l’aise, soit la position de centre. Cependant, avec trois joueurs de centres qui ont bien performés la saison passée, qui serait à déplacer? Selon moi, considérant que Domi a déjà joué à l’aile, pour les Coyotes de l’Arizona, il serait le joueur le plus facile à bouger. Par contre, il est sûr que ni Poehling, ni Kotkaniemi ne sont prêt à jouer sur un premier trio. Alors serait-il bien de garder Danault au centre de la première ligne? Danault est un centre surtout connu pour ses qualités défensives. Donc, pour débuter la saison nous pourrions avoir le même premier trio que l’année dernière soit Tatar, Danault et Gallagher.

Troisième option: Gravir chaque échelon un par un

Comme j’ai dit plus tôt, commencer à l’aile est moins difficile que la position de centre. Également, les joueurs de quatrième trio ont moins de responsabilités et de pression que les joueurs étoiles jouant sur le premier trio. La troisième option est donc de faire commencer Poehling à l’aile des deux derniers trios pour ensuite le faire monter graduellement vers sa position naturelle qui est centre offensif.

Une chose est certaine, les dirigeants du Tricolore devront trouver la meilleure option pour l’équipe et le développement des joueurs. Cela inclura peut-être une transaction.

Crédit photo: NHL.com

À lire aussi sur le 7e match:

Une entrevue exclusive avec un ancien dépisteur de la LNH sur l’avenir du hockey au Québec :

L’avenir du hockey au Québec

Voilà un joueur qui pourrait vraiment aider le CH :

Les Rangers placent un joueur très intéressant sur le marché des transactions

Les Canadiens auront une décision importante à prendre avec Paul Byron :

Paul Byron risque de perdre sa place

Mots clés: , , , ,