Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Jake Gardiner : la peur d’évoluer dans un gros marché canadien l’a fait reculer


Par Daniel Vanier

Les partisans du Canadien de Montréal ont vécu une déception vendredi dernier lorsqu’ils ont appris que le défenseur Jake Gardiner a signé une entente de quatre ans et 16,2 millions US avec les Hurricanes de la Caroline.

Nombreux étaient les «partisans» (entre guillemets, car ce n’en étaient visiblement pas tous) du CH qui se sont alors mis à critiquer vivement Marc Bergevin « caca Marc Bergevin ! il aurait pu offrir autant» disait-on. On accusait encore le DG du Tricolore de ne rien faire et d’être un incompétent.

Bergevin avait offert mieux

Le DG du Canadien, encore une fois, ne méritait pas de telles critiques. Non seulement il avait bel et bien fait une offre à l’ancien défenseur des Maple Leafs, mais son offre était même supérieure à celle des Hurricanes. C’est ce que rapportait aujourd’hui Alexandre Pratt du quotidien La Presse :

:

L’offre de la formation montréalaise était plus courte d’une saison, mais au final on peut la voir ainsi :

Canadien : 15,75 millions pour 3 ans. Moyenne de 5,25 millions par saison.

Hurricanes : 16,2 millions pour 4 ans. Moyenne de 4,05 millions par saison.

C’est donc 1,2 million par année que Gardiner perd. Pourquoi refuser d’obtenir 3,6 millions de plus dans son compte de banque ? L’imposition au Québec l’a-t-il fait reculer ? Voici ce que rapporte Alexandre Pratt à ce sujet :
« il y a un écart important entre le taux d’imposition maximal en Caroline du Nord et celui du Québec. Dix points de pourcentage. Mais l’offre du Canadien restait quand même plus avantageuse.»

La peur d’évoluer à nouveau dans un grand marché canadien

La raison la plus probable de ce refus est un point que le journaliste de La Presse souligne en toute fin de chronique : Jake Gardiner n’avait probablement aucune envie de revenir jouer dans un grand marché canadien.

Lorsqu’on se souvient comment les fans des Maple Leafs ont traité Jake Gardiner, on voit beaucoup de logique à cet énoncé. Les partisans des Leafs l’ont hué à chaque fois qu’il touchait à la rondelle lors d’une partie contre l’Avalanche du Colorado, et ce fut encore pire lors de la série contre les Bruins de Boston au cours des dernières séries éliminatoires. La haine de ces supposés aprtisans s’était propagée sur les réseaux sociaux. Le 7e match avait d’ailleurs écrit un texte pour dire que le défenseur ne méritait vraiment pas un tel traitement. Voici le texte en question :

Jake Gardiner a connu un match horrible, mais méritait-il autant de haine ?

Les partisans de Montréal sont parfois aussi durs

Personne, mais alors vraiment personne, ne mérite un tel traitement. Peu importe le salaire ou le statut du joueur. Lorsqu’on regarde tout cela, est-ce que le refus de Jake Gardiner de venir jouer à Montréal est si surprenant ? Alexandre Pratt rappelle que certains «partisans» du Canadien ont déjà aussi agi ainsi avec quelques joueurs du Bleu-Blanc-Rouge:

« Ces derniers mois, à Toronto, les fans des Maple Leafs l’ont pris à partie. Il fut leur punching bag. Leur bouc émissaire. Leur souffre-douleur. Comme Patrice Brisebois à Montréal il y a 20 ans. C’était devenu lourd.»

Gardiner a donc refusé cette pression. Au final, c’est son choix et Marc Bergevin ne peut rien y faire.

Marc Bergevin a travaillé très fort cet été

Cela nous emmène à un autre point. Ceux qui accusent Marc Bergevin de ne rien faire ou encore de ne pas travailler assez fort ne semblent pas suivre les actualités sportives de très près.

Le DG du Tricolore à fait des offres supérieures à Matt Duchene et Jake Gardiner, mais les joueurs ont décidé de signer ailleurs. Ila aussi fait des offres hostiles à Brayden Point qui a refusé et à Sebastian Aho qui l’a accepté, mais qui a été jugé trop basse selon les partisans. Bergevin a au moins essayé dans le cas de ces 4 joueurs .

De plus, Bergevin a effectué 2 transactions en envoyant Andrew Shaw et le choix de 7e ronde du Canadien en 2021 aux Blackhawks en retour d’un choix de 2e ronde des Blackhawks en 2020 et aussi d’un choix de 3e ronde de Chicago en 2021. Une transaction jugée excellente par la grande majorité de observateurs, car il a obtenu beaucoup que ce que ceux-ci croyaient. Il aussi échangé Nicolas Deslauriers aux Ducks en retour d’un choix de 4e ronde en 2020. Une autre bonne transaction selon les spécialistes.

Le DG du CH a aussi signé 5 joueurs autonomes. le gardien Keith Kinkaid, le défenseur Ben Chiarot, et le centre Nick Cousins devraient tous trois venir aider l’équipe cette saison alors que l’ailier gauche Phil Varone et l’ailier droit Riley Barber vont venir fortement aider le Rocket et peut-être même venir mêler les cartes à Montréal ou du moins, être de bonnes options en cas de blessures

Marc Bergevin a donc travaillé TRÈS fort. Il ne mérite aucunement de telles critiques, mais c’est malheureusement souvent ainsi à Montréal. Certaines personnes critiquent avant de regarder la situation au complet. Que ce soit avec le personnel de la direction ou avec certains joueurs.

Mieux ainsi pour tout le monde

Jake Gardiner a donc refusé de jouer à Montréal. Ce n’est pas la faute de Marc Bergevin.
C’est le choix du joueur. Il voulait avoir la tranquillité d’esprit et n’avait peut-être pas la force de caractère nécessaire pour évoluer dans un marché qui possède autant de pression que Montréal et quelques autres endroits de la LNH.
Au final, c’est mieux ainsi. Autant pour Jake Gardiner que pour les partisans du Canadien. Le premier mérite la quiétude après avoir passé à travers l’enfer. Les seconds mértitent des joueurs qui veulent vraiment endosser l’uniforme du Canadien de Montréal !

Crédit photo : RDS
Source: Alexandre Pratt, « Jake Gardiner a refusé 15,75 millions du Canadien», La Presse

À lire aussi sur le 7e match:

Quelle belle histoire !

Bianca Andreescu fait officiellement partie de l’élite du tennis féminin

Les Blue Jackets et Zack Werenski s’entendent :

Les Blue Jackets et le défenseur Zack Werenski trouvent enfin un terrain d’entente

Alexander Romanov : un très bon pari de la part des Canadiens :

Alexander Romanov frappe dur !

Mots clés: , ,