Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Il ne faut pas oublier Lukas Vejdemo


Par Daniel Vanier

L’organisation du Canadien regorge de jeunes joueurs de talents. On dit souvent, avec raison, que la formation montréalaise possède une des meilleures banques d’espoirs de la Ligue Nationale de Hockey.

À la défensive les Josh Brook, Cale Fleury, Alexander Romanov, Mathias Norlinder et Jayden Struble font saliver les partisans.C’est sans compter Victor Mete et Noah Juulsen qui sont encore très jeunes et qui n’ont pas fini de se développer. Devant le filet, Cayden Primeau est rempli de promesses.

Du côté de l’attaque, il y a un feu d’artifice de talent. Jesperi Kotkaniemi a fait ses débuts la saison dernière à seulement 18 ans et a très bien fait. Ryan Poehling a commencé sa carrière dans la LNH sur des chapeaux de roues avec un tour du chapeau lors du dernier match de la saison du CH contre les Maple Leafs. Nick Suzuki a connu une saison étincelante dans le junior et Jesse Ylönen, après avoir connu des difficultés à ses débuts, s’est finalement très bien adapté à jouer avec des hommes dans la SM-liiga pour devenir un des meilleurs joueurs de son équipe. On a hâte de le voir jouer sur le même trio que son compatriote Jesperi Kotkaniemi. Ajouter à cela un dangereux marqueur comme Cole Caufield et vous comprendrez l’enthousiasme des partisans montréalais.

Lukas Vejdemo passe sous le radar

Dans cette multitude d’attaquants talentueux, il y a un joueur qui fait moins parler de lui, mais qui n’en est pas moins efficace pour autant. Il s’agit de Lukas Vejdemo.

Vejdemo est un patineur ultra rapide et est ce qu’on appelle un joueur complet. Il est responsable défensivement tout en possédant aussi une belle touche offensive. Ce n’est pas un joueur qui va remplir les filets adverses toutefois. Il peut tout de même être très utile à une équipe.

Le centre suédois fut un choix de 3e ronde( #87 au total) du Canadien, lors de l’encan de 2015. Il est maintenant âgé de 23 ans. Vejdemo a disputé 4 saisons avec l’IF Djurgardens en Suède avant de venir faire ses premiers pas dans le hockey nord-américain avec le Rocket de Laval la saison dernière.

Prêt pour la LNH ?

Yannick St-Pierre voit Lukas Vejdemo comme une meilleure option que Nathan Thompson sur le 4e trio du Canadien. Il dit qu’il est très curieux de le voir à l’oeuvre au prochain camp d’entraînement du CH. Admirez sa grande vitesse dans la vidéo qui suit :

Une adaptation difficile à Laval

Yannick St-Pierre dit que l’horloge commence à tourner pour Lukas Vejdemo. Il est vrai qu’il est plus âgé que tous les espoirs que nous avons nommés en début de texte, mais il en est tout de même à ses premiers pas avec le hockey nord-américain. Vejdemo a éprouvé beaucoup de difficultés à ses débuts. Il a obtenu seulement 2 passes à ses 12 premiers matchs et avait aussi de la difficulté à pratiquer le jeu plus physique de la Ligue Américaine de Hockey. Le joueur de centre l’a avoué lors d’une entrevue avec Alexandre Gascon de Radio-Canada le 25 mars dernier :

« J’ai eu un départ difficile. Tout était nouveau ici. Nouvel entraîneur, nouveaux coéquipiers, nouvelle dimension de la patinoire. J’ai quand même l’impression de m’être amélioré toute l’année ».

En effet, Vejdemo a beaucoup progressé en une seule saison. Il a débuté comme un joueur de soutien à son arrivée en Amérique du Nord. Par la suite, le joueur de centre a pris confiance en soi et du même coup s’est vu accordé des missions plus importantes. Il a même terminé la saison au sein d’un trio offensif en compagnie du meilleur pointeur de l’équipe, Alex Belzile.

Cela fut bénéfique. Il a connu une séquence de 13 points en 17 matchs à la fin de saison en plus de continuer à obtenir d’importantes responsabilités défensives. Avec le temps, il a fait du désavantage numérique l’une de ses spécialités.

Un futur centre défensif

Le jeune scandinave a connu une bonne première saison. Pourra-t-il évoluer dans la LNH un jour ? C’est encore un peu tôt pour en être certain, mais les chances sont très bonnes.Voici ce que dit l’entraîneur du Rocket, Joël Bouchard :

« Il va devenir un centre un peu plus défensif, même s’il est capable d’apporter de l’attaque. Maintenant, pour être un centre dans la Ligue nationale tu dois être capable d’apporter un peu d’attaque, même si tu n’es pas un joueur de premier plan. A-t-il encore des croûtes à manger? Du travail à faire? Oui. Mais, au moins, il a démontré une progression, un ajustement, et c’est ce qui est le plus important. Je pense que c’est son attitude qui a fait qu’il a progressé toute la saison. »

Le joueur de centre suédois a fait des pas de géant au cours de sa première saison professionnelle. Il est maintenant sur la voie de s’établir comme l’un des espoirs les plus prometteurs du Canadien.

Le joueur du Rocket le plus près de la LNH ?

Une autre saison dans la Ligue Américaine pourrait l’aider à se bâtir une plus grande confiance et acquérir encore plus d’expérience. Toutefois, s’il connaît un bon camp d’entraînement il pourrait fort bien commencer la saison avec le grand club.

Sinon, il sera fort probablement un des premiers joueurs rappelés en cas d’une blessure à un joueur régulier du Canadien.

Anthony Marcotte qui décrit les matchs du Rocket disait à la fin de la saison dernière que Vejdemo est le joueur du Rocket le plus près de la LNH :

Bref, Lukas Vejdemo n’est peut-être pas un espoir aussi excitant que les Ryan Poehling,Nick Suzuki ou Cole Caufield, mais il risque lui aussi de faire du Canadien une meilleure équipe en contribuant à sa manière. Il est un exemple de plus que Joël Bouchard et ses hommes font déjà un excellent boulot avec les jeunes du Rocket de Laval.

Crédit photo :NHL.com

Source: Alexandre Gascon, «Lukas Vejdemo, l’espoir qui passe sous le radar», Radio-Canada Sports

À lire aussi sur le 7e match:

Il est temps d’en finir une bonne fois avec ce débat. Voici le dossier étudié en détails:

Pour en finir une fois pour toutes avec le fameux débat sur le nombre de joueurs québécois avec les Canadiens

L’avenir est prometteur chez le CH :

Le top 20 des meilleurs espoirs du Canadien

Une belle gaffe de la LNH :

Si vous l’avez raté : La LNH commet une bévue en remettant le trophée Bill-Masterston à Robin Lehner

Mots clés: , , , , , , ,