Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Red Wings vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Après avoir récolté quatre points sur une possibilité de six au cours de son voyage initial de trois rencontres, le Canadien retrouvera enfin ses partisans ce soir alors que les Red Wings de Detroit seront les visiteurs dans le cadre du match d’ouverture locale. Les cérémonies se mettront en branle sur le coup de 18h45.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté. Nick Cousins n’a pas fait le voyage à Buffalo en raison d’une blessure au dos et il ne disputera pas le match de soir.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne sera apporté, Cale Fleury et Brett Kulak seront laissés de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera de retour à son poste devant la cage du Tricolore et Keith Kinkaid le secondera.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Anthony Mantha

Les Red Wings de Detroit ne possèdent pas une attaque intimidante au premier coup d’œil, mais l’un de leur joueurs terrifie les défensives adverses depuis le début de la campagne. Il s’agit de l’ailier droit originaire de Longueuil, Anthony Mantha. En trois matchs depuis le début de la présente saison régulière, les Red Wings ont trouvé le fond du filet à dix reprises, tandis que le Québécois a été auteur ou complice de sept d’entre eux. Lors de leur premier match, disputé samedi contre les Predators de Nashville, Mantha a récolté un but et deux mentions d’aide dans une victoire des siens par le pointage de 5 à 3. Puis, le lendemain, contre les Stars de Dallas, l’ailier droit a inscrit les quatre buts des siens, dont le but gagnant avec 54 secondes à faire en troisième période, afin de permettre à ses coéquipiers de savourer une deuxième victoire consécutive, cette fois par le pointage de 4 à 3. Finalement, mardi, contre les Ducks d’Anaheim, Mantha a été réduit au silence et les Red Wings se sont inclinés 3 à 1 à domicile. Mantha occupe présentement le deuxième échelon des buteurs du circuit Bettman derrière les six buts du surprenant James Neal, des Oilers d’Edmonton. Bien entendu, les joueurs québécois entretiennent fréquemment une motivation supplémentaire à l’idée de jouer devant parents et amis sur la glace du Centre Bell. Les hommes de Claude Julien devront surveiller de près le numéro 39 des visiteurs s’ils veulent amorcer leur saison locale du bon pied.

2- Éviter de jouer du hockey de rattrapage

Une tendance lourde s’est dessinée chez le Canadien de Montréal au cours du récent voyage de trois rencontres, celle de constamment jouer du hockey de rattrapage. On peut considérer ce périple du Tricolore comme une réussite en raison des quatre points récoltés sur une possibilité de six, mais on ne peut en dire autant si on ne tient compte que du jeu sur la glace. En fait, le Tricolore peut se compter chanceux d’avoir récolté le moindre point, puisqu’il tirait de l’arrière par deux buts en début de deuxième période en Caroline et en début de troisième période à Buffalo, tandis qu’il tirait de l’arrière par trois buts contre les puissants Maple Leafs de Toronto alors qu’il ne restait que quinze minutes à la rencontre.

Les Red Wings ne possèdent assurément pas la meilleure brigade défensive du circuit Bettman, mais les hommes de Claude Julien ne devront pas croire qu’il sera facile de trouver le fond du filet dès le début du match et non grâce à un réveil soudain de l’équipe comme ce fut le cas lors des trois premiers matchs de la saison. Vous allez me dire, avec raison que Max Domi a ouvert la marque dès la 68e seconde de jeu à Toronto, mais le Tricolore a été invisible jusqu’à ce qu’il se mette en marche au troisième vingt. En d’autres mots, il n’a pas profité de ce but rapide pour déstabiliser les Maple Leafs et prendre le contrôle de la rencontre. À vrai dire, Alexander Kerfoot s’est échappé devant Carey Price seulement une quinzaine de secondes après le but de Domi et les hommes de Mike Babcock n’ont plus été menacés durant les 44 minutes subséquentes. Bref, le moment serait bien choisi ce soir pour jouer un match complet de 60 minutes afin d’amorcer sa saison à domicile sur des bases solides.

3- Éviter les pénalités inutiles

Une autre lourde tendance qui est flagrante chez le Tricolore depuis le début de la saison, et même lors des matchs préparatoires, est la capacité de l’équipe à écoper d’infractions qui auraient pu facilement être évitées. Depuis le début du calendrier hors-concours, les hommes de Claude Julien ont permis à leurs adversaires de déployer leur attaque massive à 45 reprises en dix matchs, soit une moyenne de 4,5 pénalités par match, une statistique nettement trop élevée si le Tricolore souhaite se battre pour les trois premières positions de la division Atlantique. Si on compare avec la saison dernière, le Canadien avait offert 241 jeux de puissance en 82 matchs, soit légèrement en-dessous des trois opportunités par rencontre.

Revenons aux matchs du Tricolore depuis le début de la saison. Il faut dire que Tomas Tatar n’aide en rien la statistique précédemment mentionnée, alors qu’il a écopé de quatre infractions au cours des deux derniers matchs, dont deux contre les Maple Leafs en territoire offensif. Vous allez me dire que sa pénalité de mercredi pour obstruction à l’endroit de Jake McCabe en début de match était tirée par les cheveux et je vous l’accorde. Cependant, les pénalités pour coups de bâton écopées par Tatar et Phillip Danault, qui a offert la victoire aux Sabres même si le but gagnant n’a pas été techniquement inscrit sur le jeu de puissance, ainsi que celle de Jordan Weal, pour avoir retenu le bâton de Rasmus Ristolainen, étaient tous des infractions facilement évitables et elles auraient pu permettre au Tricolore de récolter deux points au lieu d’un seul. Qui sait, ce point perdu pourrait faire une énorme différence à la fin de la saison. Chaque point est important du premier au 82e match de la saison et les hommes de Claude Julien doivent éviter les pénalités de type “crampe au cerveau” s’il souhaite accumuler les victoires et les points au classement.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait amorcer sa saison locale sur une bonne note.

Crédit photo : NHL.com (4 fois)

À lire aussi sur Le 7e Match:

Le Canadien termine son voyage avec 4 points sur une possibilité de 6 :

Les Sabres obtiennent le dernier mot en prolongation

John Scott a un sacré bon sens de l’humour :

À voir : John Scott taquine les Jets de Winnipeg

James Neal connaît tout un début de saison !

À VOIR : James Neal connaît une soirée magique avec les Oilers d’Edmonton !

Mots clés: , ,