Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

L’honneur ultime pour Roberto Luongo


Par Daniel Vanier

L’hommage ultime que peut faire une équipe de hockey à un de ses joueurs qui a marqué leur organisation est de retirer son chandail.

C’est ce que feront les Panthers de la Floride en l’honneur du gardien québécois Roberto Luongo. Cette cérémonie aura lieu le 7 mars prochain, avant un match contre le Canadien de Montréal.C’est un très beau geste de la part des Panthers de choisir un match contre le Canadien pour cela, car ainsi tous les proches du natif de Montréal pourront suivre cet évènement.

L’honneur est encore plus grand qu’il s’agit du premier chandail de la concession des Panthers de la Floride qui est retiré.Les Panthers ont annoncé ce grand moment sur leur compte Twitter :


Vincent Viola, qui est le propriétaire des Panthers a dit de Luongo qu’il est une légende :
«Roberto a été une pierre d’assise de l’histoire des Panthers et une légende du hockey. Il a représenté les Panthers avec beaucoup de dignité et détermination.»

Luongo qui a n’a pas été épargné par les blessures lors de la saison 2018-2019, a pris la décision de prendre sa retraite une fois la saison terminée.
En 1044 matchs dans la LNH, le cerbère québécois a obtenu une fiche de 489-392-124, avec une moyenne de buts alloués de 2,52 et un taux d’efficacité de 91,9 % avec les Islanders de New York, les Canucks de Vancouver puis les Panthers. Luongo a aussi inscrit 77 blanchissages en carrière. Sa fiche de 489 victoires le classe au troisième échelon de tous les temps derrière Martin Brodeur et Patrick Roy.

C’est donc un honneur bien mérité pour ce grand gardien. Voici ce qu’il a dit à ce sujet :
«C’est tout un honneur d’être le premier joueur à avoir son numéro retiré par les Panthers. J’ai hâte de partager cette soirée spéciale avec mes amis, ma famille, mes coéquipiers et les partisans des Panthers.»

Bravo Roberto Luongo !

Crédit photo :RDS.ca

À lire aussi sur le 7e match:

Il est temps d’en finir une bonne fois avec ce débat. Voici le dossier étudié en détails:

Pour en finir une fois pour toutes avec le fameux débat sur le nombre de joueurs québécois avec les Canadiens

Lukas Vejdemo passe trop souvent sur le radar :

Il ne faut pas oublier Lukas Vejdemo

Une belle gaffe de la LNH :

Si vous l’avez raté : La LNH commet une bévue en remettant le trophée Bill-Masterston à Robin Lehner

Mots clés: , ,