Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

2019 World Junior Summer Showcase : le trio de Cole Caufield est trop fort pour la Finlande !


Par Daniel Vanier

Aujourd’hui, c’était le premier match du World Junior Summer Showcase pour les États-Unis (chandails blancs, car ils ont séparé leur formation en 2 équipes pour le début du camp). Ils affrontaient pour l’occasion la Finlande.

Dans la formation des Blancs américains, le premier trio de l’équipe est formé de Joel Farabee, Alex Turcotte et Cole Caufield et le moins qu’on puisse dire est que ce trio est dominant Yannick St-Pierre a d’ailleurs mentionné que les 3 joueurs devient avoir un Corsi qui tournait autour de 90%:

Le premier choix du Canadien en 2019, Cole Caufield a très bien paru. Ici on peut voir Caufield qui sert une jolie passe déviée au défenseur Cam York qui ne rate pas sa chance:

Caufield démontre qu’il veut faire l’équipe

L’espoir du Canadien. Cole Caufield, a vraiment joué un très bon match. Il fut une menace constante et a démontré qu’il peut aussi bien fabriquer des jeux que tirer au but. Caufield a terminé le match avec une seule passe, mais il a provoqué des chances de marquer à chacune de ses présences :

Cole Caufield semble vraiment heureux de participer au World Junior Summer Showcase. Il disait récemment que de représenter son pays, aux prochains Championnats du monde junior, en République Tchèque serait pour lui un rêve. Chose certaine, il fait tout en son pouvoir pour que ce soit le cas.

Des coupures dans 2 jours du côté des États-Unis

Les États-Unis vont procéder à des coupures d’ici le 30 juillet, car ils possèdent en ce moment 44 joueurs. Ils vont donc posséder une seule formation par la suite. Parions que Joel Farabee, Alex Turcotte et Cole Caufield vont en faire partie.
Entre-temps, les partisans du Canadien peuvent se dire qu’ils ont un joueur de plus qui semble très prometteur !

Crédit photo : Eyes On The Prize

À lire aussi sur le 7e match:

Un bel accomplissement pour le gardien de l’Impact:

Evan Bush atteint de beaux plateaux

Une profondeur qui va donner des armes à Marc Bergevin:

Le CH s’entend avec Michael McCarron|Beaucoup de profondeur pour une transaction chez le Canadien

Nikita Scherbak n’est pas tendre envers ses anciens patrons :

Nikita Scherbak critique durement Michel Therrien

Mots clés: , ,