Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Kings vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Après une performance étincelante de Carey Price qui a permis au Tricolore de récolter un point à Philadelphie, le Canadien retrouvera ses partisans ce soir alors que les Kings de Los Angeles seront en visite au Centre Bell. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Claude Julien a complètement chamboulé ses trios lors de l’entraînement matinal, notamment en séparant Tomas Tatar de Phillip Danault et Brendan Gallagher. Cependant, les 12 attaquants resteront les mêmes, ce qui signifie que Jesperi Kotkaniemi et Jordan Weal seront laissés de côté.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Brett Kulak effectuera un retour au jeu au profit de Mike Reilly, tandis que Christian Folin sera de nouveau laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage du Tricolore et il sera secondé par Keith Kinkaid.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Anze Kopitar

Si la tendance se maintient, les Kings de Los Angeles termineront dans les bas-fonds du circuit Bettman pour une deuxième saison consécutive malgré les joueurs de qualité, tels qu’Ilya Kovalchuk, Dustin Brown, Drew Doughty et Jeff Carter, qui enfilent l’uniforme de la formation californienne. Cependant, le meilleur joueur de la formation, qui est également le capitaine, est le joueur de centre Anze Kopitar. Étant l’un des très rares joueurs natifs de la Slovénie à avoir fait le saut dans la LNH, Kopitar revendique quatre buts et onze mentions d’aide pour 15 points, dont cinq en jeu de puissance, en 16 matchs depuis le début de la campagne. L’attaquant de 32 ans est également une valeur sûre pour l’équipe qui l’a sélectionné au 11e échelon en 2005. Disputant actuellement sa 14e saison dans le circuit Bettman, Kopitar n’a connu qu’une seule saison, en 2016-17, au cours de laquelle il a maintenu une moyenne en-deçà de 0,75 point par match, alors qu’il avait récolté 52 points en 76 matchs. Celui qui disputera ce soir le 1020e match de sa carrière revendique 316 buts et 587 mentions d’aide depuis ses débuts dans la LNH. Le Canadien devra également avoir à l’œil Dustin Brown qui a récolté quatre points à ses trois derniers matchs, au cours desquels les Kings n’ont inscrits que sept buts. Bref, le Tricolore devra surveiller de près le capitaine des Kings et son acolyte de longue date, Brown joue pour les Kings depuis la saison 2003-04, s’il souhaite l’emporter ce soir.

2- Éviter de prendre les Kings à la légère

J’avais mentionné la même clé lors de l’avant-match en prévision de la rencontre contre les Flyers et le Tricolore n’a pas pris les hommes d’Alain Vigneault au sérieux avant de se réveiller en deuxième moitié de match, afin d’obtenir un point sur la route. Comme François Gagnon l’a mentionné dans sa chronique sur le RDS.ca suite au match de jeudi, il s’agissait de la quatrième fois cette saison que le Canadien offrait une mauvaise performance suite à une belle prestation, en occurrence la victoire contre les Bruins. La même situation s’était également produite lors de l’ouverture locale contre les Red Wings, puis lors des matchs au Minnesota et à Dallas. Par contre, une défaite ou une victoire obtenue à l’arrachée serait inconcevable lors du match de ce soir contre l’une des pires équipes du circuit Bettman. Les Kings représentent la pire défensive de la LNH, avec 3,94 buts accordés par match. Jumelée à leur attaque qui ne génère que 2,56 filets par rencontre, soit le 5e pire rendement, la formation californienne affichent le deuxième pire différentiel de buts de la LNH avec un désastreux -22. Seuls les Red Wings de Detroit et leur différentiel de -31, malgré leur victoire de 4 à 2 contre les Bruins de Boston vendredi, font pire. Étrangement, les Kings viennent au premier échelon pour les tirs au but avec une moyenne de 35,8 lancers par rencontre, mais cela leur confère la pire efficacité sur les tirs au but, à égalité avec les Red Wings, avec 7,1%, soit un but sur 14 tirs. Finalement, si vous croyez que le désavantage numérique du Tricolore connait des ratés, si on exclut le match à Philadelphie, les Kings sont encore pire. Alors que le Canadien affiche un rendement de 72,5%, les hommes de Todd McLennan ont une efficacité de 70,9%, mais ils sont parvenus à blanchir les Flames à deux reprises, tout comme les Hurricanes, les Jets et les Maple Leafs. En conclusion, le Canadien devra montrer son vrai visage lors de la rencontre de ce soir, surtout que les Kings se présenteront sur la glace du Centre Bell après une défaite difficilement explicable contre les Sénateurs d’Ottawa.

3- Prendre les devants rapidement dans le match

En temps normal, lorsqu’une équipe croupit dans les bas-fonds du classement, la fiche de celle-ci lorsqu’elle concède l’avance n’est pas très reluisante et les Kings ne font pas exception. Depuis le début de la campagne, la formation californienne a accordé le premier but de la rencontre à huit reprises et elle n’a enregistré qu’une seule victoire contre sept revers en temps réglementaire. À l’inverse, lorsqu’ils inscrivent le premier but, les Kings montrent un dossier respectable de quatre victoire et neuf points en huit joutes. Cependant, lorsque que les Kings concèdent l’avance au terme du premier ou du deuxième tiers, rien ne va plus. En effet, les hommes de Todd McLennan n’ont toujours enregistré aucun point lorsqu’ils tirent de l’arrière après 20 et 40 minutes de jeu, en six et huit matchs respectivement. Cependant, leur rendement est satisfaisant lorsqu’ils ont les devants aux mêmes moments dans un match, alors qu’ils revendiquent trois gains contre un revers en temps réglementaire après le premier engagement et trois victoires en autant de tentatives après le deuxième vingt. Bref, si le Tricolore amorce son match sur les chapeaux de roues, il augmentera considérablement ses chances de l’emporter.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une finir sa semaine sur une bonne note.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et The Hockey News

À lire aussi sur Le 7e Match

Ovechkin continue d’impressionner et de grimper dans le livre des records de la LNH en ce début de saison :

Si vous l’avez raté : Alexander Ovechkin continue d’écrire l’histoire !

L’excellent début de saison de Leon Draisaitl revêt un cachet historique :

Une première depuis Wayne Gretzky pour Leon Draisaitl

Ryan Suzuki vit des moments inquiétants:

Ryan Suzuki subit Une blessure qui donne des sueurs froides

Mots clés: , ,