Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Claude Julien ne semble pas l’homme de la situation


Par Daniel Vanier

Claude Julien est un entraîneur d’expérience dans la Ligue Nationale de hockey. Il a débuté sa carrière comme entraîneur de la LNH avec le Canadien de Montréal en 2002-03. Après 3 saisons à Montréal, il fut congédié par le directeur général de l’époque, Bob Gainey, alors que les Canadiens étaient en dixième position et décide de prendre les commandes de la formation jusqu’à la fin de la saison, avant de céder sa place à Guy Carbonneau. Le 13 juin 2006, Lou Lamoriello, le directeur général des Devils du New Jersey, le nomme entraîneur-chef de l’équipe. Julien ne fera pas long feu au New Jersey, car il est cependant congédié le 2 avril 2007, une semaine avant la fin de la saison régulière 2006-2007.

Claude Julien ne demeure toutefois pas longtemps sans emploi. Le 21 juin 2007, il est engagé par les Bruins de Boston. Il va remporter le trophée Jack Adams remis au meilleur entraîneur de la LNH. En 2009. il va remporter sa première Coupe Stanley en carrière avec les Bruins en 2011. Il va passer 9 saisons comme entraîneur des Bruins avant d’être congédié le 7 février 2017, alors que Boston est sur le point de rater les séries éliminatoires pour une 3e saison consécutive. Une semaine plus tard, le 14 février 2017, il effectue un retour avec les Canadiens de Montréal, à la suite du congédiement de Michel Therrien, qu’il viendra remplacer une 2e fois, et signe un contrat de cinq saisons avec l’équipe.

Donc, de toute évidence , Julien est un entraîneur d’expérience qui possède de belles qualités. Toutefois, de nombreux observateurs s’interrogent à savoir s’il est vraiment l’homme qu’il faut pour diriger le Canadien de Montréal de 2019-2020.

Claude Julien utilise mal ses jeunes joueurs

Julien semble préférer utiliser des joueurs avec plus d’expérience que de faire jouer les jeunes et d’exploiter leur potentiel en leur faisant prendre de l’expérience. Il va leur donner peu de temps de jeu et ces jeunes seront rapidement pénalisés en voyant leur temps de jeu diminuer de façon drastique ou même être retiré de l’alignement s’ils ne jouent pas de la façon demandée par l’ancien entraîneur des Olympiques de Hull.

Nick Suzuki a été rétrogradé sur le 4e trio au cours du dernier match. Les deux matchs précédents, il avait commencé sur le 2e trio avant de terminer ces derniers matchs sur le 4 e trio. Il a joué un peu plus de 16 minutes lors de ces deux matchs. C’est trois minutes de plus que lors de ses 3 premiers matchs avec le CH.

Cependant, il était le 13e attaquant lors de l’entraînement aujourd’hui. Si la tendance se maintient, il regardera donc le match de mardi contre le Lightning du haut de la passerelle, alors que Nick Cousins va le remplacer dans la formation.

Le défenseur Cale Fleury a connu un très bon camp d’entraînement et a percer la formation. Il a joué 2 matchs où il fut peu utilisé, Il a été employé pendant 14 minutes 52 secondes au premier duel de la saison, à Raleigh, et 10:28, contre les Maple Leafs à Toronto, le 5 octobre dernier. Après ces 2 parties, il fut retiré de la formation partante et n’a pas eu la chance de porter l’uniforme du Tricolore depuis.

Utiliser un jeune aussi talentueux que Nick Suzuki sur le 4e trio ou laisser poireauter un défenseur prometteur comme Cale Fleury sur la passerelle n’est pas ce qu’il ya de mieux pour le développement de ces jeunes. Aussi, les punir à la moindre erreur mine la confiance de ces espoirs. Julien devrait plutôt  les utiliser à toutes les sauces et vivre avec les erreurs de ces jeunes espoirs qui vont aller en s’améliorant et parviendront ainsi à faire du Canadien de Montréal une meilleure équipe. Il préfère plutôt utiliser des joueurs plus marginaux qui vont effectuer des jeux simples mais efficace et commetre ainsi peu d’erreurs.

Nick Suzuki et Cale Fleury ne sont peut-être pas encore prêts pour la LNH. Suzuki entre autre aurait possiblement intérêt à aller prendre de l’expérience dans la Ligue Américaine. Toutefois, la façon de Claude Julien d’utiliser  les jeunes joueurs ne change pas et le vétéran entraineur devrait revoir sa manière d,’agir avec eux, mais il ne semble pas du tout disposé à le faire.

Jean-Charles Lajoie disait d’ailleurs que le Canadien de Montréal agit différemment des autres équipes de la LNH avec ses jeunes joueurs :

«Partout dans la LNH, on tasse des vétérans pour faire de la place aux jeunes. Ici, à Montréal, on a l’impression qu’on tasse les jeunes dans le coin sur la route du purgatoire.»

