Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le repêchage de la LNH, une science inexacte :les vols (partie 2)


Par Louis-Thomas Bastien

Il y a un peu plus d’une semaine je vous ai présenté les vols des repêchages de la LNH entre 2005 et 2010. Voici maintenant la deuxième partie regroupant les vols des repêchages qui se sont déroulés entre 2011 et 2017.

Repêchage de 2011:

Nikita Kucherov ( 58ème par le Lightning de Tampa Bay)

crédit photo: NHL.com

Sortant d’une saison 2018-2019 de 128 points et raflant les trophées Art Ross, Hart et Ted Lindsay. Kucherov est sans aucun doute le vol de ce repêchage de 2011, quoique mention spécial à celui qu’on surnomme Johnny Hockey Johnny Gaudreau. Nikita Kucherov en carrière jusqu’à ce jour, c’est six saisons dans la ligue nationale totalisant 460 parties jouées et 473 points. Kucherov se situe actuellement au premier rang des pointeurs de cette cohorte de 2011 avec une moyenne de 1.02 points par match, son plus proche poursuivant est le capitaine de l’Avalanche du Colorado Gabriel Landeskog qui lui a disputé 130 parties de plus que l’attaquant d’origine russe. Si le repêchage de 2011 s’effectuait aujourd’hui Kucherov aurait tout comme Vladimir Tarasenko été repêché au premier rang par les Oilers d’Edmonton.

Repêchage de 2012:

Matt Murray ( 83ème par les Penguins de Pittsburgh)

crédit photo: nhl.nbcsports.com

Considérant que cette classe de 2012 se retrouve à être assez faible côté talent et statistique mon choix s’est arrêté sur le gardien de but des Penguins Matt Murray. Aujourd’hui âgé de 25 ans Murray est maintenant le gardien numéro un à Pittsburgh. Après avoir complété trois saisons complète dans la ligue américaine Murray s’amène fin prêt pour la LNH, en séries 2015-2016 il prend la relève de Marc-André Fleury. Le numéro 30 réussira ensuite à gagner la coupe Stanley en étant encore considéré comme un gardien recrue ayant seulement disputé treize parties en LNH auparavant. Ensuite, l’annonce de la venue d’une équipe d’expansion à Las Vegas donna une dure décision à prendre pour les dirigeants à Pittsburgh. Bref, Fleury ne fut pas protégé et fera ensuite ses bagages vers la ville du vice pour y continuer sa carrière. Matt Murray est celui qui aura causé la perte de Marc-André Fleury dans la ville de l’acier. Aujourd’hui avec un peu de recul on peut encore questionné la décision à Pittsburgh mais ils ont opté pour la jeunesse et c’est comprenable. Encore une fois si le repêchage était refait Murray aurait été sélectionné au premier par devinez qui? … Les Oilers d’Edmonton! Disons que les Oilers en aurait besoin de ce gardien numéro un stable. 

Repêchage de 2013:

Jake Guentzel ( 77ème au total par les Penguins de Pittsburgh)

crédit photo: thehockeynews.com

Encore une fois, c’est un joueur des Penguins de Pittsburgh qui se retrouve à être le vol d’un repêchage pour la deuxième année d’affilée. Cette fois-ci, c’est Jake Guentzel qui se voit décerner cet honneur. Guentzel est aujourd’hui âgé de 25 ans mais c’est lors des séries de 2016 qu’il s’est fait connaître comme un des rouages important dans la conquête des Penguins en 2016. Depuis, l’attaquant n’a jamais relâché le pied de la pédale, il s’est établi la saison dernière comme étant un compteur de 40 buts le tout en établissant une saison record de 76 points. Fait intéressant, selon le site NHL.com le numéro 59, se retrouve au premier rang au niveau des points en séries parmi les joueurs ayant été repêché tout comme lui lors du repêchage de 2013. Au sommaire, il totalise 170 points en 219 parties, ce qui le place au 11ème rang des pointeurs de cette cohorte. Guentzel, aurait entendu son nom sortir au cinquième rang par les Hurricanes de la Caroline.

Repêchage de 2014:

David Pastrnak (25ème par les Bruins de Boston)

crédit photo: nhl.com

Bien que Pastrnak a été repêché tard en première, je le considère tout de même comme le vol de l’édition 2014 du repêchage d’entrée de la LNH. Le Tchèque de 23 ans, s’est déjà fait un nom depuis son arrivée dans la ligue en 2014-2015, et il continue de le faire en s’établissant comme un des joueurs les plus indispensable aux Bruins mais aussi en tant que joueur élite dans la meilleur ligue de hockey professionnelle au monde. En date du 5 novembre 2019 le numéro 88 des Bruins se retrouve au premier rang des marqueurs totalisant 29 points dont 14 buts en 14 parties. En carrière, il a récolté 313 points en 334 parties et ce compteur de points n’est pas prêt de s’arrêter avec le rythme qu’il possède en ce début de campagne. En 2014, David Pastrnak serait repêché au deuxième rang par les Sabres de Buffalo si le repêchage était à refaire aujourd’hui.

Repêchage de 2015:

Sebastian Aho (35ème au total par les Hurricanes de la Caroline)

crédit photo: tsn.ca

Je ne parle pas ici du défenseur du même nom appartenant aux Islanders de New York, mais du joueur de centre étoile de la Caroline. On s’en rappelle tous le 1er juillet dernier le directeur général du Canadien, Marc Bergevin avait soumis une offre hostile de 8,454 millions de dollar américain pour une durée de 5 années à Aho. Cette offre avait été égalée par Don Waddel le 7 juillet. Aho après trois saisons complète possède 207 points au compteur en 256 parties. La saison dernière il a éclos avec une récolte de 83 points en 82 matchs. En séries, il est une des principales raison de la participation des Canes en finale de l’est face aux Bruins de Boston. Bref, un joueur très complet qui s’est bien développé en Caroline est ce qui décrit bien le joueur qu’est Sebastian Aho. Si le repêchage de 2015 était à refaire en 2019 le numéro 20 aurait été sélectionné au cinquième rang par les… Hurricanes de la Caroline qui avait en 2015 jeté leur sort sur Noah Hanifin avec cette cinquième sélection.

Repêchage de 2016:

Jesper Bratt (162ème par les Devils du New Jersey)

crédit photo: nhl.com

Jesper Bratt, ce nom vous dit probablement rien mais ne vous inquiétez pas vous allez apprendre à le connaître tout au long de sa progression en tant que membre des Devils. Il ne deviendra pas un joueur extraordinaire, il sera tout de même une pièce importante de l’offensive des Devils dans le top 9. En 136 matchs de joués il a récolté 73 points, ce qui est assez respectable pour de 21 ans repêché en sixième ronde il y a trois ans. Le suédois aurait été repêché huitième au total par les Sabres de Buffalo. 

Repêchage de 2017:

Drake Batherson (121ème au total par les Sénateurs d’Ottawa)

crédit photo: sportsnet.ca

Bien qu’il n’a disputé que 22 matchs dans ligue nationale de hockey, Batherson si vous ne le connaissez pas encore est présentement un des meilleurs espoirs du côté d’Ottawa. Il évolue actuellement avec le club école des Sénateurs situé à Binghamton. Avec Binghamton la saison dernière il a mené son équipe au niveau des points et a ainsi terminé au 17ème des pointeurs de la ligue, avec une récolte de 62 points en 59 parties, le tout en tant que recrue de la LAH. S’il se développe comme prévu Batherson sera sans aucun doute dans quelques années le vol du repêchage de 2017. Bref, il aurait donc été repêché au 13ème rang par les Golden Knights de Las Vegas au lieu Nick Suzuki. Quand même un bond de place important considérant qu’il a entendu son nom au 122ème rang. 

Bonus!!! (repêchage de 2019) :

Cole Caufield (15ème au total par les Canadiens de Montréal)

Le petit attaquant Cole Caufield sera selon moi dans quelques années le vol du plus récent repêchage. Caufield possède un talent inné, il a un tir chirurgical qui effraie déjà les gardiens de son niveau et effraiera certainement ceux de LNH dans un avenir rapproché avec la sainte-flanelle. Juste vous rappeler que l’attaquant américain a battu un record, d’Alex Ovechkin,avec 72 buts marqués en seulement 64 matchs. Si il suit les traces d’Ovechkin il devrait être en mesure de s’imposer en étant un des meilleurs marqueurs de but de la prochaine décennie et encore plus. Bref, le futur est beau pour Caufield!

Crédit photo : Getty Images

À lire aussi sur Le 7e Match

Gallagher rend de précieux services au Tricolore depuis plusieurs années et pour les prochaines à venir :

Brendan Gallagher, après 500 matchs

D’Auston Matthews a Alexander Ovechkin plusieurs personnes donnent leur opinion sur les Leafs. Nous avons demandé a un grand partisan de cette formation de donner son opinion à son tour :

Que se passe-t-il avec les Maple leafs de Toronto?

Et voici la première partie des plus grands vols :

Le repêchage de la LNH, une science inexacte : Les vols (partie 1)