Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le fils de l’ancien joueur du Canadien Patrick Poulin passe près de mourir pour un cellulaire


Par Daniel Vanier

Une agression sordide a eu lieu il ya quelques jours. Un jeune homme de 22 ans, Nicolas Poulin, est passé à quelques millimètres de la mort alors qu’il allait à un rendez-vous pour conclure une transaction pour vendre son téléphone cellulaire.

Nicolas Poulin est le fils de Patrick Poulin qui a porté les couleurs du Canadien de Montréal entre 1997-98 et 2001-02. Il est aussi le frère de Samuel Poulin qui a été repêché en première ronde par les Penguins de Pittsburgh lors du dernier repêchage. De plus c’est un ex-joueur du Phoenix de Sherbrooke dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Il avait pourtant usé de prudence

Bien que Nicolas Poulin mesure 6 pieds et 2 pouces sur une charpente de 220 livres et qu’il est un sportif accompli, cela ne l’empêche pas d’être prudent. Poulin avait mis en vente sur Marketplace( un groupe de vente et achat d’articles usagés sur Facebook) son téléphone cellulaire. Un homme était intéressé à l’acheter et est entré en contact avec lui, toujours via Facebook. L’ancien du Phoenix avait donc organisé un rendez-vous dans un endroit public au lieu de le faire chez lui. La rencontre a eu lieu vers 21h15 au coin des rues Jarry et Chateaubriand.

Tout allait bien jusqu’ à ce que l’inconnu est venu pour payer le téléphone.Au lieu de sortir de l’argent, il a plutôt sorti une lame non identifiée et frappé Nicolas directement au cou avant de s’enfuir avec le cellulaire.

Poulin s’est alors mis à poursuivre son agresseur, avant de s’arrêter, car il s’est mis à ressentir une sensation de chaleur au cou et a réaliser qu’il saignait abondamment.

La mère du jeune homme veut passer un message

La mère de Nicolas Poulin, Annick Corbeil Poulin réalise qu’elle est passée bien près de perdre son fils :
«On était à un millimètre de la carotide» a-t-elle précisée.
Elle ajoute qu’il fallait que l’individu soit très décidé pour s’attaquer à son fil :

«Mon fils est quand même 6 pieds et 2 pouces, 220 livres.Il fallait que l’agresseur soit décidé pour s’attaquer à lui.»

Elle a donc décidé de publier un statut Facebook sur l’incident qu’a vécu son fils pour inciter les gens à user de prudence lors de ces transactions qui sont de plus en plus courantes dans le monde d’aujourd’hui. Nous avons eu envie de le partager, car nous croyons que le message se doit d’être vu le plus possible :

Nicolas Poulin va éviter ce genre de transactions dorénavant

Nicolas Poulin explique pourquoi il a dû faire cette transaction vers 21 heures:

« Le gars m’a dit qu’il finissait de travailler vers cette heure-là. Je suis arrivé sur place, et au moment de faire de la lumière pour montrer que mon téléphone était en bon état, il a sorti quelque chose de sa poche et il m’a frappé dans la face. C’était une lame, ou un couteau. Il s’est ensuite sauvé, je lui ai crié après et je suis parti à courir pour le rattraper.C’est là que j’ai vu que je saignais du cou ».

Pourlin qui évolue maintenant avec les Redmen de McGill, est conscient d’avoir été très chanceux dans sa malchance

« Tout de suite, des témoins sur place sont intervenus. Il y avait aussi des gens qui circulaient en auto et qui m’ont entendu crier. J’ai été chanceux ; l’une des premières personnes à intervenir, c’était une dame qui habitait juste en face, et c’était un médecin. Elle m’a dit que j’avais été très chanceux, que la blessure était sérieuse, mais que ma vie n’était pas en danger. Elle m’a stabilisé et réconforté en attendant les secours. On m’attendait avec impatience à l’urgence, où j’ai passé quatre heures. On m’a fait 13 points de suture. C’est là qu’ils m’ont dit que la lame est passée à un millimètre de la carotide. Ça aurait donc pu être fatal.»

Le jeune homme avoue avoir eu peur de mourir. Il profite cependant du malheur qu’il a vécu pour donner des conseils et ainsi peut-être éviter que cet incident arrive à une autre personne.
« Je mentirais si je te disais que je n’ai pas eu peur de mourir pendant quelques minutes. J’étais sous le choc.J jamais je ne me suis senti en danger. Tout ça à cause d’une petite annonce sur Facebook. Jamais je n’aurais pensé que ça pourrait dégénérer de la sorte.« Je ne peux pas empêcher les autres de le faire, mais si j’ai un conseil, c’est de faire la transaction dans un endroit plus public, comme un restaurant, un McDonald, ou un Tim Hortons. Un endroit où il peut y avoir des caméras de surveillance. Si la personne refuse, c’est que c’est louche. Les personnes qui pourraient planifier une agression ne voudront pas s’y présenter. En tout cas, moi j’ai un blocage pour ce genre de transactions. C’est une situation que je ne souhaite à personne. Et j’espère que ça va servir de leçon. » »,

La zone neutre : une idée que devrait utiliser la ville de Montréal

Les gens qui ont l’habitude de faire des achats via le Web ont avantage à utiliser des sites d’échanges sécurisés.C’est le message que lance le Service de police de Sherbrooke (SPS).

Le service de police de Sherbrooke a inauguré le printemps dernier, ce qu’ils ont baptisé la « zone de rencontre neutre ». Cette zone est aménagée dans le stationnement du quartier général de la rue Maurice-Houle. L’endroit est sous surveillance 24 heures sur 24. Il peut servir notamment, à des transactions à la suite d’achats en ligne ou à des rencontres de parents en garde partagée d’enfants :

La ville de Montréal devrait imiter la ville de Sherbrooke est aménagé des zones de rencontre neutre.L’initiative est excellente et fonctionne très bien là-bas. Il y aurait tout intérêt à imiter cette fameuse zone sécurtitaire ici.

Entretemps, suivez les conseils de Nicolas Poulin : soyez prudents en tout temps !

Crédit Photo : Maxime Picard/La Tribune
Source : Sébatien Lajoie, «Un ancien du Phœnix passe à un millimètre de la mort », La Tribune

À lire aussi sur le 7e match:

Brian Burke y va d’une déclaration-choc qui ne plait pas aux partisans des Maple Leafs :

Selon Brian Burke, Auston Matthews va quitter les Maple Leafs à la fin de son contrat

Le CH répond avec humour au sujet de sa fameuse liste de repêchage dévoilée :

La fameuse liste de repêchage du CH dévoilée : Le Canadien répond avec humour sur son compte Twitter

Le top 10 des gardiens de The NHL Network :

Le top 10 des meilleurs gardiens de la LNH selon NHL Network

Mots clés: