Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Sabres


Par Gabriel Asselin

Après avoir effectué une improbable remontée victorieuse contre les Maple Leafs de Toronto samedi dernier, le Tricolore reprendra l’action ce soir en disputant le dernier match de son périple de trois rencontres. Pour l’occasion, les hommes de Claude Julien rendront visite aux Sabres de Buffalo. La joute se mettra en branle sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté. Nick Cousins est demeuré à Montréal en raison d’une blessure au dos.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Mike Reilly et Christian Folin disputeront leur premier match de la saison, tandis que Cale Fleury et Brett Kulak seront laissés de côté

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Keith Kinkaid obtiendra son premier départ officiel dans l’uniforme du Tricolore, tandis que Carey Price le secondera.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Rasmus Dahlin

La première sélection au total lors de l’encan amateur de 2018 a connu une bonne première campagne dans le circuit Bettman au cours de la dernière saison, récoltant 44 points, dont 9 buts, en 82 rencontres. Il avait également terminé au troisième échelon au scrutin du trophée Calder derrière Elias Pettersson et Jordan Binnington. Cependant, le défenseur suédois de 19 ans a amorcé cette nouvelle campagne sur les chapeaux de roues. En trois rencontres depuis jeudi dernier, Dahlin revendique un but et quatre mentions d’aide pour cinq points, ce qui lui confère le premier échelon des pointeurs parmi les défenseurs du circuit Bettman, à égalité avec Dougie Hamilton et Morgan Rielly, qui ont cependant joué un match de plus. Également, il n’a pas mal fait contre le Tricolore au cours de la dernière campagne, récoltant trois mentions d’aide en quatre rencontres entre les deux rivaux de la division Atlantique. Dahlin agit à titre de quart-arrière pour l’attaque des Sabres et si les hommes de Claude Julien sont en mesure de le contenir ce soir, ils augmenteront considérablement leurs chances de l’emporter.

2- Amorcer le match en première période

Le Canadien a récolté trois points sur une possibilité de quatre depuis le début de la campagne, mais on ne peut dire qu’ils ont tous été mérités. On ne peut dire non plus que le Tricolore a été atroce au cours des premières périodes qu’il a disputés en Caroline et à Toronto, sauf qu’à chaque occasion, il a retraité au vestiaire en retard par un but. Il avait même pris les devants après seulement 68 secondes de jeu contre les Maple Leafs. Cependant, force est d’admettre que le Tricolore joue du hockey de rattrapage plus souvent qu’autrement depuis le début de la campagne. En effet, le Tricolore a eu les devants pendant 18 minutes et 33 secondes après deux rencontres, tandis qu’il a tiré pendant plus du double de cette durée, soit 47 minutes et 29 secondes. Si on se fit à cette dernière statistique, le Canadien ne devrait pas avoir récolté 75% des points disponibles.

La raison pour laquelle ce voyage peut être qualifié de satisfaisant, même advenant un revers ce soir, réside dans la résilience qu’ont fait preuve les hommes de Claude Julien. En Caroline, le Canadien tirait de l’arrière 2 à 0 dès la troisième minute du deuxième vingt, ce qui était loin d’être le début de saison escompté, mais il est revenu en force avec deux buts rapides et un troisième en fin d’engagement pour retraiter au vestiaire avec l’avance. La situation était nettement pire à Toronto, alors que le Tricolore ne s’est pas présenté en deuxième période, jouant de rôle de spectateur. Le quatrième but des Maple Leafs, celui de William Nylander, lors de la sixième minute du troisième vingt aurait dû clore le débat, mais les hommes de Claude Julien ont orchestré une remontée improbable, marquant quatre buts sans riposte, pour éventuellement avoir le dernier mot en tirs de barrage. Cependant, un tel scénario ne pourra être reproduit à 80 reprises cette saison et les hommes de Claude Julien auront de meilleures de l’emporter s’ils disputent finalement un match complet de 60 minutes.

3- Être discipliné

L’indiscipline est clairement l’un des aspects à corriger chez les hommes de Claude Julien si on regarde le nombre très élevé de pénalités écopées depuis le début du calendrier préparatoire, dont plusieurs auraient pu être facilement évitées. Seulement lors de la rencontre à Toronto, parmi les cinq infractions décernées au Tricolore, deux ont été écopées en zone offensive par Tomas Tatar. Heureusement pour l’entraîneur-chef du Canadien, ses hommes sont efficaces avec un joueur en moins, permettant à la formation montréalaise de rester dans le match. Les Maple Leafs de Toronto ont une force de frappe explosive sur l’attaque massive et on peut en dire autant des Sabres de Buffalo. Ces derniers n’ont qu’un seul joueur, Jack Eichel, avec un salaire annuel moyen dans les huit chiffres, contrairement à trois à Toronto, mais ils sont tout aussi efficaces avec un homme en plus. En trois rencontres cette saison, qui se sont soldées par deux victoires et une défaite en prolongation, les hommes de Ralph Krueger ont trouvé le fond du filet à treize reprises, dont sept lors de leur match d’ouverture contre les Devils du New Jersey. Parmi ces treize buts, près de la moitié, soit six, ont été marqués avec l’avantage d’un homme. Le plus effrayant, c’est qu’ils n’ont eu que dix opportunités de déployer leur attaque massive, soit un pourcentage de réussite astronomique de 60%. Bref, le Tricolore devra se tenir loin du cachot s’il veut avoir cinq points en banque lors de son match d’ouverture jeudi.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait compléter son voyage sur une bonne note.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et Wyrk.com

À lire aussi sur Le 7e Match:

Patrick Marleau signe avec les Sharks à un prix d’aubaine :

Un retour au bercail pour Patrick Marleau

John Scott a un sacré bon sens de l’humour :

À voir : John Scott taquine les Jets de Winnipeg

James Neal connaît tout un début de saison !

À VOIR : James Neal connaît une soirée magique avec les Oilers d’Edmonton !

Mots clés: , ,