Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Blue Jackets


Par Gabriel Asselin

Après avoir récolté trois points sur une possibilité de quatre à Washington et contre le New Jersey, le Canadien de Montréal reprendra l’action ce soir en rendant visite aux Blue Jackets de Columbus. Les deux formations se sont affrontées à Montréal mardi dernier et le Tricolore avait eu le dernier mot en tirs de barrage. La rencontre de ce soir s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté alors que Jonathan Drouin et Paul Byron devront s’absenter pour plusieurs semaines.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, celui qui évoluera à la droite de Brett Kulak est incertain alors que Cale Fleury et Mike Reilly alternait à ce poste lors de la pratique de lundi. Également, le Tricolore n’a tenu qu’un entraînement optionnel ce matin. Chose certaine, Christian Folin sera laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price retrouvera son poste devant la cage du Tricolore et Keith Kinkaid le secondera.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Alexander Wennberg

Depuis le match entre les deux équipes la semaine dernière, le Tricolore a disputé deux matchs en 24 heures contre les Capitals et les Devils, tandis que les hommes de John Tortorella n’ont joué qu’un seul match, à domicile, contre les Blues de St. Louis, qu’ils ont remporté en prolongation. Cependant, revenons à la rencontre de mardi dernier. En l’absence de Nick Foligno, qui purgera le dernier match de sa suspension de trois joutes ce soir, d’autres attaquants ont dû prendre la relève en l’absence de leur capitaine, notamment Pierre-Luc Dubois et Alexander Wennberg. Ce dernier avait connu un excellent match au Centre Bell et il aurait pu aisément inscrire deux buts, nul été du brio de Carey Price. Après une flamboyante récolte de 59 points en 80 matchs au cours de la saison 2016-17, Wennberg a amorcé une spirale descendante avec des saisons de 35 et 25 points respectivement, dont seulement deux buts la saison dernière. La situation n’est guère plus reluisante en ce début de campagne alors qu’il ne revendique que deux buts et quatre mentions d’aide en 19 rencontres. Le joueur de centre de 25 ans, qui a signé un nouveau pacte de six ans évalué à 29,4 millions de dollars au terme de la saison 2016-17, n’a récolté qu’une maigre mention d’aide à ses 10 derniers matchs. Cependant, il a décoché 10 tirs au but à ses trois dernières sorties, dont cinq uniquement lors du match contre les Blues. Bref, cette disette ne durera pas éternellement et le Tricolore devra avoir à l’œil le numéro 10 des Blue Jackets ce soir.

2- Limiter les tirs au but

Suite à une superbe victoire contre les Capitals vendredi, on était en droit de s’entendre au même résultat contre les Devils samedi, eux qui avaient également joué un match chaudement disputé la veille. Cependant, le Tricolore a amorcé le match sur les talons et les Devils étaient en mesure, ou presque, de faire ce qu’ils voulaient en territoire offensif, à un tel point qu’ils avaient déjà décoché 27 tirs vers Keith Kinkaid au terme de la quatrième minute du deuxième tiers. Ce soir, le Tricolore affrontera l’équipe qui se classe au quatrième échelon du circuit Bettman avec près de 34 tirs au but par match. Par contre, les hommes de John Tortorella représentent la pire attaque de la LNH avec seulement 45 buts inscrits cette saison. Vous l’aurez probablement deviné, ils ont également le pire pourcentage de réussite sur les tirs au but, alors que seulement 7% d’entre eux se retrouvent au fond du filet. Si on compare ces statistiques à celles du Tricolore, les hommes de Claude Julien sont également parmi les meilleures formations de la ligue pour les tirs au but, mais ils représentent l’une des puissances offensives du circuit Bettman. Donc, leur pourcentage de réussite de 10,3% est parmi les meilleurs de la LNH. Bref, si le Tricolore parvient à limiter les tirs au but et les occasions de marquer des Blue Jackets, ses chances de l’emporter augmenteront considérablement.

3- Prendre le large rapidement

Comme il est mentionné dans la clé précédente, les Blue Jackets éprouvent beaucoup de difficultés à trouver le fond du filet depuis le début de la saison, mais on découvre des statistiques plus ou moins surprenantes en creusant plus profondément. En effet, les Blue Jackets sont la seule équipe du circuit Bettman à n’avoir remporté aucun match lorsqu’elle concède le premier but, soit en 10 occasions, mais ils montrent un dossier de sept victoires contre un revers et une défaite en temps supplémentaire, survenue à Montréal mardi dernier, lorsqu’ils s’inscrivent au pointage en premier. De plus, ces sept gains ont tous été acquis par un écart d’un seul but, que ce soit au terme des 60 minutes réglementaires ou en temps supplémentaire. À l’inverse, six de leurs huit revers en temps réglementaire ont été acquis par une marge de deux buts ou plus, dont cinq par au moins trois buts. Également, la formation de l’Ohio affiche une respectable 21e position avec 16 buts inscrits au premier vingt, mais la situation se corse sérieusement lors des 40 dernières minutes de jeu avec 15 et 10 buts respectivement, soit les 29e et 30e positions. Bref, si le Tricolore est en mesure de prendre une avance de plusieurs buts tôt dans le match, les deux points seront à portée de main.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire et prolonger à sept sa série de matchs avec au moins un point.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et USA Today

À lire aussi sur Le 7e Match

De longues absences à prévoir pour les deux attaquants du Tricolore :

Jonathan Drouin et Paul Byron seront opérés | Charles Hudon rappelé à nouveau

Le défenseur de l’Avalanche,Cale Makar surpasse Bobby Orr et Nicklas Lidstrom :

Cale Makar est vraiment épatant !

Max Domi doit revenir à son style :

Max Domi manque d’implication selon Dany Dubé

Mots clés: , ,