Une victoire qui fait un peu peur

En ce sens, la belle victoire de 6-3 contre les Blues de Saint-Louis fait aussi un peu peur à l’auteur de ces lignes. Dans cette victoire, Jordan Weal fut utilisé sur le top 6 alors que Suzuki se retrouvait sur le 4e trio.On aime bien Jordan Weal qui a beaucoup de coeur et ne lésine jamais sur l’effort, mais de le voir prendre la place d’un jeune attaquant sur le top 6 est un peu choquant. Le fait que le CH a remporté ce match risque de faire croire à Claude Julien qu’il a la bonne recette . Il va donc continuer d’utiliser ce type de joueur au détriment de développer un joueur qui a beaucoup plus de potentiel.

L’entraîneur du CH semble avoir une vision beaucoup plus à court terme. Cela va lui donner quelques victoires en ce moment, mais pour que le Canadien  devienne une équipe de tête et non une formation de milieu de peloton, il faut laisser les jeunes joueurs s’exprimer et se développer.

Un système de jeu qui semble désuet

Outre le fait que l’entraîneur du CH est possiblement trop sévère avec ses jeunes joueurs, il semble aussi limiter beaucoup la créativité de ses attaquants en général. L’ancien défenseur du Canadien, Alexandre Picard, en a glissé un mot récemment :

«Je trouve qu’ils sont très linéaires à l’attaque. Soit qu’ils n’ont pas d’option en entrée de zone et ils lancent la rondelle dans le fond. Sinon, le joueur transporte la rondelle le long de la bande.À part Domi et Drouin, qui sont plus créatifs pour trouver de l’espace libre, aucun joueur ne se sent à l’aise de le faire. C’est très prévisible et très facile à défendre.
«Ils ont des joueurs de talent. Est-ce que c’est Claude Julien qui demande à ses joueurs de garder ça simple? Probablement».

Picard croit que Julien devrait s’inspirer du système utilisé par Gerard Gallant avec les Golden Knights  de Vegas :

«Si on regarde les nouvelles tendances, Gerard Gallant est reconnu comme un entraîneur qui laisse jouer ses hommes. C’est peut-être l’approche qu’on devrait avoir chez les Canadiens.»

Julien va préférer prôner un système défensif et très simple pour limiter les erreurs. Ce faisant, les jeunes et rapides attaquants du Tricolore sont menottés et ne peuvent exprimer leur talent. Le Canadien devient ainsi trop souvent une équipe plus facile à contrer.

L’ère Dominique Ducharme doit commencer bientôt

Claude Julien entame présentement sa 4e saison à la barre du Canadien de Montréal. Il avait signé un contrat de 5 ans. Il faut commencer à préparer son départ.

Si Marc Bergevin décide de se séparer de son entraîneur -chef, il n’aura pas à aller loin pour trouver son remplaçant. Il possède déjà le candidat idéal  sur la liste de paie de l’équipe : Dominique Ducharme.

Nous parlions plus haut de Gerard Gallant. Rappellez-vous qu’il était anciennement  entrâineur adjoint avec le Canadien  de Montréal. Gallant aurait-il demeuré à Montréal si on lui avait offert le poste d’entraineur-chef ? Nous ne le saurons jamais, mais disons qu’il y a de fortes probabilités. Il ne faudrait pas maintenant  perdre un entraîneur de talent comme Dominique Ducharme au profit d’une autre formation. Ducharme apprend beaucoup en état un des adjoints de Claude Julien depuis 2 saisons.Il est maintenant prêt à prendre les rênes de l’équipe. Dominique Ducharme entre dans cette catégorie d’entraineur qui excelle avec les jeunes joueurs et qui pourra aussi apporter des idées nouvelles au Candien qui semble en avoir bien besoin. Les Nick Suzuki, Josh Brook, Ryan Poehling, Cole Caufield, Jesse Ylonen, Jake Evans et Alexander Romanov sont prometteurs et auront besoin des conseils d’un entraineur qui est apte et aime travailler avec les jeunes.

Dominique Ducharme est un jeune entraineur qui a connu du succès partout où il a passé. Il serait bien qu’il continue de le faire en étant à la barre du Canadien de Montréal.                                                                                                                                                Crédit photo : The Athletic

À lire aussi sur Le 7e Match

L’offensive du CH connait un de ses meilleurs départs depuis 1982 :

L’offensive du CH connaît un de ses meilleurs départs


Une belle preuve d’amour des partisans du CH Pour Jonathan Drouin :

Si vous l’avez raté : une belle ovation pour Jonathan Drouin

Keith Kinkaid a une façon bien amusante de résumer les parties de son équipe :

Les codes de Keith Kinkaid

Mots clés: , , , , ,

2 Réponses “Claude Julien ne semble pas l’homme de la situation”

  1. mathieu
    15 octobre 2019 à 09:32

    lire cela est une perte de temps venant de faux analyse de faux expert bref des gens qui connaissent rien au sports professionnels et connaissent encore moin le hockey . jaurai aimer en écrire plus long pour vous faire perdre votre temps a mon tour mais bref pas juste sa à faire

  2. Daniel Vanier
    15 octobre 2019 à 14:09

    @ Mathieu. Dans notre analyse nous avons pris la peine d’ insérer l’ opinion d’un journaliste d’expérience en Jean-Charles Lajoie ainsi que celle d’un ancien défenseur de la Ligue Nationale en Alexandre Picard. Il me semble que ces personnes ont de l’ expérience et doivent s’y connaître quelque peu en matière de sport professionnel et de hockey.