Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le boxeur Patrick Day perd la vie à la suite de ses blessures


Par Daniel Vanier

Le boxeur américain Patrick Day, qui était dans un état critique depuis le violent K.-O. dont il a été victime samedi soir, est mort à 27 ans mercredi des suites d’une lésion cérébrale subie lors de son combat contre Charles Conwel, à Chicago. La triste nouvelle a été annoncée par le promoteur de combats Lou DiBella :

Voici le communiqué émis par le promoteur :
« Patrick Day est décédé le 16 octobre 2019, des suites de la lésion cérébrale traumatique qu’il a subie dans son combat des super-mi-moyens contre son compatriote Charles Conwell.« Il était entouré de sa famille, d’amis proches et de membres de son équipe, dont son mentor, ami et entraîneur Joe Higgins. Au nom de la famille de Patrick, de son équipe et de ses proches, nous sommes reconnaissants pour les prières, le soutien et les marques d’amour adressés à Pat depuis sa blessure »

Un 10e round fatidique

Patrick Day avait débuté sa carrière en 2013. il avait une fiche de 17 victoires 4 défaites et un match nul en 22 affrontements. Son dernier combat avait eu lieu en juin dernier à New York et Day avait subi un revers contre Carlos Adames.

Samedi soir, c’est au 10e round que Patrick Day a subi son K.-O fatidique, dans la Wintrust Arena de Chicago, Day fut terrassé par un puissant et foudroyant crochet du gauche de Conwell.

La tête du pauvre Day est venue heurter lourdement le tapis. Il est à se demander si ce combat n’aurait pas du être arrêté plus tôt. Patrick Day fut dominé durant tout le combat. Il avait déjà encaissé une multitude de coups et avait été fortement ébranlé quelques instants auparavant, cette fois-ci par une droite de son dangereux adversaire.

Il a dû quitter le ring en civière

Cependant rien n’en fut fait. Le jeune homme de 27 ans s’est finalement écroulé et n’a jamais été apte à se relever.Il a été évacué inconscient sur une civière pour être transporté de toute urgence à l’hôpital où il a subi une opération de chirurgie cérébrale. Patrick Day était dans le coma depuis.

Il a finalement perdu son combat… et la vie.

Le 4e décès en 3 mois

Patrick Day Day est au moins le quatrième boxeur professionnel à mourir des suites de blessures sur un ring cette année :

Le boxeur russe Maxim Dadashev est décédé des suites d’une lésion cérébrale subie au cours d’un combat contre le Portoricain Subriel Matias dans le Maryland. Dadashev était âgé de 28 ans. Seulement deux jours plus tard, le boxeur argentin Hugo Santillan, âgé de 23 ans est décédé après un combat contre Eduardo Javier Abreu à San Nicolas. Le 3e décès, celui de Boris Stanchov, est encore plus particulier. Stanchov s’est écroulé lors d’un combat après un arrêt cardiaque. Âgé de 21 ans, le boxeur est mort tragiquement sur place. Les médecins ont en effet essayé de le réanimer… en vain.

Cet évènement tragique est d’autant plus spécial puisque lors de ce combat contre Ardit Murja, le défunt sportif utilisait la licence de son cousin, Isus Velichkov. Comme le rapporte le journal The Sun, Boris combattait sous cette licence depuis plus d’un an.

Des normes de sécurité plus strictes ?

Il serait plus que temps que la Boxe instaure des règles de sécurité beaucoup plus strictes. Monsieur Dibella l’a d’ailleurs demandé dans un communiqué qui s’adressait cette fois-ci aux autorités de ce sport :

« Il est très difficile d’expliquer ou de justifier les dangers de la boxe dans un moment pareil. Cependant, l’heure est venue de passer à l’action. Bien que nous n’ayons pas les réponses, nous savons les nombreuses questions à poser et nous avons les moyens d’y répondre de manière responsable, pour rendre la boxe plus sûre pour tous les participants ».

Il est effectivement grand temps que la boxe agisse en conséquence. Il y a
eu suffisamment de jeunes hommes qui ont perdu la vie comme cela.
Crédit photo : Business insider et CNN

À lire aussi sur Le 7e Match

Ouf..Voici ce qu ‘on appelle perdre le contrôle :

VIDÉO : Un entraîneur de la Swedish Hockey League saute littérallement sa coche contre les arbitres dans une entrevue d’après-match

Voici une distraction qui coûte cher :

Un gardien de but universitaire fait toute une gaffe !

Plusieurs décisions de Claude Julien sont loin de faire l’unanimité :

Claude Julien ne semble pas l’homme de la situation